Seychelles, le paradis des uns, est le quotidien des autres (Mahé)

» Publié par le 10, Juil 2016 dans Album, Seychelles, Vidéo, Voyage | 6 commentaires

Seychelles, le paradis des uns, est le quotidien des autres (Mahé)

Bonjour,

Encore une merveilleuse journée sur Mahé. Je ne comprends pas l’acharnement des tour-opérateurs à décourager les visiteurs de passer du temps sur Mahé. Ils les aiguillent vers Praslin et la Digue. Mahé est la plus grande des trois îles les plus visitées de l’archipel. Par sa diversité de paysages, ses accès multiples aux meilleurs endroits de l’île et ses parcs nationaux, elle peut combler 10 jours de bonheur facilement. Un conseil… Si vous allez aux Seychelles, ne négligez pas Mahé, par contre, ne vous laissez pas aiguiller vers Beau Vallon, tâchez de trouver une pension de famille (ou hôtel, selon vos moyens) dans le Sud. Le Sud Est (attention à l’axe routier principal!) ou le Sud Ouest (encore plus calme), en faisant attention à l’emplacement de votre logement. Il faut privilégier ceux qui sont loin de la route principale.

Seychelles_Port Glaud (6)Je reviendrai plus tard sur les « bons plans » aux Seychelles.

Aujourd’hui, nous égrenons par un temps superbe, les petits paradis de la côte ouest, de l’anse Boileau à la baie Ternay. Nous nous émerveillons de Grande-Anse, même si, au moment d’y parvenir, un gros grain obscurcit le ciel. Peu importe, ces grains noirs dans le ciel, tapissent d’émeraude brillante les baies qu’ils traversent. Et cela donne plus de profondeur, de contrastes! Plus loin vers le nord, à partir de Port Glaud, nous sommes sous le charme des nuances lagons, des îlots et gros rochers de granit se mariant à la végétation.

A Boileau, nous passons devant une école dont les peintures attirent notre attention.

Ecole de l'anse Boileau, message aux parents

Ecole de l’anse Boileau, message aux parents

Les enfants seychellois sont en vacances scolaires. Néanmoins le corps enseignant prépare la rentrée. Au détour d’une église, d’un village, nous trouvons des peintures sur les écoles faites par les enfants. Le sujet : la drogue! Nous sommes stupéfaits, presque chaque école arbore des peintures où les enfants implorent leurs parents de ne pas consommer de drogue, avec les conséquences que cela comporte pour les enfants. Alors que je photographie la cour d’une école, une enseignante m’approche et me parle de ce problème récurrent dans les îles. L’alcool et la drogue, deux fléaux qu’ils tentent de combattre par l’éducation. Et c’est par là que cela commence.

Des statistiques ont conduit le rapport mondial des Nations Unies à conclure que les Seychelles ont l’un des taux les plus élevés au monde pour la consommation de drogues par voie intraveineuse (héroïne). Outre les problèmes liés à l’influence des trafiquants sur la jeunesse, la structure familiale est très faible aux Seychelles. C’est souvent une mère seule avec une série de beaux-pères plutôt douteux qui s’occupent des enfants, laissés pour compte et souvent seuls à la maison. Le fait que ce soit un tout petit pays, est aussi facteur de facilité pour les trafiquants. Et puis la situation géographique même, aide l’infiltration de produits illicites : comment surveiller toutes les côtes de 115 îles éparpillées sur un territoire océanique presque aussi vaste que la France ?

Message des enfants des Seychelles

Message des enfants des Seychelles

S’il est difficile de capturer tous les malveillants qui alimentent le marché, les Seychelles combattent ce fléau à la racine, en éduquant les enfants à l’école. D’après les autorités, cet effort éducatif fait baisser le chiffre de la consommation. Mais elles ne se limitent pas à ce type de lutte, et la brigade antidrogue NDEA, a saisi en 2014 pour plus de 3 millions de dollars de stupéfiants. En avril 2016, un navire iranien a été intercepté au large de Victoria avec plus de 150 kg de stupéfiants.

Le combat continue !

Pauvres Seychelles, nous qui en avons l’image du paradis… Mais c’est comme partout, et ma petite phrase revient malheureusement comme une rengaine : « Le paradis des uns est le quotidien des autres ». Et c’est la vie, et c’est ainsi que va le monde. Et partout. Tout n’est pas noir et gris foncé, la preuve des bonnes âmes se battent au quotidien, partout dans le monde, pour que les enfants reçoivent en héritage, le meilleur possible !

Nat et Dom sur les chemins du monde
Texte et photos Nathalie Cathala.
Auteurs des vidéos : Dominique et Nathalie Cathala, montages Dominique Cathala
Tous droits réservés, pour toute utilisation nous contacter par le site :
http://etoile-de-lune.net/accueil/index.php

Pour regarder la vidéo

Sources bibliographiques
http://www.seychellesnewsagency.com/articles/841
http://www.seychellesnewsagency.com/articles/3373

6 Commentaires

  1. Hello les amis, merci pour ton blog Nath et tes videos Dom ♥ Vous êtes des fameux compagnons de voyage, partout où je n’irai pas, mais vous montrez les meilleurs chemins à ceux qui peuvent y aller ♥ Gros bisous en ce dimanche, finale de l’Euro 2016. Annie.

    • Merci Annie, tu es une grande fidèle, depuis de nombreuses années déjà

  2. Comme tu as raison de le préciser « Ne pas négliger Mahé  » .. J’aurai bien aimé grimper au Morne Blanc, la belle vidéo de Dom me console, une jolie vue de Mission.. Le message des enfants est très émouvant ! Je n’oublie pas ta petite phrase Nati
    « Le paradis des uns, le quotidien des autres »
    Merciii …

    • Oui, Dany… une petite phrase inspirée par la baroude, et du vécu. Merci à toi de ta fidélité

  3. Merci à vous deux pour tout ce travail qui nous dépayse… malgré la triste vérité…

Proposer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>