Koh Phi Phi et ses îles…

Logo

Rédigé par Nathalie Cathala

Un regard sur le monde, du bout de la Plume et de l'objectif. Depuis 2003, Nat partage ses récits et photos de dix années de circumnavigation, puis six ans de vie insulaire dans la Pacifique, à Maurice et Martinique, à présent installée à la frontière entre France et Espagne, l'aventure continue.

2 mai 2013

Bonjour,

Puisque nous sommes venus « à pied » pour aller voir les fameuses îles au large d’Ao Nang, dont celle qui défraye toutes les chroniques de cartes postales : « Ko Phi Phi », nous devons « rentrer dans le rang » et prendre les bateaux rapides qui engrangent des dizaines de touristes par jour.

La balade commence bien, nous rencontrons un couple d’Indiens et trois jeunes malaisiens en vacances. C’est l’occasion de discuter, chacun parle admirablement l’anglais, un vrai plaisir! Puis, nous tombons sur le charme de Bamboo Island. Nous arrivons sur une eau couleur lagon, elle est translucide… tout le monde se jette à l’eau en choeur! Je revis de voir ces couleurs et cette transparence! Je ne pensais pas que cela puisse exister dans les parages!

Nous nous écartons du groupe et les laissons barboter dans l’eau. Quelle joie de marcher seuls sur des plages de sable immaculé. Je me régale, mon objectif aussi. Puis, quelle n’est pas notre surprise en revenant vers la plage initiale! Elle est transformée en parking à bateaux et les baigneurs se sont multipliés à l’infini.

Nous quittons ce « havre » pour rallier à toute vitesse Ko Phi Phi, et là… cette plage qui m’avait fait rêver en carte postale me scie toute envie de « filmer ». Je me force à rendre la réalité : une haie de bateaux et tant de monde sur la plage qu’elle reste invisible. Je tente d’imaginer les lieux sans personne. Dom cherche l’angle, trouve à peu près ce qui restera dans nos souvenirs. L’eau est belle, les formations rocheuses extraordinaires. Le site est prodigieux! Mais alors que de monde!

Paraît-il en vivant sur Kho Phi Phi et en venant sur Maya beach aux aurores on peut découvrir l’endroit « presque » vierge. Sur Kho Phi Phi, c’est pareil, des centaines de touristes engorgent l’île chaque jour. Ceux qui restent sur place sont noctambules. Nous rencontrons un jeune couple d’Italiens déçus de cette destination. Ils sont ici depuis 4 jours, sans parvenir à fermer l’oeil de la nuit, le seul moment de repos pourrait être de jour, sous les cocotiers, mais ils sont eux-mêmes envahis par la « horde » de touristes diurnes (que nous avons grossi, nous aussi)

Là aussi, l’environnement croule sous les cannettes, les plastiques et les bouteilles en verre. Cela dit, en faisant abstraction de tous ces « petits » désagréments, on trouve avec perspicacité, des angles qui font encore leur petit effet!

Nat et Dom
http://etoile-de-lune.net/etoiledelune/index.php
carte thailande_01

Derniers articles parus

Polonnaruwa, capitale historique du Sri Lanka

Polonnaruwa, capitale historique du Sri Lanka

Polonnaruwa, classée au patrimoine de l’UNESCO, fut la capitale du Sri Lanka dès le Xe siècle de notre ère. Elle tint son rôle central jusqu’au XIIIe siècle. Le site est extraordinaire par ses...

Lac Parakrama Samudra, Polonnaruwa, Sri Lanka

Lac Parakrama Samudra, Polonnaruwa, Sri Lanka

Quelle belle journée ! Entre Sigiriya et Polonnaruwa, le hasard des rencontres nous conduit sur les chemins du bonheur. L’une de nos journées préférées au Sri Lanka.   En route ! Entre Sigiriya...

Sigiriya, Rocher du Lion, Sri Lanka

Sigiriya, Rocher du Lion, Sri Lanka

Sigiriya fascine par son esthétique unique : un monolithe sombre, presque inquiétant, jaillit d'un tapis forestier compact. L'histoire géologique et préhistorique du site mérite un léger détour,...

2 Commentaires

  1. Dany

    Bonjour les aventuriers

    Réponse
    • Nat & Dom

      Bonjour Dany… bienvenue dans ce blog, et bonne lecture

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This