65000 km de Bonheur !

» Publié par sur 15, Jan 2015 dans Album, Bateau, Caraïbes, Escales, France, Lettre, Lettre d'escale, Mascareignes, Maurice, Polynésie, Rodrigues, Voyage | 1 commentaire

65000 km de Bonheur !

Depuis fin novembre, je n’ai plus eu la moindre seconde pour mettre à jour le blog… On a bougé, bougé, bougé, et nous recommençons l’année, avec la lettre d’escale. Plusieurs façons d’y accéder : par le site Internet, par le blog, ou dans votre messagerie.

« Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’un réaliser quelques-uns.

Nat à Bequia, retrouvailles avec les Rastas vendeurs de fruits.

Nat à Bequia, retrouvailles avec les Rastas vendeurs de fruits.

Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable. » Les voeux de Jacques Brel, 1er janvier 1968 sur Europe 1
Grenadines décembre 2014. Dom retrouve un vieux copain

Grenadines décembre 2014. Dom retrouve un vieux copain


Résumé de lettre d’escale
Malgré cette période trouble, permettez-nous de vous adresser de tout notre coeur, nos voeux les plus chaleureux pour cette année. Dans cette lettre vous trouverez la question à vos réponses : « où sont-ils? » « Que deviennent-ils? » Nous vous racontons nos pérégrinations qui vous mèneront du Pacifique, à l’Indien, aux Antilles, à la France pour revenir dans l’Indien. Ne traînez pas! Embarquez fissa, fissa, pour un tour et demi de planète!

Bonjour,

En ce début d’année, nous préparions cette lettre d’escales et de voeux au moment où ce terrible attentat a frappé la liberté de s’exprimer en France. Le chemin sera long avant de retrouver la plénitude et l’équilibre, afin d’échapper le regard vers l’avenir pour le construire solide et humain… Universellement humain! Voilà ce que nous souhaitons pour 2015 et pas seulement pour cette année ! Que les Humains apprennent à VIVRE ENSEMBLE comme ils le font sur les îles soeurs de la Réunion et de Maurice. Que ces Terres de métissages deviennent des exemples pour tous les pays du Monde.

Nous recevons beaucoup de courrier, comme il est d’habitude en cette période. Et nous avons remarqué que la phrase qui revenait chez chacun de nos amis était : « Vous êtes où? On est un peu perdu ». Cette itération générale nous a encouragés à faire de cette lettre une mise à jour et une rétrospective rapide de 2014.

Aitiapiti le Paradis de Marie Claude, Arsène, Timi, à Raiatea

Aitiapiti le Paradis de Marie Claude, Arsène, Timi, à Raiatea

Nous commencions l’année 2014 dans l’un des plus beaux endroits du monde : la Polynésie ! Nous passions de Bora à Raiatea où nous commencions l’année par une méditation transcendantale au bord d’un double lagon. L’air si pur, la lumière si intense, le calme et l’influence des Tupuna du Taputapuatea m’inspirèrent une correction réclamée depuis 4 ans d’un roman que j’avais écrit lors de notre Robinsonnade de 120 jours aux Aves. Au bout de deux mois de travail « intense », nous reprenons la route, direction la France, via Moorea qui nous offre notre dernier coucher de soleil « Pacifique ».

De l’autre côté de la Planète, nous trouvons un début de printemps auréolé de la floraison des Mimosas et d’une foule d’arbres qui s’en donnent à coeur joie dans la palette des couleurs. Si le fond de l’air est frais pour nos petits corps trop tropicalisés, nous prenons plaisir à redécouvrir la gastronomie française, l’Histoire de ce Grand Pays qui mérite qu’on l’aime.

France Mars 2014

France Mars 2014


Tandis que l’été montrait presque le bout du nez en Europe, nous repartons vers l’hiver de l’océan Indien. Notre première escale est Maurice, l’île aux magnifiques sourires! Je la pensais trop touristique pour nous plaire. Et pourtant, elle nous séduit tellement qu’une idée « d’installation » nous titille les méninges. J’avertis les âmes sensibles que le mot entre guillemets précité a pour nous une notion qui n’a rien à voir avec celle du dictionnaire!

Pas le temps de nous attendrir, nous avons prévu deux mois à la Réunion. L’île surnommée « intense » mérite ce qualificatif, et nous fatiguerait presque par ce remue-ménage permanent, ces montées intrépides, ces randonnées de l’extrême… Impressionnante Réunion par ses reliefs, ses cirques, son volcan qui nous fait l’honneur de gronder pendant que nous y sommes. Son cosmopolitisme nous captive ! Son « savoir-vivre-ensemble » nous convainc!

Bref retour sur Maurice. Décidément, nous l’aimons bien cette île ! Toujours pas le temps de nous émouvoir. Un séjour à Rodrigues est prévu. L’île soeur, montre un caractère totalement différent, d’âme africaine, elle est sertie d’un des plus beaux lagons du Monde! J’ose l’affirmer!

Pour ceux qui nous suivent depuis longtemps, vous vous souvenez peut-être que nous commencions l’année dernière avec un grand projet de voyage dans l’océan Indien. Après Rodrigues, nous aurions dû mettre le cap à l’Est vers les Philippines. Mais cette titillation de méninges nous reprend. Et nous décidons de poser nos valises sur l’île Maurice. Valises qui s’étaient passablement alourdies depuis que nous avions quitté le 25 juillet 2013, notre sweet home flottant : l’Etoile de Lune (à propos, nous avons des nouvelles régulières de la belle Etoile, qui forme avec son nouveau capitaine le plus beau des tandems!).

Au mois de septembre donc, nous ne sommes pas fâchés de poser ces valises qui s’étaient chargées subrepticement d’un sacré embonpoint ! Elles n’étaient pas seules d’ailleurs, et nous décidons d’une bonne cure de santé pour tout le monde.

L’été commence dans l’hémisphère sud, mais il n’est pas temps encore d’en profiter. En novembre, nous revenons vers la famille de France. Nous y découvrons l’automne, les belles couleurs nettoyées de la chaleur, les arbouses qui annoncent les sapins de Noël. Et …

L'immense statue de Saint Raphaël nous montre la direction à suivre

L’immense statue de Saint Raphaël nous montre la direction à suivre

L’immense statue de Saint Raphaël nous rappelle déjà que nous avons rendez-vous aux Antilles. Une amitié longue de 32 années nous y attend pour fêter un triple anniversaire de Sagittaire. Nous redécouvrons avec un plaisir immense la Martinique. Avant d’y aller, j’avais cru qu’ayant engrangé trop d’images de par le monde, mon premier amour (fait île) aurait pâli. Et bien … pas du tout ! Merveilleuse Madinina, végétale aux reliefs incomparables, avec son ambiance créole plus réservée que celle des îles de l’Indien, mais tout aussi chaleureuse!

De ses rivages, nous reprenons la mer sur le beau catamaran de notre ami Bruno. Quel régale, nous y revivons tous les bonheurs : les dauphins, les cachalots au bout de l’étrave, l’ambiance des îles et les retrouvailles avec les Tobagos Cayes où j’ai le plaisir, le jour de mon anniversaire de nager vingt minutes avec une tortue! Elle prend son temps, elle ne fuit pas, et me mène jusqu’à une raie pastenague… Merci, madame, la tortue!

La magie de Noël nous attend en France avec la famille

La magie de Noël nous attend en France avec la famille


Noël approche, je ne l’ai plus passé avec ma petite maman depuis 2006, nous revenons donc vers la France, avec un passage à Paris, pour bien nous imbiber de l’ambiance inimitable des fêtes. Il n’y a pas à dire, mais elles ont une autre saveur sous les latitudes tempérées. Noël sous les Tropiques a toujours été pour moi, la facture à payer du beau voyage que nous faisons. Cette année, je m’imprègne de toute sa magie et du bonheur des retrouvailles.

La veille du Nouvel An, nous « levons le camp ». Nous sommes attendus par nos amis à Maurice où nous retrouvons l’été.

Ainsi cette année, nous aurons vécu l’été Polynésien en janvier février, puis nous aurons évité cette saison toute l’année pour ne la retrouver qu’en janvier 2015 dans l’Indien. Gageons que si 2014 a été l’année de tous « nos hivers », 2015 sera celle de tous les étés, où nous poursuivrons ce grand voyage dans l’Indien!

Retour dans l'Indien, pour passer à 2015

Retour dans l’Indien, pour passer à 2015


Tous nos voeux de bonheur, de santé, et d’amour, à vous qui nous suivez avec une fidélité longue de plus de dix ans déjà…

A plus, sur les chemins de ce monde,
Nat pour le texte et les Photos, Dom capitaine de nos vies
Tous droits réservés, pour toute utilisation me contacter via les commentaires du blog ou le site internet

Lien vers la lettre dans le site Internet : http://etoile-de-lune.net/edl/mails/lettre_116/index.html

1 Commentaire

  1. Mille bisoussss à vous deux, vous savoir heureux me rend heureuse….

    Ne changez rien, continuez !

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>