TANNA Lenakel, le bush et la vie quotidienne

» Publié par sur 17, Oct 2012 dans Escales, Vanuatu | 0 commentaire

TANNA Lenakel, le bush et la vie quotidienne

Bonjour,

On ne montre de Tanna, l’une des îles les « plus touristiques » du Vanuatu, que le volcan, et peut-être quelques visages peints de jeunes filles spécialement présentées pour les visiteurs. Les touristes venant de Nouvelle-Calédonie, ou d’Australie, ne restent en général que 24 heures, voire moins. Autant dire que le volcan est la plus grosse entrée au « box-office touristique » de Tanna. Atterrir, voir le volcan, et décoller. Voilà à quoi se résume la visite de cette île. Ceux qui arrivent par bateau logent à Port Résolution. Ils ont un peu plus de chance à condition que le temps le permette, car la baie sur la face est et très ouverte peut se révéler houleuse. Mais depuis Port Resolution, les marins trouvent le moyen de visiter le volcan, de faire de belles balades et de traverser l’île de part en part pour effectuer les formalités à Lenakel.

Nous avons choisi une autre solution et avons trouvé une famille prête à nous héberger dans sa montagne du « middle bush », au centre de l’île. Nous avons trouvé en Iso, Rachel et toute la famille Kapum, de véritables bonnes âmes et sans eux, nous n’aurions pas ce souvenir ébloui de Tanna. Qui est élue au rang de « notre chouchou » du Vanuatu. Partir du Vanuatu sans voir… que dis-je(?) sans vivre Tanna, aurait été une grosse erreur de notre part!

En arrivant à Tanna, c’est Rex, le cousin d’Iso, le chef de la famille qui vient nous chercher à l’aéroport. Nous passons par Lenakel où nous faisons les courses avec la famille. Je signale que Lenakel est « la ville » de Tanna. Pourtant, les rues en terre battue, les enfants qui jouent sur la plage, les hommes qui ramassent le sable pour consolider leur maison donnent une allure champêtre à Lenakel. Seul le marché bâtit en béton, ainsi que quelques maisons et des panneaux indicateurs marquent la différence avec le « bush ». Un détail : ne cherchez pas de transport public, vous perdriez votre temps. Les quelques heureux propriétaires de véhicules tout terrain chargent le plateau arrière de ceux qui ont besoin d’un « lift ».

A Lenakel, Rex, nous présente le boucher qui découpe avec ferveur un boeuf. Il se présente comme le cousin d’Iso, notre hôte. Je ne vous raconte pas le nombre de cousins d’Iso qui existe sur cette île. La famille Kapum jouit d’une belle renommée, et nous comprendrons d’autant plus la raison à l’aune de la grandeur de son territoire…

En attendant, nous découvrons le travail de boucherie à Tanna, les photos parlent d’elles-mêmes! Mais rassurez-vous, le cousin d’Iso nous précise que la viande qui nous est destinée pour le repas est déjà coupée : »de beaux filets! ». Et bien, voilà de quoi nous rassurer…

Par la suite, nous nous arrêtons dans le bush pour acheter du gaz, des oeufs, des légumes, partout nous retrouvons un bout de famille, et au passage Dom se dégotte des petits bancs à l’ombre qu’il adopterait volontiers pour sa retraite marine! Puis il est temps de passer par la « pompe à essence », là aussi je vous engage à repérer les photos de cet article, pour les découvrir!

Tout est à la même aune les maisons en matières naturelles plus fréquentes que celles en béton, les toits de palmes abritent les chaumières tandis que la tôle est boudée. Tout est resté très sauvage, même la route! La seule portion acceptable se trouve entre l’aéroport et Lenakel, tout le reste est de la piste. Pauvre Dom, sur Tanna il a su exactement déterminer l’état des vertèbres de sa colonne vertébrale!

L’essentiel est que sur l’île personne ne meurt de faim. Les enfants ont partout de beaux sourires et des yeux lumineux. C’est notre baromètre préféré pour le bien-être d’un peuple. Tout le monde possède son bout de jardin qui nourrit sa famille. Et plus rarement des grandes familles possèdent des dizaines d’hectares de « bush » comprenant la montagne fertile, des rivières, des cascades, et des plages à perte de vue! » C’est le cas d’Iso. Sa richesse est sa terre! Et son trésor est sa famille! Tous les membres d’un même clan sont solidaires à un point qu’on ne peut imaginer. L’entraide est un mot qui trouve ici tout son sens.

Une richesse non monnayable! Ils n’ont que très peu d’argent, même les familles comme celles d’Iso, très étendues, ont de quoi se nourrir, vaches, veaux, cochons, de quoi se déplacer (chevaux)… mais lorsqu’une activité demande de l’argent, le problème est toujours le même. Ils n’ont que très peu de cash. L’argent va aux quelques « grands resorts ». Je le mets entre guillemets, car le prix est celui de grands hôtels, et affiche la chambre avec petit déjeuner à 260 euros. Pour un service qui ne suit pas, des bungalows en matières végétales, mais qui disposent de « private facilities » autrement dit la salle de bain et la toilette dans le bungalow et sans partage nécessaire avec le voisin.

Tout le reste de « l’hôtellerie » est cher aussi en comparaison du service. Un bungalow approximatif, c’est à dire bancale avec un lit de fabrication maison, des toilettes et la douche glacée à l’extérieur coûtent 40 euros la nuit avec petit déjeuner. Ils sont complètement fous! Quand on pense que sur la Côte d’Azur, ma filleule a loué une chambre avec salle de bain, climatisation, et lit pour enfant avec petit déjeuner pour 59 euros! Comme dans tout le Pacifique (sauf Fidji) ils n’ont aucune notion de l’argent. Côté prix, ils cognent un point c’est tout. La Nouvelle-Calédonie et l’Australie qui dépensent sans compter sont voisins trop proches pour les ramener à de meilleures appréciations économiques.

Ceci dit, au-delà de cette dimension purement matérialiste, nous vivons au sein de la famille Kapum, la vraie aventure de Tanna, et ce n’est pas dans un « resort » ou depuis Port Resolution que nous aurions eu la chance de vivre, tout ce que nous allons partager avec vous dans les jours prochains…

A plus,
Nat et Dom

etoiledelune

etoiledelune

etoiledelune

etoiledelune

etoiledelune

etoiledelune

etoiledelune

etoiledelune

etoiledelune

etoiledelune

etoiledelune

etoiledelune

etoiledelune

etoiledelune

etoiledelune

etoiledelune

etoiledelune

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>