Hong Kong dans tous ses états

» Publié par le 7, Mar 2015 dans Album, Hong Kong, Voyage | 3 commentaires

Hong Kong dans tous ses états

Bonjour,

Pour notre deuxième journée à Hong Kong, nous avons beaucoup trotté dans la ville. On a démarré notre balade dans une avenue que Dom comparait à la rue de Rivoli à Paris… Sauf que, l’avenue de Hong Kong reprenait les enseignes les plus prestigieuses d’Occident, tandis que les boutiques de la Rue de Rivoli vendent des souvenirs de Paris fabriqués en Chine. Après tout… c’est bien l’heure de la mondialisation? Bel échange culturel du shopping… 😉

Plus loin, le quartier baptisé « Héritage 1881 » est calqué sur le prestige à l’Européenne, ou du moins sur l’idée que les Chinois en ont. L’histoire de ce quartier est intimement liée au passé colonial anglo-saxon. L’ancien observatoire et la vieille tour de l’horloge ont été aménagés en quartier de luxe. Londres, Genève, Paris, New York… toutes les enseignes de prestiges sont là! Tout est propre, même l’acoustique. Une musique douce empêche le brouhaha de la ville de pénétrer sur l’esplanade. On aurait envie de chuchoter. Seuls les pigeons s’y sentent chez eux finalement, autant que sur la tête de Jeanne D’Arc place du 1er Mai!

Tout ce monde aseptisé attire bien évidemment les touristes des pays limitrophes. Je n’arrive pas à discerner un Chinois, d’un Coréen… tout comme eux n’arrivent pas à déterminer si je suis Allemande, Anglaise ou Italienne, française. Ha bon… Y en a ! Ils ont en commun une manie de se faire prendre en photo tandis qu’ils se prennent en selfie! Si, ici, l’écotourisme est inconnu, l’égo-touriste se balade librement et largement pourvu de tout le matériel adéquat! Nous nous sentons à l’aise au sein de cette population timide (car consciente des barrières que posent les langues) pourtant, un sourire les fait tomber… (les barrières, bien entendu ! 😉 ). Ils sont affables, se laissent piéger par mon objectif, et lancent de grands éclats de rire pour toute réponse. Nous avons même participé à un sondage pour une étudiante en Managment du tourisme.

Dans ce décor où tout est très Occidental, nous ne sommes dépaysés que par ce luxe qui est loin, bien loin de notre quotidien, et pensons finalement que HK serait une copie géante de ce qui se fait en Europe. Mais .. Au détour d’une rue, après avoir eu la surprise de trouver une boulangerie bien française vendant des croissants et du bon pain! Nous tombons dans les quartiers où fleurent bon les signes chinois. Des enseignes colorées brillent partout et des petites rues se faufilent entre les hauts immeubles rafistolés à coup d’échafaudages en bambous!

Sur les rivages de la Mer de Chine Méridionale, le brouillard s’épaissit. Hong Kong est constitué d’îles et de parcelles de continent, qui forment un « Territoire spécial », tout comme Macao. Un statut qui attire bien du monde. Le territoire comprend Kowloon, où nous logeons, les « Nouveaux Territoires » et l’île de Hong Kong proprement dite. Depuis Kowloon, la vue sur Hong Kong Island est toujours perturbée par le brouillard. Dense! Peu importe, les photographes ont trouvé le filon. Ils proposent de nous prendre en photo, et par la magie des copier-coller de nous « scotcher » sur un beau panorama ensoleillé! Nous refusons cette pratique, et attendrons notre retour au mois de mai, nous avons rendez-vous avec le soleil 😉

Sur le bord du canal qui sépare Kowloon de HK Island, l’avenue des Stars draine pas mal de monde. Nous repérons la signature de Jackie Chang, comme il a dû le faire sur Hollywood Boulevard… (après tout, il n’y a qu’un océan qui sépare les deux Grands de ce monde…) Devant la statue de Bruce Lee, l’émotion est palpable, et les « clics » redoublent!

Nous découvrons dans les restaurants, les tablettes en guise de menus. Lorsque leurs ancêtres version papier sont utilisé, les photos coupent parfois la faim! Je vous assure que je n’ai pas commandé ce pauvre bébé pigeon rôti sur pied! … Sur pattes! Je me garderais de faire la moue, en France on mange le pigeon étouffé, et les pattes des grenouilles… Par contre, côté baguette (le couvert, pas le pain qui fait défaut évidemment!) je m’invente ma méthode ! Je touille à deux mains mes baguettes dans les nouilles, je les enroule autour des baguettes, puis le tour est joué! NE RIEZ PAS, les Chinois d’à côté avaient commandé, une sorte de chausson (plat européen pour eux!) Ils ont reçu fourchette et couteau, et … ils se débrouillaient aussi mal que moi! C’est ça l’heure de la mondialisation !!!!!

Au restaurant, je mentionnerais les moeurs spéciales de ma voisine. Vous jugerez par vous-même les preuves dans l’album photo. Une drôle de bête! Une sorte d’Alien, aux dires de certains! Sans prévenir, elle s’est ruée les quatre fers en l’air dans les bulles de l’aquarium, pour s’offrir un SPA d’enfer! Puis elle est venue vers moi, son profil finalement n’est pas désagréable avec ses yeux en crabe et ses pattes jaunes fluo! Ne me demandez pas son nom… Je ne sais pas lire le chinois!

Nous finissons cette journée bien chargée par un tour dans le parc, où canards multicolores, hérons et fleurs apaisent le vacarme de la ville.

A plus quelques part entre L’Indien et le Pacifique
Nat et Dom sur les chemins du monde
Texte et photos Nathalie Cathala, tous droits réservés, pour toute utilisation me contacter
http://etoile-de-lune.net/accueil/index.php

468 ad

3 Commentaires

  1. et Bruce lee ?

    bizz

    • Mimo… sa statue est vraiment vénérée sur le boulevard du cinéma en front de mer… y des photos dans l’album qui montrent sa statue et un groupe de chinois qui se fait prendre en photo avec eux

  2. Beau récit Nati ! Mercii pour cette balade dans HK je vous suis par la pensée sur les chemins du monde !

Proposer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>