Qu’il est long le voyage!

Logo

Rédigé par Nathalie Cathala

Un regard sur le monde, du bout de la Plume et de l'objectif. Depuis 2003, Nat partage ses récits et photos de dix années de circumnavigation, puis six ans de vie insulaire dans la Pacifique, à Maurice et Martinique, à présent installée à la frontière entre France et Espagne, l'aventure continue.

4 mai 2013

Bonjour,

La route est « longue » entre Krabi et Surat Thani!

Nous tombons sur un chauffeur visiblement peu content de nous avoir embarqués (nous ne sommes pas de la bonne obédience, visiblement). Nous n’avons pas le choix quant à nous. Nous avons payé un « transfert » entre l’hôtel de Krabi et le débarcadère de Surat Thani, afin de nous rendre à Ko Samui, étape suivante de ce voyage. Le chauffeur râle contre tout, nos bagages et le reste. Il se débrouille pour nous faire rater le bateau pour Ko Samui. Une tête de noeud! Je vous avoue qu’en voyage cette espèce est plutôt rare! Du moins à ce niveau-là, et là, il fait figure de champion du monde!

Rien à faire, même s’il le désire, il ne se prendra pas la tête avec nous. Nous n’avons pas le choix, nous devons prendre ce minibus-là, et lui il est payé pour nous emmener. En route il s’arrête souvent, il prend en « stop » d’autres personnes. Nous dirons que le service n’était pas compris 😉

A Surat Thani, alors qu’il sait que nous allons au bateau, il se débrouille pour nous déposer ailleurs, dans un quartier où visiblement personne ne parle l’anglais et ne s’exprime en toute autre langue que le Thaï. Nous ne savons pas où nous sommes. Nous n’avons pas la carte détaillée de cette ville (elle n’était pas nécessaire, le voyage aurait dû être simple).

L’heure du bateau a passé lorsque nous trouvons un tuk tuk qui nous emmène vers un bureau, qui lui nous dessert les tickets de bateau, pour finalement nous retrouver dans un grand bus climatisé à deux étages, pour reprendre la route. Nous mettrons 12 heures entre Krabi et Ko Samui. Levés à 6h30, nous arrivons au coucher du soleil à Ko Samui. Il y a en tout 200 kilomètres de route et 35 milles nautiques.

Notre grande consolation : la mer côté golfe de Siam est plus agréable que de l’autre côté. Et nous retrouvons le large sur un bateau craquant, mais qui semble fiable…

A plus, pour suivre nos aventures dans le golfe de Siam
http://etoile-de-lune.net/etoiledelune/index.php
carte thailande_01

Derniers articles parus

Escapad’dle : Test d’équilibre dans la houle

Escapad’dle : Test d’équilibre dans la houle

Sortie dans la houle. La meilleure façon de tester l'équilibre et la planche 1.5 mètre de houleDeux heures de contemplation sur l'eauDépart d'Amélie par 10 degrés, il faut une bonne motivation pour...

Escapad’dle à l’Île des vieilles

Escapad’dle à l’Île des vieilles

Depuis que je fais du paddle, jamais la Méditerranée ne se s'est montrée plus douce, plus tendre que ce jour-là! Une journée idéale, où chaque minute est dévorée intensément par chaque sens. Où le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This