Montbolo – Le village oublié des tribulations de ce monde

Montbolo, randonnée, vélo, haut valespir, france, méditerranée, l'oasis de nat
Logo

Rédigé par Nathalie Cathala

Amoureuse des voyages, proches ou lointains, Nat ne tient pas en place. Nomade dans l'âme, elle est toujours prête à embarquer sur un bateau, dans un avion. Pour ses découvertes régionales, elle aime partir à vélo ou à pied. Jamais, elle ne se départit de ses fidèles compagnons : son appareil photo et sa plume. Elle écrit depuis 2003 des articles de voyage.

24 août 2020

J’ai failli vous faire : « Montbolo à vélo, c’est tellement plus rigolo ». Mais je vous rassure, malgré le zèle qui nous pousse à grimper vers Montbolo, je ne vais pas chanter.
Je vous emmène au pays du « long fleuve tranquille », dans un village exonéré de toutes les afflictions depuis la nuit des temps, où l’on peut, d’un seul regard embrasser la mer et la montagne.

Montbolo commune d’Amélie-les-Bains

Amélie-les-Bains n’est pas qu’une commune lovée dans les bras du Tech où des curistes viennent patauger dans l’eau chaude puisée dans les entrailles de la Terre. Elle rassemble trois autres villages, aux identités bien marquées : Palalda, Montbolo, et Montalba. Des noms qui intriguent et pour lesquels nous partirions volontiers en quête de sens. Mais, nous ne nous perdrons pas dans cette fouille sémantique qui freinerait nos envies d’ascension ! En route, pour Montbolo et ses panoramas imprenables!

Palalda, Pyrénées orientales, France, L'oasis de nat
 Palalda
Médiéval et accueillant
Montalba, vallée de Mondony, Pyrénées orientales, village, nature, L'oasis de nat
Montalba
Énigmatique et solitaire
Montbolo, contreforts canigou, L'oasis de nat
Montbolo
Discret et préservé

Montbolo se mérite !

Depuis notre arrivée dans les Pyrénées orientales, nous sommes montés par tout temps à Montbolo. Si l’hiver la tramontane y fait chuter les températures, l’été, c’est de l’air chaud qui nous accompagne.

Il faut compter 22 kilomètres pour effectuer la boucle depuis Amélie. Le dénivelé positif est de 567 m, pour un point culminant à 718 m. Je vois sourire les grands sportifs habitués à dévorer les performances cyclistes dominicales. Je l’avoue : nous ne sommes pas des forçats du vélo, nous ne jouons pas du chronomètre. Nous nous adonnons, en réalité, à la randonnée contemplative.

Boucle Amélie Les Bains, Montbolo, à vélo
Parcours randonnée à vélo Montbolo, L'oasis de nat

Une route aérienne

La route qui mène à Montbolo semble aérienne, tant elle survole de beaux panoramas. Elle zigzague entre chênes-lièges et chênes verts. Elle s’éloigne d’Amélie, en découvrant tantôt ses Thermes et les Gorges du Mondony qui partent à l’assaut des massifs frontaliers, tantôt le Vallespir qui s’étire jusqu’au clocher d’Arles puis s’enfonce jusqu’à Prats. Au printemps, le parfum des genêts nous accompagne. L’été, le vent chaud attise notre soif d’arriver. L’hiver, le froid nous aiguillonne. L’automne est le temps de s’arrêter ci et là pour ramasser les fruits de la nature.

Montbolo, randonnée, vélo, haut valespir, france, méditerranée, paysages, l'oasis de nat

Le balcon du Vallespir

Il se dégage de Montbolo un bien-être et une paix renouvelés à chacune de nos visites. Petit, ramassé autour de son clocher, le village domine un point de vue exceptionnel.

Depuis le jardin qui domine la mairie et l’église, le Panorama nous entraîne aux confins du pays vers le Roc Saint-Sauveur et le Roc de France (ou roc de Frausa) point culminant du Moyen Vallespir, ligne frontalière qui mène à l’Espagne que l’on devine, là toute proche à quelques kilomètres à vol d’oiseau.

On se fait un petit détour dans l’Histoire ?

Puisque nous sommes aux pieds de l’Eglise Saint-André, profitons d’un banc à l’ombre pour remonter le temps. Montbolo a accueilli ses premiers hôtes humains 4000 ans avant Jésus Christ. Ils y ont laissé traîner quelques outils, pour le plus grand bonheur des archéologues du XXe siècle. Entre -3500 ans et le Xe siècle, les lieux gardent le silence. Même si le Vallespir subit tour à tour l’hégémonie des Celtes (-500), des Romains (-121), des Wisigoths (Ve siècle) et des Sarrasins (739), personne ne laisse d’héritage pour les visiteurs futurs.

C’est Charlemagne qui réveille le bel endormi. En 811, son armée repousse les Sarrasins vers la région de l’actuel Barcelone. Des pionniers venus du nord de la France s’installent dans ces territoires nouvellement conquis. On imagine volontiers que Montbolo séduit par son balcon naturel qui permet de « voir venir » en ces temps troublés par les invasions et brigandages.

Une immunité intemporelle

En 993, l’Église fortifiée Saint-André est consacrée. C’est la première mention officielle du village. D’architecture romane, elle enchante les Histoiriens. Entre le XIe et le XIIe, le village prend ses marques, lentement. Le village échappe aux affres des siècles qui se succèdent, blotti sur les contreforts du Canigou, il évite les révoltes qui secouent le pays. Il est ignoré des invasions espagnoles. Rien ne vient perturber le village qui traverse les époques comme un « long fleuve tranquille ».

Montbolo, randonnée, vélo, haut valespir, france, méditerranée, paysages, l'oasis de nat
Montbolo, randonnée, vélo, haut valespir, france, méditerranée, paysages, l'oasis de nat
Montbolo, randonnée, vélo, haut valespir, france, méditerranée, l'oasis de nat

Réchappé du bal des Sorcières…

Les Catalans aiment les histoires de Sorcières (la Bruixa prononcez la « brouche). Tantôt porte-bonheur, tantôt malfaisantes, elles fleurissent de leurs faits et gestes les contes et légendes catalanes. Chaque année, au 30 juillet, la procession de la Rodella part de Montbolo et descend vers Arles sur Tech afin d’honorer deux Saints : Abdon et Sennen qui empêchèrent deux sorcières d’amener un orage destructeur sur Montbolo.

Les « faits » remontent à l’an 1465, alors que Noguer de Gasnach, un berger de Montbolo est surpris par une tempête à hauteur du col de Formentere. Tandis qu’il s’abrite sous un rocher, il entend deux voix se disputer. Deux sorcières tentent d’amener l’orage sur Montbolo. Mais, Abdon et Sennen leur barrent la route, et elles doivent rebrousser chemin. Depuis, un énorme cierge est façonné chaque année, et descendu vers les Saints Patrons d’Arles sur Tech. L’année suivante, des répliques miniatures sont fabriquées à base de la cire de l’année précédente. Elle aurait le pouvoir d’éloigner les orages si le cierge est allumé à temps.

Montbolo, randonnée, vélo, haut valespir, france, méditerranée, paysages, l'oasis de nat
Par des cieux tourmentés, nul doute que les sorcières tentent encore d’amener l’orage sur Montbolo…

Il est temps d’enfourcher… nos vélos, et de dévaler la route qui nous ramène chez nous.
À bientôt pour d’autres balades pyrénéennes.

Accédez à L’album photo

Rejoignez-nous sur la boucle entre Amélie-les-Bains, Montbolo et Palalda.
Des panoramas sublimes vous attendent..

A lire également…

Coeur de lavande et Saut du Loup

Coeur de lavande et Saut du Loup

Aujourd'hui, je vous invite à pousser les portes d'un jardin qui s'offre sans compter, pour voyager au coeur des...

Gourdon, le vertige de la lumière

Gourdon, le vertige de la lumière

Classé parmi les plus beaux villages de France, Gourdon garde, malgré son succès, un charme authentique. Adossé aux...

Lac de Saint Cassien

Lac de Saint Cassien

Il ne faudrait jamais bousculer les souvenirs d'enfanceDans l'Est varois, tout près de Cannes, aux confins des...

1 Commentaire

  1. Avatar

    ++++ on le refait quand tu veux

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This