Pidurangala Rajamaha Viharaya Sigiriya Sri Lanka

Logo

Rédigé par Nathalie Cathala

Un regard sur le monde, du bout de la Plume et de l'objectif. Depuis 2003, Nat partage ses récits et photos de dix années de circumnavigation, puis six ans de vie insulaire dans la Pacifique, à Maurice et Martinique, à présent installée à la frontière entre France et Espagne, l'aventure continue.

31 mars 2022

Une sortie des chemins battus ludique et très sportive, des rencontres joyeuses et pacifiques, un panorama à couper le souffle. Un parcours où l’aventure et l’émotion sont intimement liées.
Bonnes chaussures recommandées, en route !

Pidurangala
la jolie surprise de Sigiriya

Proche du célèbre rocher du Lion, Pidurangala est délaissé par les visiteurs, car son ascension est plus laborieuse que celle de Sigiriya. Le parcours s’apparente à une aventure au coeur de l’arche perdue. Si Indiana Jones se fait discret dans les parages, en revanche, un escadron d’écoliers escalade vaillamment la montagne. Rires et enthousiasme leur donnent le courage de braver les roches glissantes en tongs et uniforme blanc.

Cheminant avec l’Histoire

Depuis 2500 ans, des moines occupent les grottes des environs. Pidurangala prend de l’importance au Ve siècle de notre ère, au moment où le roi Kasyapa s’établit sur le rocher voisin. Tandis qu’il érige le plus improbable des palais royaux, il fait aussi construire un temple au pied de la montagne Pidurangala. Il y installe les moines qui vivaient jusque là de manière éparse. Aujourd’hui, plus de 1500 ans se sont écoulés et leurs successeurs vivent toujours au coeur du site.

Une branche tordue soutient la montagne

À mi-chemin entre le temple et le sommet, des cavités témoignent de la présence séculaire des moines. Refuge idéal pour un ermitage. Un bâton attire mon attention. Il semble soutenir le poids de l’immense montagne.

Que symbolise-t-il?
  • Il suffit de si peu, une simple et frêle branche tordue, pour supporter le poids du monde?
  • L’image de tous les possibles?
  • La force de l’espoir, de la confiance, face à l’adversité?
  • Une ouverture philosophique ?
    L’ oubli d’un randonneur !!!

Paisible, face à l’immensité

Au coeur des ruines, un bouddha en brique de 12.5m de long épouse une grotte. Le Bouddha allongé est intact, grâce aux bons soins de restaurateurs qui réparèrent les dégâts de chasseurs de trésor qui fouillèrent les entrailles de la statue dans les années 1960.

Bouddha contemple dans une extase éternelle, un paysage immuable. Survolant du regard la canopée, il mesure l’étendue du poumon vert. Sa longue veille a protégé la forêt. L’immense tapis végétal partage son territoire avec quelques plans d’eau, le rocher du lion, et un immense bouddha blanc en totale harmonie entre terre et ciel.

A mi-chemin un panorama sans partage sur la forêt préservée

Un bouddha blanc surgit de la canopée – Le Rocher du Lion domine le paysage

Panorama sans partage

Le sommet de Pidurangala est constitué d’une roche dure et d’un plan fortement incliné. Raisons pour lesquelles, aucune construction importante n’y a jamais été bâtie contrairement à son célèbre voisin dont la silhouette domine tout le paysage. Néanmoins, quelques pierres témoignent qu’ici fut érigé, malgré les contraintes d’acheminement et un terrain fort peu favorable, un stupa.

Il est probable que ces ruines marquent l’endroit où a été incinéré Kasyapa, le seul roi qui règna sur Sigiryia.

Un hasard parfait

Nous redescendons dans la pénombre tranquille des sous-bois. Partout, les roches sont gravées d’escaliers. La curiosité nous pousse à gravir certains d’entre eux. Souvent, nous n’atteignons que le dôme d’un rocher enchâssé dans la végétation. Au bout de plusieurs tentatives, nous débouchons sur une plate-forme. Un grand bouddha que veille un moine nous renvoie l’image idyllique d’harmonie et de paix. Je me sens gênée de perturber une méditation, mais je suis hypnotisée par cette scène, dont le hasard a si parfaitement agencé les éléments. Le bouddha, imposant de blancheur, le moine dont la robe safran illumine la pénombre naissante, le ciel qui se pare de pourpre. Une trêve si parfaite que je n’ose bouger de peur d’en perturber l’équilibre.

Mais le moine se tourne vers nous. D’un signe bienveillant, il m’autorise à prendre quelques photos. Il contemple le ciel, les dernières lumières de cette belle journée. Je ne pourrai le saluer en partant. Je marche sur la pointe des pieds, et mon coeur clame un énorme merci télépathique.

Suivre le regard d’une petite fille …

Au pied du rocher, le temple accueille une classe de jeunes filles. En file indienne, elles attendent leur tour pour pénétrer dans l’antre sacré. La petite dernière intimidée par les dragons qui ornent la porte oublie de suivre sa maîtresse.

L’intérieur est saturé de bouddhas. Et je cède, comme la petite fille à l’étonnement. Quelle que soit la grotte que nous visitions dans ce pays, elle est toujours investie d’un nombre impressionnant de bouddhas assis, couchés, debout. Ils épousent chaque pan de roche recouvert de peintures sacrées. 

L’important n’est pas de proportionner la taille des statues à l’espace disponible, mais plutôt de remplir au maximum la cavité. Pas le moindre centimètre carré n’échappe à l’ardeur décorative !

Chaque fois, j’ai la sensation de pénétrer dans un oeuf!

Dehors la nuit est tombée, un autel brillera toute la nuit. 

Dans chaque alcôve un bouddha veille sur des chandelles qui résistent miraculeusement au vent qui s’est levé.

Langurs sacrés

Revenus vers la plaine, une maman veille son petit. Le langur sacré, ou entelle de Hanuman est familier des temples et lieux sacrés. La table y est gourmande et régulièrement approvisionnée de leurs mets préférés. Depuis des siècles, sous l’oeil mi-clos du grand sage, ils chapardent en toute impunité les offrandes.

On se retrouve bientôt au sommet du rocher voisin pour y découvrir le destin d’un roi unique dans les annales dynastiques du Sri Lanka.

Retrouvez  tous les articles et vidéos sur le Sri Lanka  :
https://voyage.nat-et-dom.fr/sri-lanka/

erci de votre lecture, n’hésitez pas à me laisser un commentaire, tout en bas de la page

Derniers articles parus

Polonnaruwa, capitale historique du Sri Lanka

Polonnaruwa, capitale historique du Sri Lanka

Polonnaruwa, classée au patrimoine de l’UNESCO, fut la capitale du Sri Lanka dès le Xe siècle de notre ère. Elle tint son rôle central jusqu’au XIIIe siècle. Le site est extraordinaire par ses...

Lac Parakrama Samudra, Polonnaruwa, Sri Lanka

Lac Parakrama Samudra, Polonnaruwa, Sri Lanka

Quelle belle journée ! Entre Sigiriya et Polonnaruwa, le hasard des rencontres nous conduit sur les chemins du bonheur. L’une de nos journées préférées au Sri Lanka.   En route ! Entre Sigiriya...

Sigiriya, Rocher du Lion, Sri Lanka

Sigiriya, Rocher du Lion, Sri Lanka

Sigiriya fascine par son esthétique unique : un monolithe sombre, presque inquiétant, jaillit d'un tapis forestier compact. L'histoire géologique et préhistorique du site mérite un léger détour,...

10 Commentaires

  1. Gilles

    Joli article, quelle humanité dans tes récits. J’ai suivi les chemins pentus, me suis glissé entre les rochers, j’ai admiré les beaux paysages, quelle belle balade ! Merci

    Réponse
    • Nathalie Cathala

      A suivre bientôt, pour une ascension du rocher voisin, avec l’histoire d’une saga, digne d’un péplum… à bientôt

      Réponse
  2. Dom

    Merveilleux souvenirs de cet endroit si particulier face à la célèbre dent…

    Réponse
    • Nathalie Cathala

      C’est vrai que le rocher du lion ressemble à une molaire 🙂

      Réponse
  3. Fanfan

    De merveilleuses photos accompagné de leurs histoires si bien décrites dans ce beau récit Nat tes récits sont tellement captivant que ça me donne l’impression d’avoir vécu tout ces beaux moments avec vous..Merciiii ❤

    Réponse
    • Nathalie Cathala

      ça me fait trop plaisir ce que tu dis Fanfan… bientôt la suite, et l’histoire incroyable du rocher voisin que l’on voit beaucoup sur les photos… une saga, digne d’un film …

      Réponse
  4. Clara

    Une bien belle balade en ta compagnie, qui me rappelle tant de merveilleux souvenirs… Un texte passionnant et empathique, comme toujours, et des photos superbes, on ne peut qu’être comblés !
    MERCI

    Réponse
  5. Dany

    Récit et images captivant, un joyau parmi tous ces joyaux Nat, merci..

    Réponse
  6. Dany

    Récit et images captivants, un joyau parmis tous ces joyaux Nat, mercissss

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This