Kookoo’s Nest… arrivée au Paradis !

» Publié par sur 19, Mar 2015 dans Album, Indien, Philippines, Voyage | 4 commentaires

Kookoo’s Nest… arrivée au Paradis !

Bonjour,

Nous quittons Cebu City avec soulagement. Nous empruntons pour ça la Cebu Airline qui arbore sur ses véhicules un joli logo positif. Des avions corrects font la navette et en peu de temps nous rallions Dumaguete, non sans passer par dessus les pêcheries de Cebu, et quelques panoramas sur cette ville tentaculaire.

À Dumaguete, nous trouvons une ville qui bourdonne de ses milliers de tricycles. Ils font la loi dans les rues quadrillées. Une atmosphère provinciale et bon-enfant rythme le trafic. Dom prend en main la voiture de location, et se faufile entre tricycles, motos, Jeepney et camions chargés de canne à sucre. Il y a peu de voitures, mais le trafic est dense… très très dense!

Il me demande : « Qui a priorité ici?
Je lui réponds : « c’est au klaxon que ça fonctionne ! »

Et c’est vrai, chacun s’impose aux carrefours à coups de décibels. Au passage un grand bravo à Dom qui passe de la conduite à gauche de Maurice à la conduite à droite ici. La manière de conduire Philippine n’est pas différente de toutes celles vécues en Asie, et il faut à Dom mettre en pratique ses réflexes acquis dans la jungle parisienne des ronds-points les plus célèbres pour les assurances, ainsi que l’art de se faufiler à la Mauricienne, avec un tantinet d’audace asiatique pour se fondre dans le paysage urbain de Dumaguete!

Rapidement, nous sortons de la ville, dont je reparlerai dans un autre blog. Nous trouvons une route (High Way) qui nous mène vers le sud. Heureusement que Dom a le sens de l’orientation, car il n’y a pas ou très très peu de panneaux de signalisation.

En sortant de la ville le trafic se fluidifie, et de chaque côte de la route, se succèdent campagne nourricière et villes bourdonnantes. La tablette nous aide grandement à trouver le petit chemin qui s’échappe de la High Way pour rejoindre le Kookoo’s nest. Cet endroit je l’ai repéré en suivant la piste de nos anciens collègues navigateurs. Ils ont tous, ou presque, trouvés abri à Tambobo Bay, près de la ville de Siaton. Certains de nos amis sont restés dans le coin plusieurs années. En général, scotchés par une petite amie locale…

Lorsqu’on quitte la High Way, le trajet est aussi cabossé qu’un océan mal embouché, et pendant trois quarts d’heure, nous nous demandons si la carrosserie de la voiture ne va pas se démantibuler à force d’être secouée de la sorte. Au bout du trajet… Un escalier descend le long de la falaise, et nous trouvons un réel paradis!

Nikkie et Jamie, un couple de « Grand-Bretons » du Sud de leur île a construit 6 bungalows en bambou. Le nôtre est le plus petit, mais aussi celui qui est le plus perché dans les arbres. Qui n’a pas rêvé d’une cabane dans les arbres? Et bien nous y logerons pour les 12 prochains jours, avec 6 chiens, un chat qui passe son temps à faire la sieste (et surtout que le rat qui traverse le soir la plage ne le dérange pas!) quelques gros lézards, des petits geckos, des variétés de bébêtes à sang froid qui font de drôles de bruits, des oiseaux qui chantent au niveau de la terrasse, de belles araignées respectables … et surtout la joyeuse compagnie de l’équipe Philippine. Depuis 14 ans, Nikkie et Jamie ont créé un vrai havre de paix, au bord d’une plage intime encerclée de formations rocheuses. Ils emploient les habitants du coin, ce qui leur fournit travail et salaires. Un bel échange entre eux, une belle harmonie règne ici.

Ne vous apeurez pas à l’évocation du rat, et des araignées. Les bungalows sont en style local, et ils sont le gage que nous sommes en pleine nature! Nous vivons « presque » à la manière d’ici, sauf que nous disposons d’une vraie salle de bain, qu’il ne faut pas pomper l’eau pour atteindre la nappe phréatique, et que l’équipe de jeunes femmes sous la protection des proprios nous concocte chaque jour des régals de petits plats!

Ici c’est LE Bonheur… la petite plage prolongée d’un joli quai en bambou s’ouvre sur l’une des plus belles piscines du monde : l’océan. Mais duquel s’agit-il? Ici, personne n’arrive à me répondre : Indien? Pacifique? Une amie nous suggérait le « Pacifindien » …

En tout cas, il est translucide, la terrasse de notre cabane s’ouvre sur de magnifiques couchers de soleil. Nous assistons à la vie des pêcheurs qui ont leur spot tout à côté de nous… Leur moteur est assez bruyant, mais on s’y fait très vite. Leurs allées et venues rythment nos jours, et … nos nuits. Elles cadencent aussi la sérénité palpable des lieux…

Je pleurnichais dans le précédent mail, ressassant ma vie ancienne de marin(e) et bien, je vous assure que le Kookoo’s nest est le grand tournant de ma vie! J’ai mis du temps à accepter de me séparer de mon état océanique, mais ici… je ne regrette plus rien. Nous sommes arrivés par d’autres moyens dans cet endroit reculé, au beau milieu d’une population affable, attachante. Et c’est aussi une belle manière « d’arriver quelque part »!

Je vous le promets vous ne « m’entendrez » plus pleurnicher… vous ne lirez que de belles escales à venir. Et si certaines sont plus belles que d’autres, l’important est de vivre aujourd’hui et maintenant. De garder de beaux souvenirs d’un voyage que j’ai aimé, et de trouver de nouvelles routes tout aussi belles!

A plus quelques part entre L’Indien et le Pacifique
Nat et Dom sur les chemins du monde
Texte et photos Nathalie Cathala, tous droits réservés, pour toute utilisation me contacter
http://etoile-de-lune.net/accueil/index.php


La vidéo :

4 Commentaires

  1. Magnifique récit, quel plaisir de suivre vos pérégrinations dans le monde ! Merci pour vos superbes photos et pour les commentaires toujours passionnants et souvent très drôles de Nat, pour les belles pensées positives et pour les belles vidéos de Dom aussi. Merci de nous faire partager vos émerveillements, vos rencontres et vos découvertes. Happy ! Happy ! Happy ! Liliane :))

  2. Coucou Happy…. Vos photos, sont vraiment magnifiques! Ca donne envie d’aller vous rejoindre!….
    Les chiens sur la plage, Sont à vous? Ou ce sont des chiens qui appartiennent aux habitants de L’Ile? Je m’inquiète tjrs pour les animaux que je vois seul, ou en l’occurrence, que vous êtes en train de caresser! Comme je sais que vous avez perdu le votre il y a quelque temps…..vous les avez adoptés le temps de votre séjour?…..Ils sont très beaux aussi…… Je crois que je vais bientôt en adopter un autre! Ca me manque… Bref…. j’ai l’impression, que tout ce passe bien pour vous?Profitez en, tant que vous pouvez. La vie n’est pas toujours sympa….Je ne sais si dans votre petit coin de paradis, vous avez des nouvelles de France?
    Je vous fait de gros bisous à tous les deux.

  3. Encore Merci pour vos reportages, vos écrits…
    Au plaisir de Vous lire….
    Vivi.

  4. Ouii j’aime beaucoup aussi l’humour de Nati dans ses récits, qui donne une couleur supplémentaire à ce beau voyage qui nous transportent chaque jour !

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>