Un éléphant dans un trou de souris – Dom l’intrépide des routes du Sri Lanka

Logo

Rédigé par Nathalie Cathala

Un regard sur le monde, du bout de la Plume et de l'objectif. Depuis 2003, Nat partage ses récits de dix années de circumnavigation, puis quatre ans de vie insulaire sur Maurice et Martinique, à présent installée à la frontière entre France et Espagne, l'aventure du partage continue.

10 avril 2021

Au réveil de notre dernier matin à Negombo, les oiseaux gazouillent, les buffles mugissent dans la rizière, l’eau de la fontaine chante, les palmes des cocotiers frôlent le toit du bungalow, le ventilateur au plafond se balance et couine. Chaque note délicieusement tropicale nous susurre que nous sommes en route pour un long et beau voyage. La langueur s’emparerait presque de nous, mais nous ficelons déjà nos sacs, nous les embarquons dans le coffre de « Titine », la compagne à quatre roues, qui partagera nos aventures.

Tous les ingrédients d’une très belle journée sont réunis.

Une belle journée?
En est-on si sûr ?

Dom a préparé la route, il s’aide de Madame « Google Map » et de sa jolie voix qui lui indique comment sortir des bouchons chroniques de la capitale. Nous piquons vers le sud-est, pour nous enfoncer à l’intérieur des terres, et rejoindre Ratnapura, la capitale des pierres précieuses. Le trajet est interminable, nous n’avons jamais l’impression de sortir de la ville. Tout le long, la route est jalonnée d’habitations de commerces ambulants, de temples. Du monde partout ! Il nous faut trois bonnes heures pour effectuer 85 kilomètres.
Une moyenne de 28 km/h !
Non, Dom n’a pas oublié de desserrer le frein à main !

Une lenteur qui n’a rien de reposant…

Au Sri Lanka, peu de voitures particulières circulent sur les routes. Bus, tuk-tuk, motos sont les rois tout-puissants du trafic! Gare à celui qui oserait contester leur suprématie! La vitesse maximale de déplacement ne dépasse pas 60 à 70km/h. Ce n’est donc pas la vitesse qui pose problème (sauf pour les bus, qui roulent à tombeau ouvert). C’est tout le reste!

Les carrefours sont nombreux, mais la signalisation inexistante. Le fourmillement aux intersections donne à penser que tous s’élancent les yeux fermés! Et nous? Si nous hésitons trop, nous sommes rappelés à l’ordre par les klaxons. Pas le choix, il faut se jeter dans le bain!

Souvent, nous nous demandons si la législation prévoyant une conduite à gauche est toujours en vigueur? Tandis que nous sommes bien sagement sur notre bande de circulation, il n’est pas rare de voir surgir tuk tuk et motos en face de nous. Certains utilisent le bas-côté de la route pour créer une voie supplémentaire et nous croiser ( sur l’extrême gauche, donc et à sens inverse de la circulation!).

Sur bien des axes, nous pensons mordicus nous trouver sur des voies en sens unique, vu que tout le monde roule de front d’un bas côté à l’autre de la route. Mais non! Un bus émerge du chaos, et d’un grand coup de klaxon, il rabat tout le monde à gauche!

Attention, au bus! Bien que l’expression « arrêt d’autobus » signifie que le chauffeur bloque les roues pour laisser monter et descendre ses passagers. Plus d’une fois, nous les avons vus, désamorcer leur folle course, tout au plus ralentir la cadence, tandis que les usagers agrippent la porte pour sortir ou se hisser en marche.
Le parent pauvre du trafic est le camion de transport. Plus il est gros, plus il est traité en paria. Si mal monté, que ses chevaux essoufflés grimpent avec difficulté la moindre côte. Loin de ralentir la circulation, il est houspillé de toute part, poussé par les avertisseurs colériques. Mais lui, cahincaha, il lâche borborygmes et nuages noirs. Nous nous sentons moins à l’aise lorsqu’ils sont derrière nous en descente, priant que leurs freins ne lâchent pas.
Je ne vous parle pas des nombreux animaux de tout gabarit, de l’éléphant au serpent, qui empruntent eux aussi les routes, car il est temps de vous raconter, comment Dom a lui aussi interprété le code de la route sri-lankais.
Surfer sur le mascaret routier demande donc trois composants indispensables : le klaxon, l’audace et la fantaisie. En moins d’une journée Dom développe ces deux dernières avec tant zèle qu’il s’aventure là où même un Sri Lankais n’aurait jamais osé!
Aidé de Madame GPS-Google, il se lance, confiant sur un pont, un pont si étroit qu’au bout du compte, notre pauvre Titine se retrouve trois pattes en suspension, le ventre posé sur le rebord trop haut d’un trottoir.

Que faisait Nat pendant ce temps ? Elle protestait dès l’entrée du pont : « Dom, ça ne passe pas! ». Mais la voix de Madame GPS est tellement plus douce, et elle ne s’énerve jamais, elle susurre l’itinéraire. Néanmoins, sa voix finit par être engloutie sous un concert nourri de klaxons. Les tuk tuk ! C’est LEUR pont à EUX ! Que fait une voiture sur ce passage réservé?

Beaux joueurs les Sri Lankais, hilares, se réunissent en force, ils sortent Titine de ce mauvais pas. La princesse Titine, portée par de preux chevaliers, est sauvée avant que la police ne découvre notre « erreur d’itinéraire » qui aurait pu, à plus d’un titre nous coûter très cher! 

Alors que nous sommes enfin libérés, l’un des vaillants tuk tuk nous ouvre la route, et nous guide jusqu’à la maison de notre hôte Bahnu. À notre arrivée, notre histoire a déjà fait le tour du quartier. Nous sommes marqués au fer rouge! 
Quelques photos vallent mieux qu’un long discours pour évaluer la fâcheuse posture dans laquelle nous nous sommes retrouvés. Sans l’aide des Sri Lankais nous y serions sans doute toujours.

Au soir même nous repassons sur le pont, de manière très « ordinaire » conduits par un tuk tul peut rancunier.

A bientôt pour la suite des Aventures qui nous emmènera dans le Temple du Grand Saman protecteur du trésor de l’île 

Et pour vous faire patienter jusqu’au prochain épisode, voici une vidéo ET un album photos
bandeau photo 1200x120

Embarquez à bord 
de
L’Album Photo

Et vibrez au rythme des routes
du
Sri Lanka

Derniers Articles Toutes Rubriques Confondues

Ce petit coin bien à vous

Ce petit coin bien à vous

Trouvez-vous un petit coin sympa, un endroit rien qu'à vous et vivez-le comme hors du temps, hors du monde, hors des...

Traverser les vagues

Traverser les vagues

Certaines vagues nous font plonger et accuser le coup, elles ralentissent l'allure ou stoppent le bateau net ! Mais il...

Le coeurdonnier, c’est nous…

Le coeurdonnier, c’est nous…

Vous connaissez l'image du coeurdonnier... J'aime beaucoup l'idée de réparer les cœurs. Dans son atelier patiemment,...

8 Commentaires

  1. REVEL

    Je me souviens parfaitement bien de cette aventure!!
    Contée avec humour, elle me fait rire aux éclats… imaginant la scène… mieux encore la vivant au rythme des klaxons et de l’imperturbable Indiana Jones!…
    Merci de ce parcours atipyque et de ce bel album photos qui parle pour lui! Sacré Dom!! Comme lui, je me fie le plus souvent au GPS… qui vous a proposé un itinéraire décalé !
    Tout est bien qui finit bien…
    Nous commençons la soirée en riant! C’est sympa! Merci pour l’écriture drôle et divertissante ! Gros bisous à vous deux! ❤️

    Réponse
    • Nathalie Cathala

      Aujourd’hui nous en rions beaucoup … je suis super contente que cela t’ai fait passé un bon moment

      Réponse
  2. Matelo

    Wouah sacré aventure Nat qui plus est riche en émotions et ta petite vidéo et tes photos décrivent très bien ton récit à regarder la route c’est vrai qu’il faut avoir beaucoup de courage et vous n’avez pas hésiter un moment bravo à vous..
    Merci c’est toujours un plaisir pour moi..
    A bientôt pour la suite

    Réponse
  3. Clara Lacombe

    Passionnant, ce récit, et très drôle, aussi !! Tout est intéressant, la vidéo et l’album photos racontent la richesse de ce pays qu’il me tarde de visiter !
    De gros bisous à tous les deux ❤️❤️❤️

    Réponse
    • Nathalie Cathala

      Très bientôt Clara ! … Les choses avancent à grand pas, et tout cela ne sera qu’un souvenir 😉

      Réponse
  4. DOM

    Que de bons souvenirs, et merci mme Google Maps pour nous avoir fait découvrir des raccourcis inhabituels… les gens du coins s’en souviennent encore de ces 2 touristes intrépides !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This