FEUX D ARTIFICE SUR LE LAGON

Logo

Rédigé par Nathalie Cathala

Amoureuse des voyages, proches ou lointains, Nat ne tient pas en place. Nomade dans l'âme, elle est toujours prête à embarquer sur un bateau, dans un avion. Pour ses découvertes régionales, elle aime partir à vélo ou à pied. Jamais, elle ne se départit de ses fidèles compagnons : son appareil photo et sa plume. Elle écrit depuis 2003 des articles de voyage.

2 janvier 2012

Bonjour,

Vous êtes très nombreux à nous écrire en ce début d’année, nous tenterons de répondre à tous en particulier et en personne… Mais de tout coeur nous vous remercions pour votre gentillesse, votre fidélité et vos encouragements à poursuivre le rêve en votre compagnie.

Nous ferons de notre mieux, pour garder ce contact quotidien entre vous et nous.

La nuit dernière, nuit de transition entre 2011 et 2012 fut riche en couleurs. Les averses, grains et rafales qui nous ont bien embêtés depuis 4 jours, se sont arrêtés, pour laisser place à la magie. Figurez-vous qu’autour de minuit, tout le lagon de Bora, n’était que bouquets étincelants et lumineux! Tous les hôtels (ces ravissants farés sur pilotis si photogéniques?) Et bien tous ont lancé des feux d’artifice. Ils ont débuté à 23h40 heure locale (soit à 10h30 du matin heure française). Le Saint Regis et le Four Season ont fait fort!!! Vraiment de très beaux feux d’artifice, nous avons deviné celui du Méridien qui s’est déroulé à cheval sur les deux premiers, mais caché par les cocotiers. Nous ne savions plus où donner de la tête, l’hilton, le Sofitel… ont emboîté le pas… Une réelle féérie!

Je ne vous ai pas photographié ces feux d’artifice là, car vous les imaginez aisément. Par contre, il en d’autres, éphémères, et pourtant moins fugaces que ceux de la nuit dernière que j’aimerais vous faire découvrir. Ceux-là, sans jeu de mots pour la météo désastreuse que nous subissons, pleuvent de tous côtés!

Ils fleurissent en bouquets sur un arbuste dont le nom vernaculaire est on ne peut plus approprié : « feu d’artifice » ou « Etoile filante ». Quelle belle image! En effet, ses fleurs explosent tels des bouquets d’un feu d’artifice. Un spectacle à la fois délicat et coloré. Un spectacle éphémère et rare, car sa floraison est occasionnelle. Personnellement je n’en ai vu qu’un seul en fleurs sur la place de Atuona à Hiva Oa.

Cette plante nommée par les scientifiques « clerodendrum quadrilocular » est native des Philippines. L’arbrisseau atteint quatre mètres.

Si d’aventure vous le rencontriez en fleur, faites un voeu, il est très rare!

A plus, pour d’autres nouvelles des îles.
Nat et Dom
Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

A lire également…

65000 km de Bonheur !

65000 km de Bonheur !

Depuis fin novembre, je n'ai plus eu la moindre seconde pour mettre à jour le blog... On a bougé, bougé, bougé, et...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This