Princesses océanes, nager avec les tortues (La Digues, Seychelles)

Logo

Rédigé par Nathalie Cathala

Un regard sur le monde, du bout de la Plume et de l'objectif. Depuis 2003, Nat partage ses récits et photos de dix années de circumnavigation, puis six ans de vie insulaire dans la Pacifique, à Maurice et Martinique, à présent installée à la frontière entre France et Espagne, l'aventure continue.

9 août 2016

Bonjour,

Kevin nous avait été recommandé avant même que nous abordions l’île de La Digue. Il plonge depuis plus de 20 ans, il est capable d’apnées de plus de 20 mètres (une petite mésaventure nous permettra de jauger son talent!), il possède un bateau et nous emmène visiter les satellites de La Digue : Petite Soeur, Grande Soeur, Félicité, Coco… Des petits noms qui nous font nous sentir « en famille ».

Toute la journée, nous égrenons des paysages fantastiques, des blocs de granit ornent tous les rivages de chaque île et îlot, la végétation pionnière s’infiltre dans chaque veine de roche, pour donner le spectacle luxuriant de sites préservés. C’est vrai que le premier blog sur La Digue était très critique, d’aucuns me l’ont reproché. Mais les autorités des Seychelles ont eu cette immense sagesse, de cantonner les touristes sur 3 îles, principalement Mahé, Praslin, La Digue (il en existe plus, mais ce sont des îles-hôtels-de-grand-luxe inaccessibles au voyageur lambda que nous sommes ). En tout cas, cette politique de « non-ouverture » de l’ensemble du pays au tourisme laisse la part belle à la Nature, sur l’essentiel du territoire. Une démarche courageuse, par les temps qui courent!

île Félicité

île Félicité

La houle est présente, mais ne décourage pas Kevin. Capitaine attentif, il choisit les sites de plongée. Le premier d’entre eux nous offre le spectacle de coraux magnifiques, certains sont blanchis par l’été qui a été particulièrement chaud. C’est le deuxième épisode du genre en moins de 10 ans. Nous nous laissons dériver dans l’océan, volant comme des oiseaux au-dessus des jardins de corail. Puis, il est temps de remonter, mais un petit coup de houle insidieux fait basculer la Go-pro de Dom… Elle coule à pic, trop profond pour Dom. Kevin quitte son bateau, le laissant dériver, et repêche en une apnée magistrale la précieuse caméra! Merci, Kevin, tu as sauvé les images de tout le voyage (il n’y avait à ce moment-là, aucune sauvegarde des deux premières semaines!)

Kévin, apnéiste et charmeur de Princesses océanes

Kevin, apnéiste et charmeur de Princesses océanes

En quelques brasses, nous retrouvons le bord et repartons vers Coco, où une princesse nous attend. Incroyable rencontre avec cette tortue, qui semble apprécier Kevin. Elle nage vers lui, se laisse embrasser, et reste en compagnie de notre nouvel ami. Nous le rejoignons bien vite ainsi que Caroline (petit nom qui fera plaisir à un ami 😉 )! Kevin remonte à bord de son bateau, et nous partons Dom et moi en compagnie de Caroline, qui nage tranquillement avec nous. Jamais je n’ai vu une tortue aussi amicale, elle virevolte de Dom à moi. Elle s’approche de nous, curieuse et espiègle, je me retrouve souvent nez à nez (masque à bec!).

Après les tortues terrestres de Curieuse, voici notre curieuse amie marine! Quel bonheur que cette baignade! Nous retournons à bord du bateau, et repartons en direction de Félicité, où Kevin nous débarque pour le déjeuner. Nous voici sur une petite plage bordée des plus photogéniques blocs de granit. Baignade, promenade, points de vue, photos en pagaille et film… Nous sommes aux anges.

Lorsque Kevin revient, il nous permet de revenir vers l’île Coco, je n’ai plus l’espoir de revoir Caroline

Une copine amicale

, l’expérience de ce matin était trop belle ! Dom reste à bord du bateau, je me jette à l’eau, et je me régale de toutes ces formes et couleurs de la faune sous-marine. Un grand bruit me fait sortir la tête de l’eau… Caroline, ou une cousine est de retour. Et me voilà à nager avec elle, seules toutes les deux, elle m’entraîne, je ne vois pas le temps passer. Ce n’est que pur bonheur, jusqu’à ce que, nous passions près d’un requin pointe blanche. Il n’est pas dangereux, mais il me rappelle l’accident de l’Anse Lazio… Je quitte ma copine à regret, je me suis vraiment beaucoup éloignée du bateau, je dois forcer la nage à contre-courant pour le rejoindre…

Je remonte, les mirettes pleines d’images, le coeur empli de sensations fortes et d’émotions merveilleuses.

Merci la vie, c’est trop chouette de retrouver l’océan et ses z’habitants!

Après l’album photo retrouvez deux vidéos et plongez avec les tortues

Nat et Dom sur les chemins du monde
Texte et photos Nathalie Cathala.
Auteurs des vidéos : Dominique et Nathalie Cathala, montages Dominique Cathala
Tous droits réservés, pour toute utilisation nous contacter par le site :
http://etoile-de-lune.net/accueil/index.php

Tour en bateau avec Kevin


En toute intimité avec une tortue marine

Derniers articles parus

Polonnaruwa, capitale historique du Sri Lanka

Polonnaruwa, capitale historique du Sri Lanka

Polonnaruwa, classée au patrimoine de l’UNESCO, fut la capitale du Sri Lanka dès le Xe siècle de notre ère. Elle tint son rôle central jusqu’au XIIIe siècle. Le site est extraordinaire par ses...

Lac Parakrama Samudra, Polonnaruwa, Sri Lanka

Lac Parakrama Samudra, Polonnaruwa, Sri Lanka

Quelle belle journée ! Entre Sigiriya et Polonnaruwa, le hasard des rencontres nous conduit sur les chemins du bonheur. L’une de nos journées préférées au Sri Lanka.   En route ! Entre Sigiriya...

Sigiriya, Rocher du Lion, Sri Lanka

Sigiriya, Rocher du Lion, Sri Lanka

Sigiriya fascine par son esthétique unique : un monolithe sombre, presque inquiétant, jaillit d'un tapis forestier compact. L'histoire géologique et préhistorique du site mérite un léger détour,...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This