Seychelles : Quand on aime, on ne compte pas ! (Anse Soleil)

» Publié par sur 19, Juin 2016 dans Album, Indien, Seychelles, Vidéo, Voyage | 2 commentaires

Seychelles : Quand on aime, on ne compte pas ! (Anse Soleil)

Bonjour,

Les Seychelles se situent dans l’hémisphère sud. Mahé, l’île principale est distante de 519 kilomètres de l’équateur, de 1590 km des côtes d’Afrique et de 800 km de Bombay. La géopolitique englobe cette République dans les pays d’Afrique, la géographie pure la situe à la lisière de plusieurs mondes : Asie, Afrique et « presque » entre deux hémisphères tant elle flirte avec l’équateur. carte mondiale

Combien d’îles comptent les Seychelles ?
Tous les chiffres circulent !

Tout dépend des sources: du très sérieux document didactique proposé aux élèves seychellois, aux études scientifiques, aux guides touristiques les plus farfelus, jusqu’aux blogs qui rêvent de myriades, de poussières d’îles …

Les guides touristiques font état de 115 îles. Il est certain que si l’on compte les nombreux cailloux et satellites des îles principales, nous arriverons à ce chiffre pittoresque qui se décortique comme suit : 32 îles granitiques et 83 îles coralliennes. Parmi elles, peu d’îles sont habitées en permanence.

À l’école les enfants seychellois doivent pour réussir leur examen de géographie et de connaissance de leur archipel apprendre par coeur, le nom de 21 îles classées en deux groupes (îles intérieures et îles extérieures) et quelques sous-groupes.
carte Seychelles
Mahé est la plus grande des îles et représente 35% des terres émergées de l’archipel (155 km², 25 km de long sur 6 km de large). Mahé rassemble 90% de la population. Praslin et la Digue regroupent 8 % de la population globale de l’archipel, sur 22% de la surface émergée. Il reste deux pour cent de la population (1800 personnes) qui s’éparpillent sur le reste de l’archipel. Il s’échelonne du Nord au Sud sur 1200 kilomètres et une surface maritime globale de 400 000 km² cela représente 60% de la surface de la France Métropolitaine.

Premier groupe : ÎLES INTÉRIEURES
C’est là que se concentrent la population et le tourisme.
Îles granitiques
– Mahé et ses satellites
– Praslin et ses satellites (dont Aride et Cousin, refuge d’oiseaux)
– La Digue et ses satellites
– Silhouette
– Frégate
– Nord

Corail et Granit les deux socles des Seychelles

Corail et Granit les deux socles des Seychelles

Îles coralliennes du groupe intérieur (deux îles-hôtel)
– Bird
– Denis

Le mystère de l’apparition des atolls fut élucidé par Darwin au cours du tour du monde qu’il effectua entre 1831 et 1836. Il établit la théorie, longtemps contestée et désormais admise, qui démontrait que les atolls coralliens étaient d’anciens volcans immergés. Au fil de leur évolution après s’être éteint, ils s’enfoncent peu à peu dans les profondeurs océanes, seule la présence de coraux se greffant sur les sommets, les maintient à la surface. Ce processus s’étale bien évidemment sur des centaines de millions d’années.

Deuxième groupe : ÎLES EXTÉRIEURES
Elles sont toutes de nature corallienne et la plupart sont restées isolées longtemps, car très éloignées de la capitale de Mahé. Lors de la colonisation britannique, certaines d’entre elles ont été exploitées pour le coprah, le guano et le poisson, les tortues étaient chassées pour leur carapace, et leur chair.
Aujourd’hui, quelques atolls sont habités par de petites populations exploitant le coprah, d’autres sont jalousement protégés, en tant que sites classés et patrimoine mondial (UNESCO). Ainsi en est-il de l’atoll d’Aldabra qui, en 1982, a été offert symboliquement à l’humanité par le gouvernement seychellois, et ce, afin de marquer les esprits sur les intentions écologiques de la petite République.

Groupe austral
– Plate (140 km de Mahé, population exploite le coprah, et élève des cochons)
– Coëtivy (160 km au sud de Plate) Ferme modèle de production de porc, d’ élevage de crevettes et d’exploitation de coprah.

Groupe des Amirantes (200 et 300 km au sud-ouest de Mahé)
Elles doivent leur nom à Vasco de Gama qui les baptisa Ilhas do Amirante en 1502.
– Desroches (un hôtel, un aérodrome, une population d’une cinquantaine d’habitants éleveurs et cultivateurs)
– Poivre (à une journée de bateau de Desroches)
– Marie-Louise (refuge de milliers d’oiseaux)
– D’Arros
(en plus de ces 4 îles, mentionnons Etoile et Boudeuse qui prirent le nom des navires de Bougainville)

Groupe Alphonse
– Atolls Alphonse
atoll
Groupe Aldabra (proche de Madagascar)
– Atoll Aldabra (classé par l’UNESCO)
– Cosmoledo
– Assomption

Groupe Fraquhar
– Attol Farquhar
– Providence

Ce dernier groupe au nord de Madagascar a subi juste avant notre arrivée ( avril 2016 ) le double passage de Fantala, un cyclone majeur et dévastateur, recensé comme le cyclone le plus puissant de l’Océan Indien. Une centaine d’habitants permanents ont été évacués.Fantala le cyclone plus plus puissant de l'Indien Une quinzaine de résistants ont voulu braver le cyclone. Ils ont connu l’apocalypse! Des vagues de 15 mètres ont submergé l’atoll, des vents de plus de 320 km/h ont rasé l’île. Non content d’avoir effectué un passage, le cyclone est revenu une seconde fois. Il ne reste rien de l’atoll. Les 15 survivants n’ont eu leur salut qu’en s’enterrant dans une « cave », bouchant toute évacuation afin de ne pas périr noyer. La végétation est dévastée, les infrastructures humaines sont détruites, la colonie d’oiseaux en pleine période de nidification est anéantie. Quant aux tortues, d’après la population, elles sont extrêmement résistantes à ce type de phénomène…

Seychelles, à suivre dans le prochain épisode
L’album photo vous emmène à l’Anse soleil, dans le sud-ouest de Mahé.

Nat et Dom sur les chemins du monde
Texte et photos Nathalie Cathala.
Auteurs des vidéos : Dominique et Nathalie Cathala, montages Dominique Cathala
Tous droits réservés, pour toute utilisation nous contacter par le site :
http://etoile-de-lune.net/accueil/index.php
Pour obtenir le diaporama, cliquez sur la première photo de l’album et faites défiler.


VISIONNEZ LA VIDEO CI DESSOUS

Sources bibliographiques
http://www.tangka.com/guide/guide-voyage-seychelles/iles-large-amirantes-seychelles.php
Le livre du Maître de l’Histoire des Seychelles, Jean Michel Filliot
Contraintes insulaires et coloniales aux Mascareignes et aux Seychelles Jean François Dupon
Etude de Géographie humaine Honoré Champion 1977
TOURISME, POLTIQUE ET ENVIRONNEMENT AUX SEYCHELLES Jean-Christophe GAY

2 Commentaires

  1. Un petit paradis …grâce à vous si bien illustré et renseigné! Merci de nous faire voyager au-delà de l’image! Je suis admirative…. ❤️

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>