Le Kalahari, un enchantement polychrome (Etape à Bagatelle)

» Publié par sur 13, Avr 2017 dans Afrique, Album, Namibie, Vidéo, Voyage | 4 commentaires

Le Kalahari, un enchantement polychrome (Etape à Bagatelle)

Namibie Étape 2 :
Les déserts de Namibie. Le Kalahari. Arrivée sur Mariental. Faune sauvage et familière. Première nuit en tente. Fiche technique sur Bagatelle.

Bonjour,

Nous nous dirigeons plein sud. Nous glissons le long de la frontière ouest du Kalahari. La Namibie est un pays de déserts (n’oubliez pas le « s » pour ce mot!). Avant de nous immerger dans ce pays, j’imaginais de longues dunes se succédant à l’infini: un « a priori » bien banal!

Sur le terrain, le décor change sans cesse et nous surprend par sa diversité. Le désert n’est pas uniquement composé de sable. Ses paysages se métamorphosent non seulement au rythme de la luminosité, mais aussi lors des variations de structures du sol. Je cite une phrase lue sur le net, je ne pourrais mieux l’écrire, elle est parfaite : « Le premier mot qui définit la Namibie, c’est « désert ». En Namibie, le désert est omniprésent. Il façonne les paysages, les peuples, la vie. Voyager en Namibie, c’est découvrir et vivre le désert. »

Les pistes rouges du désert du Kalahari

Les pistes rouges du désert du Kalahari

Un pays de déserts

Les deux principaux déserts de Namibie sont le Kalahari et le Namib. Mais le Nama Karoo et le Succulent Karoo mordillent la partie méridionale tandis que le reste du pays se partage entre semi-déserts, savanes et marais salants dont Etosha si grand qu’il est visible de l’espace. Seule la bande de Caprivi au Nord-Est présente une hydrographie telle que la végétation y est luxuriante.

Le Kalahari à cheval sur trois pays : Namibie, Botswana, Afrique du Sud

Le Kalahari à cheval sur trois pays : Namibie, Botswana, Afrique du Sud

Au rythme où nous descendons dans le Sud, nous savourons les charmes du Kalahari. Ses reliefs sont doux, légèrement ondulés. Des vagues de dunes rouges se succèdent à perte de vue. Il n’y a pas ici l’ombre d’une saillie disproportionnée, tout est harmonie jusque dans la polychromie qui nous hypnotise. Un jeu de nuances féériques et de contrastes sublimes !

Le Kalahari est un désert semi-aride commun à la Namibie, au Botswana et à l’Afrique du Sud. Sa superficie est de 930 000 kilomètres carrés, il s’étale donc du nord au sud sur 1600 km et d’est en ouest sur 900 km. Ce qui représente la France métropolitaine, plus l’Allemagne, plus la Hollande.

Le Kalahari ne passe jamais sous la barre des 900 mètres d’altitude et plafonne à 1200 mètres. L’hiver il y fait glacial la nuit. Pendant l’été les journées y sont torrides. Son ciel est d’un bleu limpide en hiver tandis qu’à la « saison des pluies » qui débute en novembre et se finit vers le mois d’avril, le ciel se strie d’éclairs rageurs.

L e ciel se plombe à l'approche de l'été austral

L e ciel se plombe à l’approche de l’été austral

La luminosité y est alors spéciale, se partageant entre l’anthracite lourd qui plombe le ciel et les rayons violents du soleil qui percent les couches les plus épaisses de nuages. Pour autant, les pluies y sont rares, et si les nuages noirs envahissent le ciel, un vent violent soulève le sable qui dresse des murs opaques.

Ces phénomènes extraordinaires ne sont pas toujours annonciateurs de pluie. Certaines régions n’ont pas vu perler la moindre goutte depuis plusieurs années. Par contre, lorsque le ciel ouvre les vannes, des pluies violentes abreuvent d’un coup les rivières et les pans (lacs secs et salés), mais au bout de 3 jours, l’eau s’infiltre dans les sous-sols et la sécheresse gagne à nouveau son royaume.

La structure géologique du Kalahari débuta il y a 1600 000 ans

La structure géologique du Kalahari débuta il y a 1600 000 ans

Ces conditions météorologiques, ainsi qu’un passé géologique atypique ont modelé cette vaste région. Les couches sableuses se sont probablement formées dès le Pléistocène (de 1 600 000 à 10 000 ans). Les dunes sont ancrées dans la région de manière permanente. Ce n’est donc pas un désert mouvant comme le Sahara ou le Namib. Bien que le sable y soit majoritaire, quelques substrats rocheux affleurent et laissent paraître ce que les Namibiens nomment des Kopje (ce qui signifie petites têtes en afrikaans). Outre l’alternance de dunes et de monticules rocheux, le Kalahari est clairsemé de « vlei ». Ce mot issu de la langue afrikaans désigne « un petit lac intermittent ou saisonnier, qui évolue en fonction de l’apport en eau. Parfois, le vlei s’assèche définitivement et se transforme en cuvette d’argile ou en désert de sel. » (source :http://www.linternaute.com )

La faune attend la pluie pour que renaisse l'écosystème

La faune attend la pluie pour que renaisse l’écosystème

Incroyable! Malgré les conditions arides, la faune est présente tout le long de la piste. Nous croisons des girafes, des oryx, quelques gnous et plusieurs espèces d’antilopes.

 Arrivée sur Bagatelle

Ces grands espaces nous donnent envie de dormir à la belle étoile, n’importe où… Cependant, en Namibie les aires de campements sont règlementées. Nous ne pouvons pas nous installer au bord de la piste, à l’envi. La plupart des terrains sont privés, et c’est également une question de respect de l’environnement et de sécurité pour les campeurs. À Mariental, nous choisissons de loger sur les terres du ranch Bagatelle. Vu du ciel, notre campement semble posé sur une mer rouge au coeur des vagues du Kalahari.

Vu du ciel, le Kalahari ondoie de vague en vague

Vu du ciel, le Kalahari ondoie de vague en vague

Ce campement sera le plus luxueux du séjour. Nous disposons d’une maisonnette de commodités : toilettes, douche, électricité. Nous sommes hors de portée de tout réseau de connexion téléphonique ou internet… Faut pas rêver! Ou plutôt si… ça nous fait rêver!

Une maisonnette avec les commodités, et skangui comme hôtesse d'accueil

Une maisonnette avec les commodités, et skangui comme hôtesse d’accueil

Une navette assure la liaison entre le lodge et le campement, afin que nous n’ayons pas à remonter la tente à chaque fois que nous avons envie de nous déplacer dans ce vaste domaine.

Au campement, la liberté, la tranquillité sont totales. Dès notre arrivée, nous sommes adoptés par une famille d’hirondelles, une femelle springbok, des suricates, et autres passereaux. Pour les plus petits, ils viennent chacun à leur tour s’abriter du soleil sous la voiture. La demoiselle springbok se nomme skangui, elle a été adoptée bébé par le lodge, sa mère l’avait rejetée. Elle vaque tranquillement sur son domaine, et ne refuse jamais un bout de pain. Il faut même surveiller la table dès qu’elle est dressée, car Mademoiselle ne fait pas la différence entre un don, et un menu larcin !

La route fut longue, la nuit tombe et l’obscurité totale invite à lézarder devant le plus beau des spectacles : le lever des étoiles. La fraîcheur nous pousse ensuite sous la tente.

Fiche technique de l’étape

Bagatelle Kalahari Game Ranch

Position GPS : 24°17’28.5″S 18°01’46.2″E
Sur la piste 1268, à une cinquantaine de kilomètres au Nord-Est de Mariental

Ce lodge a prévu une aire de campement, vaste, à l’écart de tout et très bien conçue.
Chaque aire de campement dispose d’une maisonnette dans laquelle il y a douche, toilettes, lavabo, électricité. Les aires sont très éloignées les unes des autres. Pas de gêne possible entre les

Espace et tranquillité

Espace et tranquillité

campeurs éventuels. BBQ individuel.

Une navette permet de se rendre au ranch (il faut la commander à la réception)

Sur place le téléphone et l’internet ne passent pas
Un accès internet est disponible à la réception du lodge

Prix par personne 200 dollars Nambiens (14 euros)

Possibilité de se restaurer au lodge avec supplément

Game drive prévus par le lodge : initiation à la faune du Kalahari (très bien en début de séjour!)
Si l’escale à Bagatelle est prévue en fin de séjour, le « game drive » peut être décevant venant d’Etosha où il y a tout. Préférer les autres activités.

Possibilité de rencontrer des San ou Bouchimen. Ils sont engagés au lodge pour d’autres fonctions, mais partagent leur culture le matin. C’est une reconstitution, très humaine, très bien faite, où chacun s’y retrouve.

Observation de deux guépards vivant en « semi-liberté », leur domaine s’étend sur 12 hectares (120 000 m²).
Site web : http://www.bagatelle-kalahari-gameranch.com/index.html

Le bassin du Kalahari étendu sur 5 pays

Bagatelle Kalahari cartes (2)

Carte du désert et du bassin du Kalahari

Arrivée de l’été austral

La rayons du soleil percent les nuages les plus épais

La rayons du soleil percent les nuages les plus épais

Au bord de la piste, intimité d’un couple

Rencontre féerique dans le couchant

Rencontre féerique dans le couchant

Oryx 

Il lève la tête au moment où nous passons : "tient... une voiture !"

Il lève la tête au moment où nous passons : « tient… une voiture ! »

Accueil sur Bagatelle Kalahari Game Ranch

Sculpture de la faune habituelle en Nambie

Sculpture de la faune habituelle en Nambie

Notre premier fauve grandeur nature!

Un chat, bien heureux au pied du symbole de Bagatelle : le guépard

Un chat, bien heureux au pied du symbole de Bagatelle : le guépard

Comité d’accueil au campement

Bébé hirondelles, surpris de devoir partager leur antre

Bébé hirondelles, surpris de devoir partager leur antre

Un suricate vient aux nouvelles… 

Vous êtes des petits nouveaux? ... C'est quoi votre problème?

Vous êtes des petits nouveaux? … C’est quoi votre problème?

L’aubaine de trouver de l’ombre ! 

Suricate sous la voiture. A bagatelle les Suricates trouvent l'installation humaine bien pratique!

Suricate sous la voiture. A bagatelle les Suricates trouvent l’installation humaine bien pratique!

Skangui, la demoiselle springbok très accueillante

Très curieuse, elle fait le tour des nouveaux venus

Très curieuse, elle fait le tour des nouveaux venus

Curieuse, mais également chapardeuse !

Très attachante ! On lui pardonne tout, même ses menus larcins

Très attachante ! On lui pardonne tout, même ses menus larcins

La flore se recroqueville, attendant la pluie

Des mois sans pluie marque la flore... la faune souffre, mais redouble d'ingéniosité pour survivre

Des mois sans pluie marque la flore… la faune souffre, mais redouble d’ingéniosité pour survivre

La navette très écologique de Bagatelle Kalahari Game Ranch

Les San sont nombreux à travailler au ranch.

Les San sont nombreux à travailler au ranch.

Notre sweet home pour la nuit

Un lit sur le toit de centimètres

Un lit sur le toit de 110 centimètres

La suite de l’album photo en diaporama

Vidéo sur notre chaîne Youtube

À plus, pour la suite de notre Odyssée dans le désert
Nati et Dom

Nous trouver sur le net 

Sur Face book : facebook
le site : etoiledelune.net
Inscription à la « niouze-lettre » : lettre d’escale
Texte et photos Nathalie Cathala.
Auteurs des vidéos : Dominique et Nathalie Cathala, montages Dominique Cathala

Namibie sur notre chaîne Youtubehttps://www.youtube.com/playlist?list=PLTpu6KpvPbAmWwrBp1NIcyLm9erS858ti
Tous droits réservés, pour toute utilisation nous contacter par le site : Nous écrire

4 Commentaires

  1. J’ai bu chaque mot 😉 rêver sur chaque photos, un voyage touchant, l’immensité du désert, au milieu des animaux ! déconnectés du monde ! on doit revenir différent…. merci Nati ! merci Dom….. Bisouss

  2. Hello mes chers amis Nathalie et Dominique, Pas à pas et jour après jour, je vous ai suivis dans le désert ♥ Quelle chance ! car je n’irai pas moi-même… Merci de m’avoir fait découvrir toutes ces beautés, vous forcez le respect ♥ Mais pour lire ce merveilleux blog, je devrai maintenant avoir une loupe, surtout à cette heure… Soyez-en vivement remerciés, pour tous vos lecteurs ♥ Gros bisous à vous partager ♥♥♥♥ Annie.

    • Ce n’est pas fini Annie, on n’est qu’au début du récit 😉 Merci de ton commentaire

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>