Thio, la « côte oubliée »

Rédigé par Nathalie Cathala

Amoureuse des voyages, proches ou lointains, Nat ne tient pas en place. Nomade dans l'âme, elle est toujours prête à embarquer sur un bateau, dans un avion. Pour ses découvertes régionales, elle aime partir à vélo ou à pied. Jamais, elle ne se départit de ses fidèles compagnons : son appareil photo et sa plume. Elle écrit depuis 2003 des articles de voyage.

9 février 2013

Bonjour,

Après Thio, la route part vers le sud et sillonne parmi les plus beaux panoramas de la Nouvelle-Calédonie. On n’y rencontre personne. Une contrée « sauvage » plombée par le soleil. Ici, ils l’appellent « la côte oubliée » car les touristes n’y vont pas ou presque pas. Aux confins de la route, c’est une succession de paysages où se mêlent la terre rouge et le lagon. Un mariage inimaginable. Une communion de couleurs impossible. Et pourtant, elle est là, sous nos yeux. Nous cheminons, yeux écarquillés à chaque fois que le panorama s’ouvre. En plus de cette palette de couleurs qui tranche sans nuance, les baies évasées, immenses donnent une impression renforcée qu’ici, l’humain ne s’est pas immiscé au coeur de la nature. Il l’a oubliée, à tel point qu’à la dernière rivière, il n’y a pas de pont, et de l’autre côté de la rive, aucune route pour poursuivre cette découverte.

Il se dégage de cet endroit sans comparaison possible avec le connu, une atmosphère spéciale. Un sentiment de « vraie découverte ». On ouvre l’album des souvenirs, et ici, l’on colle un « post it » : « ne jamais oublier la côte oubliée » !

Nat et Dom
http://etoile-de-lune.net/etoiledelune/index.php
Pour ceux qui aiment situer sur une carte n’hésitez pas à l’agrandir
carte_nouvelle caledonie

A lire également…

Saison flamboyante

Saison flamboyante

"Flamboyante floraison, étincelante joie aux couleurs de l'amour, portée en étendard de nos îles, alors même qu'elles...

2 Commentaires

  1. Avatar

    Quelle merveille ! vos commentaires et les photos m’ont déjà propulsée dans la féérie de cette côte oubliée. Nous envisageons faire cette découverte en famille d’ici 2015. En ce qui vous concerne, avez-vous fait la côte oubliée en vélo ou en canoé ? Quels sont vos conseils et la liste de ce qu’il ne faut surtout pas oublier (à part les appareils photos bien entendu) ? …
    Merci de partager cette tranche de rêve absolu !
    Avec mes remerciements.

    Réponse
    • Avatar

      Merci et encore merci !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This