Ouvéa, les trous bleus et à tortues

» Publié par sur 21, Juin 2013 dans Album, Nouvelle Calédonie, Voyage | 0 commentaire

Ouvéa, les trous bleus et à tortues

Bonjour,

Ouvéa n’est pas qu’une longue plage de sable de 50 kilomètres et un lagon qui pourlèche celle-ci. Il y a à l’intérieur des terres, d’autres petites merveilles. Pour les trouver, il faut utiliser le système D! Car peu d’entre eux sont indiqués.

Le hasard fait parfois bien les choses. Nous n’avons trouvé le trou à tortue situé dans le district de Saint-Joseph, au coeur de la baie d’Ognat, que grâce à la rencontre de deux jeunes qui discutaient à l’intersection de deux routes. Ils nous dirent de suivre la route qui va de Meliki à la baie d’Ognat et de bifurquer à gauche lorsque nous verrions un poteau d’aluminium surmonté d’un ballon de rugby crevé.

Un chemin s’enfonce dans la végétation, et tout au bout, un magnifique trou bleu s’ouvre. Il est alimenté en eau de mer par les fissures du socle corallien de l’île. Certaines d’entre elles sont assez larges pour laisser passer les tortues qui s’immiscent dans un sombre labyrinthe pour trouver au milieu des terres cet abri à l’écart des prédateurs.

Il suffit de s’asseoir et d’attendre que nos chères amies sortent la tête pour reprendre haleine.

Les trous bleus d’Hanawa sont plus faciles à trouver. Endroits sereins, paisibles, silencieux… je pourrais à l’infini vous offrir des synonymes pour vous transmettre cette plénitude qu’on y ressent. A défaut… voici une galerie de photos traduisant la panoplie de sentiments heureux 😉

A demain, pour la suite
Nat et Dom
http://etoile-de-lune.net/etoiledelune/index.php

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>