Articles étiquetés "Rodrigues"

Lez’arts et traditions de Rodrigues

»Publié par le 10, Sep 2014 dans Album, Indien, Mascareignes, Maurice, Voyage | 0 commentaire

Lez’arts et traditions de Rodrigues

Bonjour, Sur une île où le temps ne compte pas, où personne ne ressent le stress d’un chronomètre délateur de rendement, l’artisanat trouve sa place tout naturellement. Les dames consacrent des journées entières à l’art de la vannerie. Elles tressent inlassablement les fibres de vacoas (sorte de pandanus), d’aloès, et de vétiver. De leur dextérité ressortent toutes les formes de plateau, de paniers, de chapeaux, et d’une foule d’ustensiles qui servent au quotidien des Rodriguais. Il est à noter que le sac en plastique est totalement interdit sur l’île. L’utilisation de ces sacs est répréhensible de peines d’amendes. Par cette mesure l’île marque sa volonté de préserver son environnement. Avouez...

lire la suite

En liberté au bord du lagon

»Publié par le 9, Sep 2014 dans Album, Indien, Mascareignes, Maurice, Voyage | 0 commentaire

En liberté au bord du lagon

Bonjour, Les plages de Rodrigues sont la plupart du temps solitaires. Nous nous baladons des heures durant ne croisant que quelques gardiens de troupeaux, et parfois quelques touristes. Mais ceux-ci sont beaucoup plus rares que les biquettes, les vaches, les chiens, et n’oublions pas les petits oiseaux qui piaillent dans les arbres à l’unisson du grand orchestre tonitruant de l’océan et de l’alizé conjugués. Paradoxalement, les oiseaux de mer sont rares, les pailles-en-queue délaissent le rivage pour profiter des falaises des nombreuses vallées encaissées. Nat et Dom dans l’Indien http://etoile-de-lune.net/accueil/index.php...

lire la suite

Pirogues du lagon

»Publié par le 7, Sep 2014 dans Album, Indien, Mascareignes, Rodrigues | 0 commentaire

Pirogues du lagon

Bonjour, Il suffit de se balader le long du littoral pour découvrir le principal outil de pêche de Rodrigues : la pirogue. Construites en bois, elles disposent d’un mât, d’un tangon et d’une voile faite d’un tissu lourd à l’artisanale. En guise de gréement des troncs fins de filaos font l’affaire. Sillonnant le lagon, portées par le vent ou posées sur le sable attendant la marée haute, les pirogues sont partout. Elles ne sont que très rarement munies de moteur. Le vent est suffisamment généreux pour les faire avancer. Et s’il venait à faiblir les navigateurs affalent les voiles et se servent du gréement comme d’une perche pour faire avancer leur esquif. Nous les voyons se cambrer plantant le mât dans le sable du...

lire la suite

Rodrigues, la Baie Topaze

»Publié par le 6, Sep 2014 dans Album, Indien, Mascareignes, Maurice | 0 commentaire

Rodrigues, la Baie Topaze

Bonjour, L’ouest de Rodrigues abrite la vaste baie Topaze qui allie justement les reflets de la topaze aux teintes d’un jade laiteux. Cette baie suscite l’impression étrange d’étaler jusqu’au récif un tapis de marbre. Le lagon aux eaux opaques presque statiques oppose un calme apparent face au bouillonnant Indien qui gronde dans les bleus les plus profonds de l’océan. Tout autour la terre est râpée par l’appétit des chèvres, les pâturages ondulent entre les collines que les habitants nomment ici Montagnes : Montagne Lascar (131m) Montagne Plate, Montagne Croupier (161m), Montagne Topase (128 m). L’apparente platitude du terrain offre cependant des vallées qui abritent après la saison des pluies de jolies cascades au...

lire la suite

Rodrigues, un lagon en hiver

»Publié par le 14, Août 2014 dans Album, Indien, Mascareignes, Rodrigues | 0 commentaire

Rodrigues, un lagon en hiver

Bonjour, Notre première impression de Rodrigue est grise et venteuse, c’est l’hiver, l’alizé souffle en tempête et draine un ciel ombrageux. Mais, à la faveur d’une journée d’éclaircie, nous en profitons pour nous balader sur les sentiers du Sud. Le rivage s’égraine entre falaises noires et plages de sable blanc ourlées d’une écume chahutée par le vent. Des aiguilles cristallines se dressent sur le lagon qui hésite à céder tantôt à aux reflets de la turquoise, tantôt à l’éclat de l’émeraude. L’alizé ne s’est pas calmé, tout juste souffle-t-il à 25 noeuds, 50 kilomètres-heure. Puis, il retrouve ses allures altières et caracolle à 80 kilomètres heures. Il nous fouette le visage et nous remplit les...

lire la suite
Facebook