SANTO Hog harbour, petit village aux enfants rieurs

» Publié par sur 24, Août 2012 dans Escales, Vanuatu | 0 commentaire

SANTO Hog harbour, petit village aux enfants rieurs

Bonjour,

Nous arrivons à Hog Harbour un samedi matin, les enfants musardent sur le rivage, ils cherchent des coquillages, débusquent dans les trous d’eau les poissons emprisonnés par la marée basse. Très vite Watson nous repère. Il est entouré de ses copains, cousins, frères… Difficile de déterminer le niveau de parenté, ils semblent tous appartenir à la même famille. Watson nous demande de l’argent, mais quand je fronce les sourcils et lui demande s’il a l’habitude de ne pas dire bonjour et de demander de l’argent aux étrangers, il baisse le menton sur sa poitrine et change radicalement de ton. Il relève la tête sourit et nous prend par la main pour nous entraîner dans son village.

Les enfants de Hog Harbour parlent le bichlamar et un peu d’anglais. Ils nous montrent un fruit que je ne connaissais pas, ils le nomment navel. Ils cueillent des araignées qu’ils chatouillent et qui ne se rebiffent pas.

Nous passons une matinée très agréable dans ce village, où sans les enfants nous n’aurions pas osé pénétrer. Les cases sont tellement imbriquées les unes dans les autres, que nous avions à chaque instant l’impression de pénétrer dans l’intimité des familles.

A plus pour d’autres clins d’oeil
Nat et Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>