Sydney, sous les étoiles du Pacifique

» Publié par sur 16, Mai 2013 dans Album, Australie, Voyage | 3 commentaires

Sydney, sous les étoiles du Pacifique

Bonjour,

La baie de Sydney se trouve être l’une des plus grandes baies du monde. En tant que touristes, un tour de la baie est classé parmi les « immanquables » d’une visite de la ville. En tant que Sydney Sider (nom des habitants de Sydney), la baie est un vaste terrain de jeu pour les voileux, mais également le moyen de transport le plus économique et le plus rapide entre les banlieues et le centre-ville.
Pour les premiers, l’émerveillement est au rendez-vous!

Nous prenons le bateau à Darling Harbour, nous passons devant le musée de la marine avec ses toits caractéristiques en forme de vagues. Nous saluons la réplique du bateau de James Cook, l’un des plus grands aventuriers des mers de tous les temps. Puis nous longeons les vieux quartiers, les Rocks qui sont le creuset de cette ville. C’est ici qu’en 1844, les premiers colons se sont installés. Les quartiers étaient alors mal famés, peuplés de marins qui se faisaient déchausser les dents en or par les prostituées qui les attendaient à tous les coins de rue. Il fut une époque où Sydney était la ville oubliée du bout du monde. Celle qui recueillait les bagnards, les bandits des mers, et les filles de mauvaise vie. Ce quartier était complètement tombé en ruine, et plus personne n’avait envie d’y investir le moindre dollar. C’était encore comme cela en 1970, où le gouvernement désireux de faire une ville propre voulut raser ces quartiers. Mais… les habitants s’y opposèrent et réhabilitèrent chaque maison. Aujourd’hui au pied des immeubles modernes, les Rocks reconstituent un pan du passé avec fierté.

Comme une frontière entre le passé et le présent Harbour Bridge arbore fièrement son arc d’acier. Il fut commencé en 1923 et achevé en 1932. Pendant 30 ans, il fut le plus grand édifice de Sydney. Son sommet se dresse à 139 mètres au-dessus du niveau de la mer, et sa portée est longue de 503 mètres. Prouesse technologique qui tient la route : il fut construit pour supporter 6000 véhicules à l’heure, à présent il en compte 15000 aux heures de pointe, ainsi que deux voies de chemin de fer et une piste cyclable.

Au-delà du pont, nous faisons une halte à Circular Quay, c’est là que les Sydneysiders débarquent chaque jour pour aller travailler en ville. Reprenant la mer, nous passons devant le célébrissime opéra de Sydney. Contrairement à tout ce qui a été dit, ce ne sont ni les coquillages ni les voiles des bateaux qui inspirèrent l’architecte danois Utzon, mais des quartiers d’orange. La construction de l’édifice fut laborieuse, et dura de 1959 à 1973, les budgets explosèrent, mais le résultat vaut le détour.

A plus pour la suite de la visite de Sydney
Nat et Dom
http://etoile-de-lune.net/etoiledelune/index.php
carte

3 Commentaires

  1. Hello my dear friends ! Thank you very much for all ♥
    j’ai partagé votre superbe blog de Sydney, nous sommes nombreux à rêver à l’Australie ♥
    Bonne continuation à vous deux et l’étoile de lune ♥
    Bisous ♥

    • Merci Annie, gros bisous à toi. Il y a d’autres rubriques sur Sydney, mais pour le moment, je suis un peu débordée, je vais essayer de les mettre en ligne le plus rapidement possible.

  2. Bonjour,
    Je vous écris un commentaire en privé, car, après avoir suivi votre voyage, en vrai marin de cœur que je suis, je suis triste que vous abandonniez votre bateau, est ce bien le cas?
    Si c’est pour un autre modèle, tout va bien il aura preneur, mais sinon, rester à terre définitivement pour des marins de cœur c’est une torture!!
    Je vous souhaite tout le meilleur, vous aidez les terriens européens, englués dans leurs problèmes à s’évader, rêver, et nous avons tous besoin de cela pour continuer sainement une vie terrestre…
    Beaux projets à vous!!
    Amicalement
    Ghislaine

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>