Brisbane, 3e ville d’Australie

» Publié par sur 19, Juil 2013 dans Album, Australie, Voyage | 0 commentaire

Brisbane, 3e ville d’Australie

Bonjour,

Brisbane est la troisième ville la plus peuplée d’Australie : 1,3 millions d’habitants. La ville occupe les deux rives d’un méandre du fleuve qui a donné son nom à la cité.

Au commencement, il y avait ici, les aborigènes. Saviez-vous que les aborigènes vont puiser leur culture ancestrale dans un passé long de 50 000 ans? Cette période, longue, très longue a été confirmée par les scientifiques, et en fait le peuple le plus « ancien » du monde. Il n’existe aucune « civilisation » dont les représentants encore vivants puissent se targuer d’une Histoire aussi longue.

Ce peuple faillit être éradiqué de ses propres terres. En Tasmanie, il ne reste plus un seul aborigène. Si nous en voyions quelques-uns à Sydney, nous n’en avons pas vu à Brisbane. Pourtant, on nous dit « qu’il y en a plein… dans les réserves ». (!)

Dès 1824, l’homme blanc s’installe sur les rives du fleuve Birsbane. Il y établit un camp pénitentiaire réputé par la dangerosité de ses pensionnaires. En 1840, les premiers colons libres affluèrent, ils exploitèrent l’or, le bétail, le sucre et firent du Queensland une colonie prospère. Les nouveaux habitants dont les descendants sont si affables aujourd’hui déportèrent les Kanaks de Nouvelle-Calédonie et les Mélanésiens du Vanuatu afin de les utiliser comme esclaves dans les travaux les plus durs. Cette traite s’appelait le Blackbirding. Cette pratique ne prit fin qu’en 1905.

Si l’esclavage était « aboli » officiellement, pendant une grande partie du vingtième siècle, le Queensland était à l’Australie, ce que les Etats du Sud étaient à l’Amérique. Les mauvais traitements infligés aux aborigènes étaient insupportables et se perpétuèrent jusqu’en 1970 (au moins) . On nous a rapporté qu’il existait pendant toute cette période, des permis de chasse l’aborigène. …

Pas de quoi pavoiser, il est vrai.

Si tous ces détails nous ont été rapportés de sources sûres, si nous les avons retrouvés dans des écrits de bonne foi. Pour autant, nous avons sur place, bien du mal à croire que de telles exactions aient pu exister. Notre oeil de touriste de passage trouve les Aussies charmants, d’un abord très agréable.

Aujourd’hui, il ne reste rien à Brisbane qui témoigne de ce passé tumultueux. La ville est propre, comme toutes les villes d’Australie. Les immeubles modernes aux couleurs psychédéliques se mirent dans le fleuve, ou dans le lagon artificiel du centre-ville. Les enfants s’amusent dans le sable, plongent dans l’eau glacée, et seul le ciel semble se souvenir qu’ici, c’est bel et bien l’hiver! Partout des fleurs, des parcs arborés. Les ibis au long cou traversent les allées d’un pas d’oiseau suspect. Les corbeaux croassent de leur sinistre voix. Les BBQ publics attendent les grillades du week-end.

Quelle organisation!
Quelle belle manière d’agencer la ville et de mêler le plaisir au travail  ! En face du grand centre d’affaires, un parc adossé à de robustes falaises offre multitudes d’activités de plein air : l’escalade, le vélo, la course à pied, le fitness, … la promenade. Tout est bien organisé! Les grimpeurs restent derrière la ligne, les vélos dans leur couloir, les marcheurs dans le leur! Et que personne n’oublie qu’ici on roule à gauche!!!!
😉

A plus,
Nat et Dom
http://etoile-de-lune.net/etoiledelune/index.php

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>