Le coeur de Voh, gag de la Saint Valentin

» Publié par sur 14, Fév 2013 dans Album, Escales, Nouvelle Calédonie | 0 commentaire

Le coeur de Voh, gag de la Saint Valentin

Bonjour,

En ce jour de Saint Valentin, je chamboule l’ordre de notre visite du caillou, pour vous offrir le coeur si joliment photographié par Yann Arthus-Bertrand. Voici un autre « must » de la Nouvelle-Calédonie. En 1990, lors de son passage dans la région, le célèbre photographe survole la région de Voh (ouest calédonien) et trouve ce coeur magnifique dessiné dans la mangrove. Tout le monde, grâce à son livre et sa célèbre couverture, connaît ce coeur naturel.

Il ne nous suffit pas, bien évidemment, de vous le retransmettre tel que ce grand Monsieur l’a vu. Il nous faut grimper et le voir de nos propres yeux! Nous laissons notre petite twingo au pied du sentier Ouahouk qui gravit un des mamelons du massif de Koniambo. La grimpette sous le soleil de plomb est rude. Tout au long de notre randonnée, nous ne pouvons nous empêcher de jeter un oeil sur la mangrove. Nous ne voyons rien… Rien qui puisse ressembler aux souvenirs du célèbre ouvrage. Nous gambergeons et traçons dans notre imagination des courbes, nous revisitons la rivière et tâchons d’incurver ses méandres en forme de coeur. Rien… le paysage ne nous livre pas le moindre coeur.

Têtus, tenaces, confiants dans le cliché, nous poursuivons, toujours sous le cagnard ce pèlerinage : nous voulons nous offrir LA vue sur LE coeur de Voh! Au bout d’une heure de sueur, nous atteignons à 400 mètres d’altitude, le belvédère tapissé de coeurs fabriqués par les visiteurs. Du plus grand au plus petit, le coeur est reproduit en caillou, là, à nos pieds. Nous scrutons le paysage, dévisageons tout le panorama. Dom et moi, nous nous regardons, l’oeil dépité, nous ne voyons rien… rien du tout! Pour autant, « confiants », Dom filme et je double les clichés, au zoom et au grand angle. Nous nous disons que sur nos écrans le coeur va sortir à défaut de se dévoiler là sous nos yeux en direct live.

Néanmoins, la déception est cuisante. Je décide de monter encore plus haut! Dom reste à l’ombre sous l’auvent construit pour les visiteurs du coeur de Voh. Plus haut, je scrute le paysage. La montagne à droite est splendide. Le lagon devant dessinerait presque un coeur d’ombres et de lumières. Les mamelons cachent les grues et débarcadères de la SLN. Je m’échine à trouver dans la mangrove un énorme coeur en eau!

Il est quand même rudement mal dessiné mon coeur!
Nous redescendons, « un peu » déçus. La Twingo est garée sous un panneau énorme qui montre le coeur de Voh. D’un coup je réalise : « le coeur n’est pas en « eau », il est en « végétal ». Depuis 1990, la mangrove s’est « éteinte », le coeur a pâli. Et puis surtout, il n’est pas aussi grand qu’il ne paraît sur la photo! Je plonge sur mon appareil pour visionner toutes les photos dans la crainte de l’avoir, malgré le nombre de clichés complètement raté!

Ouf! L’honneur est sauf! Le coeur est bien, là! Pas très grand, à l’échelle du panorama énorme, mais il est là!

Je vous précise que le coeur est présent sur chacune des 10 premières photographies de la galerie. N’hésitez pas à me dire, si vous l’avez trouvé avant que des « zoom » perspicaces ne vous le dévoile 😉

Nat et Dom
http://etoile-de-lune.net/etoiledelune/index.php
Pour ceux qui aiment situer sur une carte n’hésitez pas à l’agrandir
carte_nouvelle caledonie

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>