La vérité partielle se complète ensemble…

Logo

Rédigé par Nathalie Cathala

Un regard sur le monde, du bout de la Plume et de l'objectif. Depuis 2003, Nat partage ses récits de dix années de circumnavigation, puis quatre ans de vie insulaire sur Maurice et Martinique, à présent installée à la frontière entre France et Espagne, l'aventure du partage continue.

24 août 2021

Une petite fable hindoue :

Six aveugles curieux et instruits désiraient savoir ce qu’est un éléphant. Lorsqu’ils croisèrent un pachyderme, chacun se positionna autour de l’animal.
Le premier dit : « je sais ce qu’est un éléphant, c’est comme une épée, en caressant la défense. »
Le second qui se tenait face à son ventre dit : « mais non, c’est comme un mur »
Le troisième, face à la trompe, dit : « c’est comme la branche épaisse d’un arbre »
Le quatrième qui tenait la queue dit : « c’est comme une corde »
Le cinquième dit : « c’est comme un pilier » alors qu’il tâtait sa patte.
Et le sixième palpant l’oreille dit : « c’est comme un éventail ».

La discussion entre les 6 aveugles s’envenima, car chacun était persuadé que sa définition de l’éléphant était la bonne. Un sage passant par là, entendant les altercations s’approcha et demanda ce qui se passait. Les 6 opposants exposèrent tour à tour leur point de vue. Le sage reprit calmement : « Je vois, il n’y a pas lieu de vous disputer, chacun de vous a raison, mais chacun de vous ne possède qu’une partie de la définition de l’éléphant, si vous les additionnez, vous obtiendrez l’image complète de l’animal. »
Les six amis se réconcilièrent autour de la vérité entière.

Combien de fois dans nos vies, avons-nous gaspillé de l’énergie à défendre « notre » vérité? Sans écouter celle de l’autre, ou contestant celle de l’autre? Une discussion s’engage, plus que d’écouter, nous attendons, plus ou moins patiemment, ce moment où nous pourrons exposer nos arguments, nos évidences et convaincre, car nous sommes certains que ce que nous pensons est juste! Sinon pourquoi le penserions-nous?

L’éducation, les dogmes, les études, la logique, la recherche d’informations, voilà autant de socles pour étayer nos affirmations. Au début de nos vies, nos parents sont là pour nous insuffler « certaines vérités ». Nos professeurs nous enseignent des connaissances en diverses matières, issus d’une famille religieuse, la pratique du culte influence notre mode de pensée. Ce sont les fondements de nos vies d’adultes, ils se compléteront au fil des années par nos recherches personnelles, celles qui nous permettront de prendre quelques distances avec ces bases, de les remettre en question, bref de forger un « sage discernement ».

Tout au long de notre existence, nous rencontrons des personnes ayant suivi d’autres parcours éducatifs, scolaires, religieux. Ils ont façonné leurs propres convictions tout aussi « objectives » que les nôtres, reposant sur un système de pensées tout aussi solide.

Prendre conscience qu’il n’existe pas « UNE » vérité, mais des bribes de celle-ci, est un pas immense vers la sérénité. Savoir que nous ne possédons pas toutes les pièces du puzzle, nous conduit vers la bienveillance et l’écoute de l’autre. Nous nous mettons en quête des pièces manquantes. Cela temporise l’ego, certain qu’il les possède toutes!

Dans notre petite fable, le sage tient lieu de médiateur, afin de faire comprendre qu’ensemble les 6 amis étaient plus forts et plus proches de la réalité que chacun séparément, soutenant mordicus que son point de vue était le bon ! (Tiens, voici à nouveau ce petit mot magique : « ensemble » ,il faudra vraiment qu’on y revienne!)

La paix entre les hommes est à ce prix! Cessons de gaspiller notre énergie à débattre, à imposer, à convaincre. Prenons la parole chacun à notre tour afin d’exposer nos points de vue. Écoutons tranquillement, sans résistance et crispation, avec ouverture et respect. Cette attitude permet de considérer ce qui est dit à sa juste valeur et d’identifier calmement les pièces qui font partie du puzzle et celles qu’il convient d’écarter.

Car, bien évidemment, tout ce qui se dit, s’écrit, se transmet n’est pas à hisser au rang des Vérités, certaines choses se classent au dossier des inepties et ne méritent que la déchiqueteuse. C’est là tout l’intérêt de se forger un honnête discernement!

Soyons conscients que la Vérité est très pudique, elle ne se laisse pas approcher de si près. Nous pouvons la pressentir, parfois la frôler, mais l’atteindre est un Graal. Plus impénétrable qu’évidente, plus hermétique qu’éclatante, sa quête nous replace dans notre rôle d’humain, imparfait et humble. Seuls la modestie et le respect nous permettront de vivre en harmonie et de nous unir pour l’approcher un peu plus…

Nathalie Cathala

N’hésitez pas à vous exprimer au bas de ce blog. Parachevez cette pensée sur la « vérité partielle qui se complète ensemble ». Plus vous vous exprimerez, plus nous nous rapprocherons des vérités. wink

Derniers Articles Toutes Rubriques Confondues

Ce petit coin bien à vous

Ce petit coin bien à vous

Trouvez-vous un petit coin sympa, un endroit rien qu'à vous et vivez-le comme hors du temps, hors du monde, hors des...

Traverser les vagues

Traverser les vagues

Certaines vagues nous font plonger et accuser le coup, elles ralentissent l'allure ou stoppent le bateau net ! Mais il...

Le coeurdonnier, c’est nous…

Le coeurdonnier, c’est nous…

Vous connaissez l'image du coeurdonnier... J'aime beaucoup l'idée de réparer les cœurs. Dans son atelier patiemment,...

6 Commentaires

  1. Gilles

    Merci Nathalie de m envoyer le médicament du matin , ce que tu écris est très juste , l égo mérite que l’on lui mène la vie dure et avec ton texte plein de bon sens et d humanité tu y contribues grandement bonne journée

    Réponse
    • Nathalie Cathala

      Enfin … pas trop dur quand même ! L’important est aussi d’être doux avec soi-même, d’agir avec souplesse pour ne pas braquer l’ego. Tranquillement tout doux, l’emmener sur les chemins plus ouverts

      Réponse
  2. REVEL

    Cette jolie fable hindoue illustre parfaitement la division de nos sociétés tiraillées entre leurs convictions…
    Sans doute le plus difficile est-il de maîtriser le discernement pour se rapprocher de ce qui est juste…car en effet la vérité est insaisissable et multiple.
    Merci ma petite Nat de ce joli partage qui invite à relativiser les points de vue et à mesurer combien fragiles sont nos idées… Douceur et bienveillance restent les reines de la Sagesse!

    Réponse
    • Nathalie Cathala

      Comme c’est joliment dit, un très beau commentaire qui ajoute une petite pierre de sagesse pour construire le chemin

      Réponse
  3. Dany

    Je suis émue ! C’est une merveille d’écriture, cela correspond tant à mes pensées, je reste dans mes sages incertitudes, une fable humaniste et bienveillante qui me touche, je l’ai lu à haute voix c’est encore plus marquant.. Merci jolie Plume !

    Réponse
    • Nathalie Cathala

      Merci à toi Dany, de ta lecture et je suis émue en retour à te lire! Bon courage

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This