Une route des jardins pour une farniente océanique

Logo

Rédigé par Nathalie Cathala

Nomades dans l’âme, l’objectif et la plume de Nat se baladent partout : en voilier autour du monde, par les airs d’un continent à l’autre; par les routes sur les chemins du désert, en 4*4 (tente sur le toit), à vélo , à pied ou en paddle. Plume et objectif se rejoignent dans ce blog, pour partager leurs coups de coeur.

16 septembre 2018

Dans cet article : Nous quittons difficilement le Petit Karoo pour revenir vers l’océan. A Wilderness nous attend une grande plage, du confort, quelques balades, une farniente bien rare dans ce voyage. 

 

Bonjour, 

Nous quittons le Karoo, retraversons le rempart qui sépare les côtes du Sud de l’Afrique du Sud de son arrière pays.  La route qui relie George Town à Port Elizabeth se nomme la « Garden Road ». La route des jardins. En comparaison avec l’arrière pays aride, cette route, jalonnée de forêts, a trouvé ce nom fleuri. Nous ne quitterons plus cette route juqu’à Port Elizabeth.

Une fois n’est pas coutume,  je vais commencer par les aspects « négatifs » de cet itinéraire. Je sais que je vais en choquer plus d’un. Car les aficionados de la « Garden Road » sont nombreux.  Mais d’emblée je vous dirais que sur cette « route des jardins » nous nous sommes … ennuyés ! Pas globalement, mais en pointillé, et souvent!  Nous y avons trouvé quelques oasis de plaisir. Mais, venant de Namibie de ses pistes solitaires, la « Garden Road » est une route fréquentée, bitumée, touristique à souhait.  Je parle ici, de la route en elle-même!  Et de la première étape : Wilderness. Il faut dire que le nom est trompeur : « région sauvage ». On est en droit d’attendre quelque chose de  « vierge », d’inhabité … de …  Et, Wilderness est une ville balnéaire huppée : ses restaurants, galeries d’art, magasins chics, belles villas…  

En revanche, les alentours de la route, les réserves naturelles qui la jalonnent, regorgent de beaux sentiers de randonnées, et quelques beaux panoramas. 

Autre point décevant , les « parcs animaliers » s’éparpillent dans la région. Je me souviens d’une discussion mémorable  avec des personnes locales qui nous conseillaient d’aller dans tel ou tel parc. Ils étaient encore sous le charme de leur rencontre avec des … tigres(?) Je me suis permise de leur dire que le tigre n’était pas africain, mais asiatique… Elles l’ignoraient totalement… Des natives du continent (!) Au final ils avaient visité un zoo ! Rien de plus, ni de moins qu’un zoo. En tant que locaux, bon, ils vont au zoo, d’accord! Mais nous, on ne fait pas des milliers de kilomètres pour voir ce qu’il y a à Vincennes ou Thoiry !   Et puis… les zoos, il vaut mieux les éviter, non ? 

En ce qui concerne la faune typiquement africaine, elle a été délocalisée et parquée dans des réserves privées, dont les surfaces ne permettent pas une liberté équivalente à celle dont profitent les animaux des grands parcs nationaux. Pour ne pas engendrer de polémique, je précise que Addo Elephant Camp (Parc nationale dédié aux éléphants à l’ouest de Port Elizabeth) ne fait pas partie de cette analyse sévère.  De plus, les réserves privées pratiquent des prix exorbitant, pour leurs activités de pseudo-safari. 

Voilà, je n’en dirai pas plus sur cette région, ce n’est pas la peine. Malgré la déception palpable, nous avons trouvé des compensations, comme nous le faisons toujours, et trouvé nos chemins pour en garder un souvenir plus teinté de bleu que de gris.  La suite en images démentira mes propos, comme d’habitude. 

La suite en images 

Retrouvez notre voyage en Afrique du Sud, sur notre chaîne YouTube

 

 

A très bientôt pour la suite du voyage, et notre étape à Tsitsikama, une Storm adventure !
Escale précédente au Petit Karoo

Nat & Dom
Texte et photos Nathalie Cathala.
Auteurs des vidéos : Dominique et Nathalie Cathala

Nous trouver sur le net 

Sur Face book : facebook
le site : etoiledelune.net
Tous droits réservés, pour toute utilisation nous contacter par le site : Nous écrire

Derniers articles parus

Escapad’dle chez Salvador Dalí

Escapad’dle chez Salvador Dalí

Voilà quelque chose de peu commun : se retrouver au pied de la maison de Dali avec Te Mana! Portlligat l'antre du maîtreLe rêve d'un été sans fin ...En cet automne qui se prend pour l'été, Te Mana...

4 Commentaires

  1. Piquet Serpault Colette

    J avais zappé ça ..superbe encore , sur la plage , c est une sorte de méduse ? Merci ..

    Réponse
    • Nat & Dom

      Oui, ce sont des méduses, dont les fils sont extrêmement longs… Dom a eu le fil qui s’est enroulé autour de son torse à Bora, d’une espèce équivalente, il a failli avoir un problème cardiaque, tant la brûlure est forte … Flippant !

      Réponse
  2. Dany

    C’est très différent des sensations et émotions que vous avez vécues… Tes photos sont très belles comme toujours…Merci à tout 2

    Réponse
    • Nat & Dom

      Merci Dany de tes commentaires et retours ça fait très plaisir

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Petit Karoo, terre de contrastes ! | Carnet de voyage - […] très bientôt pour la suite du voyage, et notre étape à Wilderness  Escale précédente De […]
  2. Tsitsikamma, l’aventure tempétueuse ! | Carnet de voyage - […] A très bientôt pour la suite du voyage, et notre dernière étape en Afrique du Sud : Addo Elephant…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This