Les flamboyants… Que du bonheur!

» Publié par sur 20, Fév 2014 dans Album, Polynésie, Voyage | 5 commentaires

Les flamboyants… Que du bonheur!

Bonjour,

Nous n’avons jamais autant profité des flamboyants que cette saison, 2013/2014. J’ai vu jaillir la première fleur couleur feu à Bora, fin novembre. Et nous nous sommes régaler de suivre la floraison des flamboyants de l’île jour après jour. Sur la place principale de Vaitape, l’un d’eux auréole la gendarmerie. Au début, il était « minable », en retard, et puis pour Noël, il fut le plus beau! Nul besoin de décorer de grands sapins aux boules multicolores, pour les fêtes, les guirlandes rouges et vertes des flamboyants sont les plus belles décorations. Certains arbres, plantés au bord de l’eau », laissent couler en cascades leurs guirlandes enflammées. C’est vraiment un arbre magique. Sur Raiatea, début janvier quelques arbres montraient encore une belle floraison, tandis qu’elle était quasiment finie sur Bora. Incroyable, comme d’une île à l’autre, la saison s’échelonne pour ravir nos yeux de ces couleurs si vives!

Nous ne profitions guère de cette floraison spectaculaire lorsque nous étions en bateau. Les premières années, nous étions dans la Caraïbe, et nous échappions à la saison cyclonique en nous échappant vers les îles du Venezuela. Lorsque les premières fleurs montraient le bout du nez, nous étions déjà loin, sur des îles râpées, aux végétations pauvres. C’est ainsi! Cet arbre si magnifique n’était pas sur la route des marins!

Le saviez-vous? Le rouge n’est pas l’apanage du flamboyant. Il peut être jaune, comme nous en avons rencontrés à Maupiti, mais également bleu. Par contre, je n’ai vu ces derniers qu’en Nouvelle-Calédonie, pour le moment. Mais paraît-il, il existe aussi à la Réunion… à voir … 😉

Le nom spécifique des « flamboyants » est Delonix Regia, il est originaire de Madagascar. Il n’est pas à confondre avec le « faux-flamboyant », ou Caesalpinia pulcherrima, dont les fleurs se rapprochent de son frère, ce dernier est originaire des régions tropicales d’Amérique et se trouve être l’emblème de la Barbade. Sa fleur mélange des rouges et des oranges, tandis que le flamboyant que je vous présente ici, mélange le rouge et le blanc…

À présent nous en profitons pleinement, et je vous offre, en images, le fruit de mes observations tout au long de la saison des flamboyants.

À plus, pour la suite du voyage
Nat et Dom
http://etoile-de-lune.net/accueil/index.php

5 Commentaires

  1. Tant de couleurs si éclatantes, je vais pouvoir bien rêver, après un tel partage.
    Bons baisers mes amis, Annie.

  2. comment allez vous, arrivés en France-sud
    mes amitiés

  3. Bonjour,
    Je confirme qu’il existe des flamboyants jaune à la Réunion mais, il est vrai qu’ils sont rares.
    Bonne continuation.

    • Eh oui, nous venons de retrouver au Congo (Brazzaville) notamment à Makabana le spécimen unique de flamboyant à fleurs jaunes connu de cette contrée. Nous confirmons l’existence et la rareté de ce « morphotype »

Répondre à STESYL Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>