Le Paille-en-queue, invitation au voyage

» Publié par sur 27, Oct 2014 dans Album, Indonésie, Mascareignes, Maurice | 0 commentaire

Le Paille-en-queue, invitation au voyage

Bonjour,

J’ai rencontré mon tout premier paille-en-queue en mer! Nous naviguions au large des îles de l’archipel des Grenadines, et un paille-en-queue était posé sur l’eau, il flottait, examinant d’un air intrigué cette grosse voile blanche qui faisait de l’ombre à sa queue se gracile dont il paraît si fier.

Puis, les navigations se sont succédé, nous avons dit adieu à la Caraïbe, adieu aux pélicans des Galapagos, et nous nous sommes lancés dans le Pacifique où nous avons perdu de vue ce majestueux volatile.

En arrivant dans l’Indien, à la Réunion d’abord, à Rodrigues ensuite, et dans une moindre mesure à Maurice, le paille-en-queue subjugue par son habileté. Il fend l’air, il utilise les alizés pour monter si haut, puis fondre en piqué dans la vague pour y pêcher sa subsistance. Il occupe en colonie tapageuse les falaises près des cascades. Le paille-en-queue fait littéralement partie du quotidien des Mascareignes. S’il est difficile à capturer de l’objectif, tant il est rapide, lorsque « par hasard », un cliché est net et transcende ce débordement de vie c’est une joie indicible que j’aime partager. Voici un album de vols acrobatiques en toute grâce.

Quelques sources, piquées à wiki : « L’ordre des Phaethontiformes est constitué de la seule famille des Phaethontidae, du seul genre Phaethon et de trois espèces nommées phaétons (sans le second h) ou Paille-en-queues1. Ce sont des oiseaux de mer de taille moyenne (de 70 à 105 cm). Ils ont les ailes longues et étroites, et les rectrices centrales (plumes de la queue) sont très allongées (30 à 56 cm).

Essentiellement pélagiques, ces oiseaux se rencontrent dans toutes les zones océaniques tropicales. C’est l’oiseau emblématique des Mascareignes et celui du logo d’Air Mauritius. »

Ainsi, ce n’est pas un hasard si je vous envoie ce blog aujourd’hui, alors que nous prenons l’avion pour revenir quelques semaines vers la France, puis, nous envoler aux antipodes de Maurice pour finir l’année vers nos premières amours 😉

A suivre,
Nat et Dom dans l’Indien
Texte et photos Nathalie Cathala, tous droits réservés, pour toute utilisation me contacter via les commentaires du blog ou le site internet
http://etoile-de-lune.net/accueil/index.php

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>