L’âme soeur…

» Publié par le 14, Fév 2019 dans Ecrire la Lumière, Photo-Graphie, Zen Bien-être | 4 commentaires

L’âme soeur…


Les âmes soeurs finissent par se trouver quand elles savent s’attendre.


Théophile Gautier – Capitaine Fracasse

Bonjour,

Au début de la vie, la chaleur, l’amour du cocon familial paraissent immuables. Et pourtant, lorsqu’il est temps de s’extirper de sa chrysalide, il faut bien se lancer, chercher sa voie. Libre! Libre … mais cette autonomie semble incomplète. Quel est ce rouage manquant au mécanisme de l’existence?

Voler de ses propres ailes, partir du cocon, et revenir y chercher le réconfort de ce que l’on n’a pas trouvé dehors


La solitude envahit les coeurs au sein même d’une forêt dense. Dans l’abondance, c’est le règne de l’absence. Qu’y a-t-il à trouver? À chercher? Comment s’y retrouver?

La forêt dense, s’y jeter à corps perdu, penser y trouver la liberté, et parfois n’y rencontrer que le néant


Est-ce celle-là qui rayonne, qui se dresse fièrement, à la vue de tous ? Facile à repérer, « sur son trône tout pavoisé d’oriflammes* »! Un socle flambant de fierté, droit comme un « I », offre à l’envi l’image même de la stabilité. Est-ce une image? Une impression? Un mirage ? Si visible, trop visible, trop facile !

*Edgar Quinet, Ahasvérus, Gallica

Fière dans la lumière, attention à ne pas s’y brûler les ailes !


La route se poursuit, et l’ombre succède à la lumière. Il faut s’enfoncer davantage, s’aventurer dans les méandres tortueux de la destinée. Échouer, recommencer, fuir ce qui brille, pour toucher l’essentiel. Écouter les voix qui s’échappent d’un brouhaha indéchiffrable. Se décourager mille fois, et repartir.

Voir, observer et pourtant aveugle dans la jungle des possibles


Jusqu’au jour, où tapie dans la pénombre, elle est là. Discrète, d’une beauté silencieuse et gracieuse. L’âme soeur devient une évidence. Elle attendait son complice.

Seule, à l’écart, elle est là qui attend


D’un même mouvement, les coeurs se rapprochent, s’épanouissent des mêmes rêves. Ils progressent sans tapage, préfèrent l’ombre tamisée au plein soleil.

Deux coeurs se rapprochent, ne font-ils plus qu’un pour autant?


Tandis qu’ils cheminent, depuis bien des années déjà, main dans la main sur les chemins du Monde, une jeune et fraîche Rose de Porcelaine, croise leur chemin. Elle a la peau fraîche et l’oeil pétillant. Mais les mains des âmes soeurs se tiennent et regardent passer la pimprenelle, qui trouvera à son tour, l’âme qui s’apparentera à elle.

Une jeunesse appétissante, certes …


La jeunesse passée, les souvenirs étayent les jalons entre ces deux vies. Ont-ils vécu qu’une seule et même existence ? Ont-ils éprouvés les mêmes choses? Sont-ils un? Deux? Non, ils sont trois : toi, moi, et nous!

« Toi, moi et nous ! »
(Yvon Dallaire, Psyhologue, Québec)


Un soir, ils le savent, le rideau tombera, il emportera les vies, sans parvenir à séparer les âmes, liées à jamais par ce qui les a unis.

Le jour où, le rideau sera tiré, l’amour subsistera au-delà de l’éternité


Pour toi …
Joyeuse Saint Valentin

Texte et photos Nathalie Cathala.
Nous trouver sur le net;
Sur Face book :
Nat Dom
Le site :
etoiledelune.net
Tous droits réservés, pour toute utilisation nous contacter par le site :
Nous écrire


Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

La chaîne YouTube « Nat dom voyage » pour vous évader à tout moment autour du monde
468 ad

4 Commentaires

  1. Encore un texte qui révèle toute ta tendresse d’âme et l’élégance de ta plume, ma petite Nat! Mauruuru roa pour ces fleurs bonheur qui me vont droit au coeur! Joyeuse St Valentin à vous deux qui savez enchanter le lecteur!
    Avec toute mon affection ! ❤️

  2. Un joli conte de fleurs…..

  3. Un joli conte de fleurs….. L’histoire de la vie….

  4. Toujours de beaux textes accompagnant de superbes photos

Proposer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>