WALLIS us et coutumes, danses traditionnelles

Logo

Rédigé par Nathalie Cathala

Amoureuse des voyages, proches ou lointains, Nat ne tient pas en place. Nomade dans l'âme, elle est toujours prête à embarquer sur un bateau, dans un avion. Pour ses découvertes régionales, elle aime partir à vélo ou à pied. Jamais, elle ne se départit de ses fidèles compagnons : son appareil photo et sa plume. Elle écrit depuis 2003 des articles de voyage.

25 mai 2012

Bonjour,

Après la messe, la réunion des chefs, leur palabre et le kava, c’est au tour des danseurs de fouler les nattes traditionnelles.

Nul n’a pu me dire, si autrefois, avant que la religion ne pèse sur les mœurs wallisiennes, ces danses s’apparentaient à celles auxquelles nous avons assisté en Polynésie. Mais le spectacle de Wallis se révèle en tout point différent. Le mouvement, la grâce du corps sont enveloppés dans d’épaisses robes missionnaires. On ne décèle dans leur art aucun travail chorégraphique, aucune partition musicale. Des successions de sons peu harmonieux, un déplacement plus qu’un élan gracieux, voilà à quoi se résument ces manifestations. Par contre, si l’art n’est pas de mise, quelle débauche d’économie ! Tout au long de la représentation, les chefs et personnages importants des villages se succèdent auprès des danseurs et danseuses, qu’ils affublent de billets de banque. Plus la danse s’éternise, plus les intervenants sont décorés, dans leur chevelure, dans leur corsage de coupures de 5000 ou 10000 francs pacifiques (40 euros, 90 euros). En plus de ce costume qui s’enrichit au rythme de l’après-midi, un énorme panier de pandanus est rempli des mêmes billets. Des sommes faramineuses sont ainsi déployées sur les jolies nattes colorées qui servent de scène.

A plus, pour d’autre clins d’oeil de Wallis
Nat et Dom
Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

A lire également…

65000 km de Bonheur !

65000 km de Bonheur !

Depuis fin novembre, je n'ai plus eu la moindre seconde pour mettre à jour le blog... On a bougé, bougé, bougé, et...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This