Bora sous le soleil…

Logo

Rédigé par Nathalie Cathala

Nomades dans l’âme, l’objectif et la plume de Nat se baladent partout : en voilier autour du monde, par les airs d’un continent à l’autre; par les routes sur les chemins du désert, en 4*4 (tente sur le toit), à vélo , à pied ou en paddle. Plume et objectif se rejoignent dans ce blog, pour partager leurs coups de coeur.

2 novembre 2013

Bonjour,

Il ne fait pas souvent mauvais temps à Bora. Nos deux séjours, l’un de 2 ans, et le second de plus de six mois, dans une grande partie de la Polynésie, nous inspirent confiance quant à la météo. La comparaison avec d’autres régions fréquentées pendant notre voyage nous incite à dire que la Polynésie bénéficie d’un climat serein, pour les terriens. Pour les marins, si le soleil brille, certaines années l’alizé est assez fort pour rendre difficiles les pérégrinations en tout sens dans l’archipel. Quant à ceux qui le traversent uniquement d’est en ouest, ils vont trouver comme les terriens que globalement le climat les laisse tranquilles.

Le climat est un facteur important dans le quotidien. Évidemment ceux qui viennent de Métropole et en particulier du sud de l’Europe vont trouver que la Polynésie est « humide ». Il ne pleut pas nécessairement beaucoup, c’est l’air qui est humide. Nous sommes en climat océanique et tropical, rien d’étonnant à ce que tout rouille même les alliages dits résistant à ces affres, et que tout pourrisse (bois, tissus …)

La température varie peu entre l’été et l’hiver. La mer descend l’hiver à 24 degrés, et ici, tout le monde « gèle », et ne se baigne plus. C’est en cela qu’on repère les nouveaux arrivants. L’hiver ils se baignent comme si c’était « leur » été occidental. Il leur suffit de quelques années, pour suivre le pli, et trouver l’eau fraîche en plein mois de juillet (hiver austral)

Les cyclones, bien qu’ils passent parfois et choquent les mémoires, sont quand même moins fréquents que partout ailleurs dans le Pacifique, ou dans l’archipel Antillais, voire qu’aux Philippines (mais ces dernières sont championnes du monde en la matière).

Voilà encore un facteur qui intervient dans le choix de la Polynésie comme base de retraite pour les plus chanceux. 😉

A plus,
Nat et Dom
http://etoile-de-lune.net/accueil/index.php

Derniers articles parus

Escapad’dle chez Salvador Dalí

Escapad’dle chez Salvador Dalí

Voilà quelque chose de peu commun : se retrouver au pied de la maison de Dali avec Te Mana! Portlligat l'antre du maîtreLe rêve d'un été sans fin ...En cet automne qui se prend pour l'été, Te Mana...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This