Mettons de l’ordre!

Logo

Rédigé par Nathalie Cathala

Nomades dans l’âme, l’objectif et la plume de Nat se baladent partout : en voilier autour du monde, par les airs d’un continent à l’autre; par les routes sur les chemins du désert, en 4*4 (tente sur le toit), à vélo , à pied ou en paddle. Plume et objectif se rejoignent dans ce blog, pour partager leurs coups de coeur.

11 août 2021

Avez-vous déjà eu l’impression que votre esprit ressemblait à ce vieux grenier où vous avez tout entassé depuis des décennies?

Nous ouvrons la porte, nous jetons cet objet dont nous ne voulons pas nous séparer, car « on ne sait jamais, il peut encore servir ». Et il rejoint le capharnaüm de ces précieux inutiles. Nos pensées, nos émotions, s’entassent dans notre esprit, notre cœur, notre corps, sans que jamais nous n’y mettions de l’ordre. Et un jour, nous nous réveillons submergés!

C’est pourquoi dans ces moments là, cela nous fait du bien, de mettre de l’ordre physiquement, concrètement à ce qui nous entoure. Nous nous attaquons à une pièce, puis une autre, nous nettoyons, nous frottons, il faut que ça brille! Pour autant, sommes nous montés au grenier? La maison en apparence est nette et bien rangée, mais il reste ce gros dossier qui traîne : le grenier !

Osons monter les marches qui y mènent. Osons pousser la porte et mettre en pleine lumière ce chantier délaissé. Prenons un objet après l’autre, regardons-le en face, observons-le, et posons-nous la question : est-ce encore bien utile dans ma vie ? Pourquoi je traîne cette relique existentielle? Que représente-t-elle? Que convient-il d’en faire?

Ok, tout cela prend du temps ! Beaucoup de temps. Il n’est pas nécessaire de prendre à bras le corps tout le grenier d’un coup. Commençons par quelques minutes par jour. Nous avons bien quelques minutes n’est-ce-pas? N’importe qui, même un super Busy-business-man a quelques minutes dans une journée.

C’est peut-être cela « le début d’un commencement » de pratique méditative. En douceur, sans rien brusquer, nous asseoir d’abord dans l’entrée du grenier, puis à mesure que l’obscurité et le désordre ambiant deviennent familiers, nous aventurer plus loin au cœur de la confusion. Là, être capable d’observer avec sérénité ce qui EST, tel que c’est, sans artifice, et surtout sans jugement, sans essayer de qualifier. Car lorsque nous jugeons, la confiance vacille. Or, elle nous est indispensable à la poursuite de notre objectif : faire de ce grenier un endroit sain, lumineux, accueillant. Jour après jour, ces quelques minutes où nous prenons le temps de jouer franc-jeu avec nous-mêmes et nos propres cafouillages devient un rendez-vous avec la bienveillance. Car, n’est-il pas primordial qu’il fasse bon vivre en nous, avant tout ?

Alors rangeons, rangeons, démêlons l’imbroglio. Avec patience, nettoyons et ouvrons les fenêtres pour laisser passer la lumière.

On y verra toujours plus clair !

Nathalie Cathala

Derniers articles parus

Escapad’dle chez Salvador Dalí

Escapad’dle chez Salvador Dalí

Voilà quelque chose de peu commun : se retrouver au pied de la maison de Dali avec Te Mana! Portlligat l'antre du maîtreLe rêve d'un été sans fin ...En cet automne qui se prend pour l'été, Te Mana...

18 Commentaires

  1. Colette

    Oui , appliquons ..merci et belle journée a vous

    Réponse
  2. Monique

    Il arrive parfois qu’on y monte, qu’on ouvre des boîtes, qu’on se dise qu’il est temps d’en jeter le contenu et de se raviser ! On verra ça plus tard !

    Réponse
  3. Marie France

    Tu es en ce début matin ma chère Nat Dom, une petite lumière toute douce qui m’éclaire… Mais c’est bien sûr … Je vais m’atteler à ce petit exercice doucement… Celui de l’esprit tout autant que celui du corps.
    Je te relis avec grand plaisir.
    Ce n’est que du bonheur !
    Un grand Merci.

    Réponse
  4. Janou

    Dans ce petit coin de mémoires sélectives souvenirs, il est bon d’ouvrir les tiroirs, pour en extraire, ce qu’on occulte,et parfois nous empêche d’avancer, et comme un album photo, trier en analysant..ce qui aurait pu être ou pas . Pour ne garder que les moments positifs,….
    Parfois c’est que je fais, pour ne pas transporter, un fardeau trop lourd, ou des regrets…. ❤️ ❤️ ❤️

    Réponse
    • Nathalie Cathala

      c’est extraordinaire, oui, tu as raison, le fardeau est trop lourd à la longue et cela permet de transformer d’éventuels regrets en essais positifs afin d’aller de l’avant plus légèrement !

      Réponse
  5. Anaise

    Beaucoup de plaisir à te lire Nat

    Réponse
  6. dominique

    Très belle initiative que l’on devrait mettre au goût du jour, mais je suis une grande conservatrice, collectionneuse, je n’arrive pas à jeter , à faire le tri , on ne sait jamais hein……!

    Réponse
    • Nathalie Cathala

      je le suis aussi, et je me fais violence ces derniers temps, profite du beau soleil

      Réponse
  7. Véronique

    Tellement vrai et si bien exprimé… Merci

    Réponse
  8. nanou

    Il paraît que lorsque qu’on entasse des choses qu’on se sert plus cela engendre des énergies négatives dans nos maisons. Cela vaut aussi pour notre cerveau. Faire un bon nettoyage de temps en temps ne fait pas de mal
    Belle journée

    Réponse
    • Nathalie Cathala

      je le pense très sérieusement pour nos cerveau effectivement, quant aux objets, et les énergies, sans doute que d’entasser, et de n’y voir plus clair, engendre les mm effets … Rangeons, rangeons, trions !!!

      Réponse
  9. Gilles

    J adore ton texte sur le grenier il m as fait du bien merci

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This