LETTRE D’ESCALE n°105

Logo

Rédigé par Nathalie Cathala

Amoureuse des voyages, proches ou lointains, Nat ne tient pas en place. Nomade dans l'âme, elle est toujours prête à embarquer sur un bateau, dans un avion. Pour ses découvertes régionales, elle aime partir à vélo ou à pied. Jamais, elle ne se départit de ses fidèles compagnons : son appareil photo et sa plume. Elle écrit depuis 2003 des articles de voyage.

2 novembre 2012

L’île au coeur chaud !
Lettre de voyage 105- écrite en octobre 2012
Nombre de visiteurs sur le site : 964.000
Nombre de personnes inscrites à la lettre : 1180
Récit : TANNA Vanuatu
« Il n’existe pas une seule façon de voir le monde. Une pensée unique. Une émotion universelle. Chaque bout de notre belle planète possède ses propres modes de fonctionnements. Et même si, l’humanité partage de grandes similitudes, chaque peuple a pensé sa Terre à l’aune de ce qu’il vit, de ce qu’il a expérimenté, et de ce qui l’attend. » Nathalie Cathala
EN FIN DE MESSAGE :
Photo du mois : Pays de la débrouille (boucherie, pompe à essence) Pays volcanique et de traditions (photos volcan et visages de cérémonie)
Une réflexion inspirée par le voyage, clin d’oeil aux générations futures.
Résumé
On ne montre de Tanna, l’une des îles les « plus touristiques » du Vanuatu, que le volcan, et peut-être quelques visages peints de jeunes filles spécialement présentées pour les visiteurs. Les touristes venant de Nouvelle-Calédonie, ou d’Australie, ne restent en général que 24 heures, voire moins. Autant dire que le volcan est la plus grosse entrée au « box-office touristique » de Tanna. Atterrir, voir le volcan, et décoller. Voilà à quoi se résume la visite de cette île. Ceux qui arrivent par bateau logent à Port Résolution. Ils ont un peu plus de chance à condition que le temps le permette, car la baie sur la face Est et très ouverte peut se révéler houleuse. Mais depuis Port Resolution, les marins trouvent le moyen de visiter le volcan, de faire de belles balades et de traverser l’île de part en part pour effectuer les formalités à Lenakel. Nous avons choisi une autre solution et avons trouvé une famille prête à nous héberger dans sa montagne du « middle bush », au centre de l’île. Nous avons trouvé en Iso, Rachel et toute la famille Kapum, de véritables bonnes âmes et sans eux, nous n’aurions pas ce souvenir ébloui de Tanna. Qui est élue au rang de « notre chouchou » du Vanuatu. Partir du Vanuatu sans voir… que dis-je(?) sans vivre Tanna, aurait été une grosse erreur de notre part!

A lire également…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This