Vive les femmes ! A Hong Kong…

Logo

Rédigé par Nathalie Cathala

Un regard sur le monde, du bout de la Plume et de l'objectif. Depuis 2003, Nat partage ses récits et photos de dix années de circumnavigation, puis six ans de vie insulaire dans la Pacifique, à Maurice et Martinique, à présent installée à la frontière entre France et Espagne, l'aventure continue.

15 mars 2015

Bonjour,

Je prends du retard dans le blog. Nous avons quitté Hong Kong pour les Philippines, mais je vous livre nos dernières impressions de cette ville gigantesque avant de vous parler de l’escale à Cébu. Hong Kong ne cesse de nous étonner. Nous nous baladons le nez en l’air à se faire un torticolis aussi violent que celui des « Gendarmes à New York ». Je vous rassure ce vieux film n’est pas une référence, mais à me voir toujours regarder le haut des gratte-ciels je me suis fait penser à eux 😉

Nous y étions pour le 8 mai, jour de la célébration de la femme. Nombreuses femmes se sont installées, partout dans les escaliers, les ponts piétons. Elles se réunissaient sur des cartons qu’elles respectaient comme l’intérieur d’une maison. Ôtant leurs chaussures pour pénétrer dans l’enceinte éphémère, où elles mangeaient, jouaient aux cartes, consultaient leurs mobiles, et se prenaient en photo. Nous échangions des sourires. Je me serais volontiers assise avec elles, mais, à part le langage universel du sourire et du courbement de tête, je ne pouvais rien comprendre à ce qu’elles me disaient… C’est dommage, faudrait vraiment inventer une langue universelle !

Outre cette fascination pour ces réunions qui offraient à la ville un brouhaha bien agréable de voix féminines et de grands éclats de rire, le reste de la ville nous épate toujours autant!

Étonnant le nombre d’enseignes écrites en français, avec plus ou moins d’orthographe (Folli Follies, Belle, Mademoiselle Outlouk, Prêt à Manger …) On se croirait presque dans le Forum des Halles à Paris… On s’y sent tellement bien, dans une ambiance refroidie par le brouillard, qu’on a savouré des Léonidas, et des Godiva ( chocolats choisis par la famille royale de Belgique!) On ne se refuse rien. Pour nous c’était le dépaysement total. D’abord parce que à Maurice, Philippines, Antilles, il est impossible de savourer ces chocolats sans les déguster en dehors du réfrigérateur, ou alors avec une clim sur position maximale. En suite, le dépaysement se fait par l’overdose de luxe. Ici pas de Galerie Lafayette qui regroupe toutes les grandes marques. Non, chacune a son magasin! Que dis-je? Ses magasins. On a vu des dizaines de boutiques Cartier, Rolex, Chanel, Dior, Estée Lauder, Porche… Une démesure… Et … le plus étonnant, c’est qu’elles sont fréquentées! A Paris, les boutiques de la rue de la Paix sont désertes, à se demander où sont les clients? … Ne cherchez plus, ils sont à Hong Kong! Classée neuvième ville la plus chère au monde. Ben, oui! Normal, ce qu’ils vendent en boutique vaut plusieurs salaires d’un Français moyen! A croire qu’ils se nourrissent de montres tant on en a vues. Dans les files de voitures, je ne compte plus les porches, les Ferrari, Lamborghini, Audi, et Mercedes… C’est d’un commun!

Les pharmacies à chaque coin de rue, sont illuminées comme des salles de jeux, elles brillent de mille feux, et à l’intérieur on y trouve des boîtes bizarres, pas tellement le contenant, c’est ce qu’il y a dedans. On a bien du mal à savoir si c’est animal ou végétal et quel est le résultat d’une telle absorption, ça manque forcément de traduction ! Et pour le coup… Là, tout le monde, sauf les compatriotes HK se sent dépaysé!

Je vous retrouve aux Philippines, très bientôt avec un nouveau blog.
A plus quelques part entre L’Indien et le Pacifique
Nat et Dom sur les chemins du monde
Texte et photos Nathalie Cathala, tous droits réservés, pour toute utilisation me contacter
http://etoile-de-lune.net/accueil/index.php

Derniers articles parus

Escapad’dle : Test d’équilibre dans la houle

Escapad’dle : Test d’équilibre dans la houle

Sortie dans la houle. La meilleure façon de tester l'équilibre et la planche 1.5 mètre de houleDeux heures de contemplation sur l'eauDépart d'Amélie par 10 degrés, il faut une bonne motivation pour...

Escapad’dle à l’Île des vieilles

Escapad’dle à l’Île des vieilles

Depuis que je fais du paddle, jamais la Méditerranée ne se s'est montrée plus douce, plus tendre que ce jour-là! Une journée idéale, où chaque minute est dévorée intensément par chaque sens. Où le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This