Besalu et LLado, villages surprenants de Catalogne – Espagne

Logo

Rédigé par Nathalie Cathala

Nomades dans l’âme, l’objectif et la plume de Nat se baladent partout : en voilier autour du monde, par les airs d’un continent à l’autre; par les routes sur les chemins du désert, en 4*4 (tente sur le toit), à vélo , à pied ou en paddle. Plume et objectif se rejoignent dans ce blog, pour partager leurs coups de coeur.

22 février 2023

Sur les contreforts des Pyrénées, ces deux villages se distinguent par un ensemble historico-architectural remarquable. Le pont de Besalu, héritage de l’époque romane a traversé les affres de crues destructrices et de guerres fratricides. Les ruelles nous racontent, dans l’ombre forgée par de solides maisons de pierres, l’histoire tourmentée de cette région.

Besalu

Qui eut un jour cette idée folle d’aller à Besalu?

Découvrant la photo de profil de notre amie Anna, je tombe en pâmoison sur le panorama qui l’entoure! Un pont aux allures uniques, angulaires et imposantes. Intriguée, je lui demande où cette photo a été prise. 

La réponse : Besalu.

Insatiable curieuse du patrimoine, je repère immédiatement, que ce village n’est qu’à 76 km de la maison.

En route ! Il faut voir ça!

Bisuldunum

Nom que l’on croirait sorti de la BD « Astérix en Hispanie », est la première dénomination de cette commune qui se situe à la croisée d’un réseau fluvial et de routes essentielles aux échanges dans la province de Gérone.

À la fin du premier millénaire (911, mort de Guifred de Barcelone), Besalu, la capitale du Comté, s’organise autour de son château qui domine le promontoire naturel entouré de deux fleuves : la Fluvià au Sud et le Capellades au Nord. Aujourd’hui, il ne reste que quelques soubassements du château d’où émerge la collégiale Santa Maria.

La star incontestée de Besalu : son pont

Le village présente quelques ruelles aux allures moyenâgeuses, des restes architecturaux caractéristiques tels qu’une façade d’hôpital à six archivoltes et aux chapiteaux zoomorphes, un monastère, une église assurant la transition du roman au gothique et aussi un mikvé (maisons de bains rituels) témoignage de l’existence d’un quartier juif au XIIe siècle.

Malgré ce patrimoine fécond, Besalu tire toute sa renommée de son pont !

Sept arches gracieuses aux jolies mensurations (105 mètres de long et 30 mètres de haut) détournent les regards du reste du village et déclenchent la frénésie des paparazzis.

Les écrits le mentionnent dès le XIe siècle. Il est à l’origine de la prospérité de la région. La tour centrale, immanquable, abritait le péage qui fut jadis le collecteur incontournable des revenus de la ville. 

Tel le phénix, il renaît de ses cendres

Il faillit disparaître à jamais. En 1939, dans une folie destructrice, la guerre civile, aveugle aux richesses patrimoniales, dynamita le pont. Aujourd’hui, il est la fierté de la région grâce à l’architecte Pons Sorolla qui lui redonna une seconde vie.

LLado

Sur la route du retour, escale tranquille

Au coeur de la campagne, ce petit village est dominé par le monastère de Santa Maria datant du XIIe siècle. Ce dernier ne nous laisse pas un souvenir impérissable. Par contre, nous avons aimé déambuler dans les ruelles. Dénicher des voûtes à ciel ouvert, des arcades à l’ombre, ou bien cette maison au bord d’un cours d’eau asséché. Observer la frustration d’un chat prisonnier d’une fenêtre, spectateur (heureusement!) impuissant d’une passion naissante entre deux pigeons blottis l’un contre l’autre dans une sécurité fragile.

Ces petits villages déserts laissent libre cours à un objectif désinvolte qui s’immisce au travers d’une porte vermoulue pour espionner les travaux de restauration d’une église.
Toute une aventure!

Album photo

Videos

Short

Version intégrale

Les Vidéos de Dom

Sur YouTube, dans sa playslist consacrée à l’Espagne, Dom vous emmène en voyage: Espagne
À bientôt,
Pour d’autres découvertes ici, ou ailleurs…
Avant de partir, vers d’autres horizons, n’oubliez pas de me laisser vos impressions dans la zone « Commentaires » au bas de la page.
bandeau manuscrit plume2 1200x120

Derniers articles parus

Le Cap de Creus – La vigie de l’Espagne

Le Cap de Creus – La vigie de l’Espagne

Ce Cap déchiqueté se dresse face à la Méditerranée. Promontoire colossal, c'est l'extrémité la plus orientale de la péninsule ibérique. Il toise d'une majesté tranquille la mer et la tramontane dont...

10 Commentaires

  1. Tony

    Très jolie balade. Le talent de la narratrice nous transporte à une autre époque sur le plus beau des nuages,) Merci beaucoup

    Réponse
  2. Dom

    Encore un endroit magique, un petit jardin secret, en espérant que ce blog n’inspire pas une marée de visiteurs avides de découvrir ces merveilleux endroits méconnus pour le plupart. Car le charme de ce village c’est sa tranquillité et ses ruelles paisibles.

    Réponse
    • Nathalie Cathala

      Je ne veux pas te décevoir, mais l’été ça doit être bondé! … L’hiver, on est tranquilles et c’est tellement agréable

      Réponse
  3. Clara

    De merveilleux villages méconnus et leur histoire, comme toujours passionnante, merci, Nat, tes photos sont magnifiques et te lire est un régal…!
    De gros bisous ❤️❤️❤️

    Réponse
  4. Blanche

    Waouh !!! Je connaissais pas !! Je vais devoir rajouter ça dans la liste des visites à faire merci pour ce beau partage et ces (toujours) magnifiques photos

    Réponse
  5. Sylvie Revel

    Fascinée par l’époque médiévale, ces deux villages déserts sont pour moi une véritable tentation! Je me suis laissée entraîner dans les ruelles pavées qui cachent bien des secrets et des merveilles …On a vraiment l’impression que toutes ces belles photos appartiennent à un vieux livre d’images, reflet d’un autre âge.
    Un peu comme Dom, je m’interroge sur la paisibilité des lieux dont on a quand même un peu envie de cacher l’existence ! Merci pour cette délicieuse évasion !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This