Praslin : « le coup de la panne » et le tour des plages

» Publié par le 2, Août 2016 dans Album, Seychelles, Vidéo | 0 commentaire

Praslin : « le coup de la panne » et le tour des plages

Bonjour,

L’île de Praslin, outre sa célébrissime Vallée de Mai, dont je vous parlais dans le précédent article, est réputée pour ses plages dont son rivage est cerné. Il y en a pour tous les goûts.

Aujourd’hui, je vous emmène vers le nord de l’île, de l’Anse Volbert (Côte d’Or) à l’Anse Lazio. Sans doute la partie de rivage, la plus touristique de Praslin. Le mot « anse » désigne aux Seychelles, les plages. La première que nous trouvons sur la route est la longue Anse Volbert. Une plage de plus de deux kilomètres de long, à marée basse, le miroir de sable est aveuglant, à marée haute, le serpent de sable au bord d’une eau turquoise laisse encore la place pour de belles balades. Au large, l’îlot Saint Pierre, invite à s’évader. Tandis que l’îlot Chauve-Souris insite à la baignade. L’eau est plus calme que sur la façade sud, mais il faut s’aventurer assez loin, afin de trouver une eau relativement profonde pour s’y baigner.

La Côte d’Or, doit non seulement son nom à la plage dorée, mais également à la concentration touristique de la place. C’est là que se concentre le plus grand nombre d’hôtels, de restaurants, de « guest house ». L’ambiance y est « balnéaire » : tongs, paréos ou short à fleurs, serviette sur l’épaule, et chapeau sur la tête. La plage est très belle, mais l’atmosphère est trop « commerciale », à mon goût.

Nous poussons plus loin sur la côte et trouvons des baies plus sauvages dans le creux de l’Anse « Boudin ». Des rochers de granit se prêtent à des poses idéales sur fond de mer calme. L’île Curieuse, la petite voisine inhabitée, laissée à l’entière liberté de nos amies les tortues terrestres, nous nargue !

faire offre supérieure à 4M de dollars

faire offre supérieure à 4M de dollars

Tout au bout du rivage Nord, avant de passer à l’ouest, l’anse Lazio n’est pas cernée par les hôtels et les restaurants. Un resto de plage, une guest house mise en vente, s’éparpillent dans l’ombre d’une forêt de filaos. Des terrains affichent le panneau « à vendre »! L’annonce faite en grand est représentative de la gourmandise de ce type de pays, entièrement voué à survivre en se vendant au plus offrant : « A vendre 37.06 mètres de front de mer, faire offre supérieure à 4 millions de dollars ».

Signe des temps…

Il y a fort à parier que vu l’annonce, le futur propriétaire coupera l’accès à toute une partie de l’Anse Lazio, comme ce fut le cas déjà pour l’anse Georgette dont je vous reparlerai dans un autre article.

L’Anse Lazio recueille tous les suffrages aux yeux des touristes qui viennent sur Praslin. Nous n’avons rien trouvé d’exceptionnel dans ce site, mis à part une fréquentation qui ici est plus visible qu’à Volbert. Sans doute l’état de la mer (très agitée) n’a pas mis en valeur le site. La marée haute rognait toute la plage! Et … n’oublions pas que c’est ici, qu’en 2012, à un mois d’intervalle, deux touristes ont été dévorés par un requin.

Lors de notre séjour, nous faisons la connaissance de Martin, qui nous raconte le premier accident. Son fils, adolescent, se baignait lorsqu’il a entendu les cris d’un homme. Aussitôt, il s’est porté à son secours, et l’a ramené vers la plage. La famille a tout de suite appelé les secours. C’était la première fois qu’un requin frappait dans les parages. Martin a recueilli l’homme dont il manquait une partie de jambe. La tête de l’homme posée sur les genoux de Martin, il a lancé un regard à sa blessure, puis s’est éteint dans un dernier soupir. Martin en parle encore la voix vibrante, traumatisée!

Martin nous a expliqué les mesures prises par le gouvernement pour que l’attaque de requin soit évitée. Ainsi, sans poser un filet sur la totalité d’accès de l’Anse Lazio; des bouées signalent un piège au large. S’il est efficace? Nul ne le sait vraiment. S’il capture autre chose que des requins (Tortues, dauphins) ? Martin n’a pu me répondre. Je vous avoue que je suis « intraitablement » contre ce type de piège, y compris les filets qui protègent les plages. Je pars du principe que les habitants de l’océan, dauphins, requins, tortues sont CHEZ EUX (!) et qu’il appartient à l’Humain de changer de lieu de baignade s’il ne veut pas prendre de risque. Et … les reportages en Afrique du Sud sont assez éloquents sur les dégâts que font ce type de filet. Ils sont là pour protéger les Humains contre les requins, mais chaque matin, les « nettoyeurs de filets » recueillent les innocents dauphins, tortues et autres êtres non agressifs qui y laissent leur vie.

Donc NON ! à la protection des baigneurs, qu’ils aillent patauger ailleurs !

Pour faire oublier, cet « incident », qui a été (on le comprend aisément) minimisé par les autorités locales, celles-ci à coup de lettres sur le Net martèlent qu’en 2015 « Anse Lazio reçoit le titre de la meilleure plage aux Seychelles par les utilisateurs de TripAdvisor ». La BLAGUE ! Tout le monde sait qu’il n’y a rien de plus facile que d’acheter des voix sur TripAdvisor. Il suffit de payer! Combien d’hôtels, de restaurants achètent les « avis ». Nous avons su par une hôtelière de Polynésie, que tout adhérent à TripAdvisor recevait régulièrement des propositions du type : « pour 600 euros, augmentez le nombre d’avis sur votre établissement ».

Bref, comme toujours, on nous prend pour des pommes!!!

Dom m'emmène 'au Zimbabwe" de Praslin

Dom m’emmène ‘au Zimbabwe » de Praslin

Nous nous échappons de ce « touristiquement correct », pour nous perdre sur la petite route de Morne Crève Coeur. Si au début les roues de notre petite voiture de location accrochent bien le bitume, au cours de la grimpette, celui-ci vient à manquer. Les nids de poule se transforment en « abris pour autruches »! La voiture n’en peut plus, elle nous lâche, et voici qu’au sommet du lieu-dit « Zimbabwe » (tiens, une idée de voyage?) mon homme me fait le coup de la panne ! Heureusement, nous sommes sous les antennes d’émission de réseau, et je peux appeler le loueur, qui vient au bout « d’un certain temps » qui nous laisse admirer le panorama sur l’île Curieuse qui s’ennuage.

Nat et Dom sur les chemins du monde
Texte et photos Nathalie Cathala.
Auteurs des vidéos : Dominique et Nathalie Cathala, montages Dominique Cathala
Tous droits réservés, pour toute utilisation nous contacter par le site :
http://etoile-de-lune.net/accueil/index.php


Faites le tour de Praslin en vidéo

Proposer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>