Une route des jardins pour une farniente océanique

» Publié par le 16, Sep 2018 dans Afrique, Afrique du Sud, Album, Vidéo, Voyage | 2 commentaires

Une route des jardins pour une farniente océanique

Dans cet article : Nous quittons difficilement le Petit Karoo pour revenir vers l’océan. A Wilderness nous attend une grande plage, du confort, quelques balades, une farniente bien rare dans ce voyage. 

 

Bonjour, 

 

Nous quittons le Karoo, retraversons le rempart qui sépare les côtes du Sud de l’Afrique du Sud de son arrière pays.  La route qui relie George Town à Port Elizabeth se nomme la « Garden Road ». La route des jardins. En comparaison avec l’arrière pays aride, cette route, jalonnée de forêts, a trouvé ce nom fleuri. Nous ne quitterons plus cette route juqu’à Port Elizabeth.

 

Une fois n’est pas coutume,  je vais commencer par les aspects « négatifs » de cet itinéraire. Je sais que je vais en choquer plus d’un. Car les aficionados de la « Garden Road » sont nombreux.  Mais d’emblée je vous dirais que sur cette « route des jardins » nous nous sommes … ennuyés ! Pas globalement, mais en pointillé, et souvent!  Nous y avons trouvé quelques oasis de plaisir. Mais, venant de Namibie de ses pistes solitaires, la « Garden Road » est une route fréquentée, bitumée, touristique à souhait.  Je parle ici, de la route en elle-même!  Et de la première étape : Wilderness. Il faut dire que le nom est trompeur : « région sauvage ». On est en droit d’attendre quelque chose de  « vierge », d’inhabité … de …  Et, Wilderness est une ville balnéaire huppée : ses restaurants, galeries d’art, magasins chics, belles villas…  

 

En revanche, les alentours de la route, les réserves naturelles qui la jalonnent, regorgent de beaux sentiers de randonnées, et quelques beaux panoramas. 

 

Autre point décevant , les « parcs animaliers » s’éparpillent dans la région. Je me souviens d’une discussion mémorable  avec des personnes locales qui nous conseillaient d’aller dans tel ou tel parc. Ils étaient encore sous le charme de leur rencontre avec des … tigres(?) Je me suis permise de leur dire que le tigre n’était pas africain, mais asiatique… Elles l’ignoraient totalement… Des natives du continent (!) Au final ils avaient visité un zoo ! Rien de plus, ni de moins qu’un zoo. En tant que locaux, bon, ils vont au zoo, d’accord! Mais nous, on ne fait pas des milliers de kilomètres pour voir ce qu’il y a à Vincennes ou Thoiry !   Et puis… les zoos, il vaut mieux les éviter, non ? 

 

En ce qui concerne la faune typiquement africaine, elle a été délocalisée et parquée dans des réserves privées, dont les surfaces ne permettent pas une liberté équivalente à celle dont profitent les animaux des grands parcs nationaux. Pour ne pas engendrer de polémique, je précise que Addo Elephant Camp (Parc nationale dédié aux éléphants à l’ouest de Port Elizabeth) ne fait pas partie de cette analyse sévère.  De plus, les réserves privées pratiquent des prix exorbitant, pour leurs activités de pseudo-safari. 

 

Voilà, je n’en dirai pas plus sur cette région, ce n’est pas la peine. Malgré la déception palpable, nous avons trouvé des compensations, comme nous le faisons toujours, et trouvé nos chemins pour en garder un souvenir plus teinté de bleu que de gris.  La suite en images démentira mes propos, comme d’habitude. 

 

 

La suite en images 

 

Redescendons du Karoo, vers l’océan, au col de Outeniqua nous disons « au revoir » à la montagne sublime qui sépare le désert de l’océan

 

J’aime ces routes tortueuses, solitaires, des pistes difficiles et fatigantes qui mènent toujours vers des oasis de solitude

 

Panorama sur l’océan indien, de l’embouchure de la rivière Kaaimans à la plage de Wilderness

 

La rivière Kaaimans, qui n’aurait jamais vu le moindre caïman dans ses eaux, et qui doit son nom à une erreur de traduction entre le Koï Koï langue native et l’Afrikaans, langue des colonisateurs européens

 

Wilderness, une plage longue, très très longue, où la solitude est possible, avec un arrière plan urbanisé

 

La rivière Kaaimans

 

Au coeur de la plage, on se trouve un petit coin « à nous », pour deux jours, pas plus ! Faut pas abuser de ces choses là !

 

Garden Road, et ses jardins qui bordent les propriétés de riches sud-africains

 

Je t’ai déjà vue toi ?

 

Camélias

 

Ce tableau résume bien l’ambiance de Wilderness

 

Les Truches c’est en tableau, et pas en vrai !

 

Pas de monde sur la plage… mais … des extra-terrestres !

 

L’océan se lève !

 

Il remue plus qu’à De Hoop, mais il est encore très très fréquentable, il prépare néanmoins sa prochaine tempête

 

Profite petit !

 

On vient de croiser ton cousin… vous venez de quelle planète ?

 

J’aime bien raser l’eau avec mon objectif…

 

De grandes étendues de plage, sans personne, c’est sans doute pour ça que « Wilderness » ?

 

Quittons le bord de mer, et pour retrouver un peu de calme, il faut traverser la « Garden Road » une route à 4 voies qui ronronne sans cesse… La vue est paisible, en photo ! Profitez

 

La végétation, parfois tropicale, parfois tempérées dans cette région qui trouve tous les climats, du désert aux tropiques

 

Là, ça ne se voit pas, mais l’autoroute est encore trop proche pour bénéficier du calme que suscite la photo

 

Ici, nous sommes au calme !

 

Traversée ludique de la rivière … sa couleur ne nous a pas inspiré de baignade

 

Arbres fleuris sur les berges

 

Indiana Jones aux commandes !

 

Tout au bout du sentier, THE Water Falls

Ce ne sont pas les chutes Victoria c’est sûr !

 

En chemin, une rencontre, heureusement (!) juvénile

 

Agapanthes, Araucarias, végétation méditerranéenne, se mêle à la végétation tropicale

 

La route des jardins

 

On dirait un coulis de framboise florale

 

Route des jardins …

 

Comme si on y était … en Méditerranée !

 

Retrouvez notre voyage en Afrique du Sud, sur notre chaîne YouTube

 

 

A très bientôt pour la suite du voyage, et notre étape à Tsitsikama, une Storm adventure !
Escale précédente au Petit Karoo

Nat & Dom
Texte et photos Nathalie Cathala.
Auteurs des vidéos : Dominique et Nathalie Cathala

Nous trouver sur le net 

Sur Face book : facebook
le site : etoiledelune.net
Tous droits réservés, pour toute utilisation nous contacter par le site : Nous écrire

2 Commentaires

  1. J avais zappé ça ..superbe encore , sur la plage , c est une sorte de méduse ? Merci ..

    • Oui, ce sont des méduses, dont les fils sont extrêmement longs… Dom a eu le fil qui s’est enroulé autour de son torse à Bora, d’une espèce équivalente, il a failli avoir un problème cardiaque, tant la brûlure est forte … Flippant !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Petit Karoo, terre de contrastes ! | Carnet de voyage - […] très bientôt pour la suite du voyage, et notre étape à Wilderness  Escale précédente De […]
  2. Tsitsikamma, l’aventure tempétueuse ! | Carnet de voyage - […] A très bientôt pour la suite du voyage, et notre dernière étape en Afrique du Sud : Addo Elephant…

Proposer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>