Escapad’dle à l’Île des vieilles

Logo

Rédigé par Nathalie Cathala

Un regard sur le monde, du bout de la Plume et de l'objectif. Depuis 2003, Nat partage ses récits et photos de dix années de circumnavigation, puis six ans de vie insulaire dans la Pacifique, à Maurice et Martinique, à présent installée à la frontière entre France et Espagne, l'aventure continue.

5 novembre 2022

Depuis que je fais du paddle, jamais la Méditerranée ne se s’est montrée plus douce, plus tendre que ce jour-là! Une journée idéale, où chaque minute est dévorée intensément par chaque sens. Où le plaisir est pris à bras le corps, pour tatouer le coeur de ces instants cadeaux qu’offre parfois la vie.

Retour vers les Vieilles…

Mon shadock préféré démarre fort, et gonfle mon 12.6 jusqu’à 6 PSI, les dix unités suivantes seront assurées par la pompe électrique branchée sur l’allume-cigare. Vive la technologie !

En piste!

Te Mana piaffe d’impatience sur la plage du Tiki.

Les conditions sont si parfaites que je décide de traverser la baie d’Agay au large et de rallier l’île des Vieilles.

L’île des Vieilles au large d’Anthéor fait partie intégrante de mon enfance. Toute la famille embarquait au port du Poussaï du Dramont à bord d’un petit bateau pneumatique nanti d’un moteur de 9 chevaux. Nous partions avec le pique-nique et nous passions la journée à l’île des Vieilles.

Avec mes yeux d’enfants, ces escapades me donnaient l’illusion, comme au temps des flibustiers, d’armer un bateau, de partir à l’aventure, de m’échapper vers l’horizon, de traverser la mer… l’océan !

Un jour, le vent et la mer se sont levés alors que nous musardions sur l’île. Je me souviens que Papa comptait le rythme des vagues, pour reprendre la mer, et nous débarquer sur le rivage le plus proche. Lui, n’a pas voulu abandonner son bateau. Mais la houle qui gonflait l’a projeté sur les rochers devenus des ennemis fracassants. Il s’est agrippé comme il a pu. Il a hissé le bateau le plus haut possible sur la roche, et nous sommes rentrés en stop …

Le lendemain, la Méditerranée s’était adoucie.
En colère un jour, toute douce le lendemain…
Et papa est parti avec un copain chercher son moteur et son bateau déchiqueté, lacéré par les roches. Par la suite, il s’est acheté un petit voilier en coque rigide.

Depuis ce jour, je surnomme la Méditerranée : Sac à malice !
Je l’aime, mais je m’en méfie. 

Aujourd’hui, la météo est clémente. Et les prévisions sont bien plus fiables qu’à l’époque! D’ailleurs, on ne prenait pas la météo. Ces données n’étaient pas aussi accessibles qu’elles le sont désormais. C’est dire, si mes souvenirs datent. 😉

Je prends tout mon temps, je me faufile entre les rochers. L’eau est translucide. Je me régale à pousser l’étrave dans toutes les petites calanques, sous les belles villas de bord de mer.

Un jardin d’émeraude, des escaliers sous-marins, une féérie de couleurs et de lumière. Je m’attarde dans ce havre à l’abri des regards.

Je reprends ma route vers l’île des Vieilles et son phare, sur un tapis lapis-lazuli, tout moelleux, tout tendre, Te Mana glisse et glousse de bonheur. Tout est si calme, c’est un délice.

Je m’offre le tour de l’île, je l’ausculte dans les moindres détails. C’est encore plus beau, que dans mes souvenirs.

Je me faufile dans le havre des vieilles. Ce petit port, qui n’accepte que les faibles tirants d’eau. L’aileron de Te Mana gratouille quelques rochers. Je m’installe, pour reprendre des forces (quelques fruits secs et de l’eau). Puis c’est le retour, vers le massif du Sémaphore, et la baie du Tiki, non sans repasser par les calanques aux eaux si lumineuses.

 

Toutes les photos de la balade sont dans l’album ci-dessous.
A bientôt, pour d’autres aventures.
Et j’espère très vite retrouver l’île des Vieilles, pour vous raconter sa légende…

Laissez-moi, un petit mot, vos impressions, dans la zone « commentaires » ci-dessous, je les publierai après validation.

Derniers articles parus

Escapad’dle : Test d’équilibre dans la houle

Escapad’dle : Test d’équilibre dans la houle

Sortie dans la houle. La meilleure façon de tester l'équilibre et la planche 1.5 mètre de houleDeux heures de contemplation sur l'eauDépart d'Amélie par 10 degrés, il faut une bonne motivation pour...

Escapaddle : Echappée vers le large

Escapaddle : Echappée vers le large

Aujourd'hui, on ne se prend pas la tête. Je musarde dans la vaste baie au sud du Cap Béar. La météo est annoncée belle pour toute la journée. Mais c'est oublier que la Méditerranée est un vrai sac à...

10 Commentaires

  1. Tony

    Magnifique balade,) Des émeraudes qui tapissent ton escapade,) Merci pour ce délicieux partage et bout de vie

    Réponse
    • Nathalie Cathala

      Merci à toi de ta visite sur le blog, et j’irai à la pêche aux émeraudes pour toi 😉 promis

      Réponse
  2. Clara

    Des photos absolument magnifiques, un texte qui ne l’est pas moins… Un paradis translucide, que demander de mieux ? Merci de ce superbe partage, Nat !
    Bisous charmés

    Réponse
  3. chevallier Dominique

    Coucou c’est si beau, magnifiques photos et tu racontes si bien, j’aime beaucoup te lire tant c’est limpide comme l’eau .À bientôt pour d’autres belles découvertes ,des bisous de Bretagne.

    Réponse
  4. Virginie Osvald

    Magnifique et ce qu’il y a de magique en Paddle ! Ce balader découvrir la nature la liberté ! Cela donne envie de faire pareil! Merci pour ce partage! Je tenterai bien l’aventure !!

    Réponse
    • Nathalie Cathala

      Oui, c’est ça… la liberté, et la nature. On ne peut qu’être passionnées

      Réponse
  5. Blanche

    Je pioche quelques récits au hasard, j’ai commencé à lire les aventures sur l’Etoile de Lune… Il y aura de quoi faire !!
    Mais cette belle journée illustrée de magnifiques photos et le lien avec ce que tu me racontais hier sur l’île des vieilles, me donne envie de laisser ce petit commentaire (et de découvrir le Var sur la planche)

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This