VANUATU : tour de Efate

» Publié par sur 8, Août 2012 dans Escales, Vanuatu | 0 commentaire

VANUATU : tour de Efate

Bonjour,

Voici la suite de Efate en photos et commentaires. Le premier volet, vous situait l’île, se mensurations et la manière d’y circuler. Aujourd’hui, nous allons parler de ses nombreux patronymes.

Le 26 juillet 1774, Efate prend sous l’inspiration européenne de James Cook, le nom de Sandwich en l’honneur du Conte de Sandwich son protecteur et mécène. L’île fait ainsi son entrée dans la cartographie mondiale. En réalité, son histoire ne démarre pas au 18e siècle, mais 1300 ans plus tôt! Depuis 3000 ans, donc, les insulaires donnent divers noms vernaculaires à leur terre qui ne resta pas longtemps sous la nomination anglophone et prit durant une longue période le nom de Vate. Ce nom se retrouve encore dans certaines cartographies et Atlas. Le nom de Efate est entériné depuis 1980, soit l’année où le Vanuatu devint indépendant.

Efate est l’île principale du Vanuatu, non par sa taille, elle est la troisième en terme de dimension. Elle est par contre la plus densément peuplée de tout l’archipel. Outre la concentration urbaine, déjà évoquée, la population rurale vit dans les villages du Nord qui bordent la route côtière. Celle-ci est la seule route fraîchement bitumée de tout l’archipel, de plus elle est l’unique route à effectuer un tour complet d’une île. Ces travaux sont récents, ils ont débuté en 2008 ! Ailleurs, dans les autres îles, les routes ne sont pas goudronnées, ce sont des pistes, plus ou moins carrossables, ou des sentiers mal dessinés.

Avant la venue des Européens, l’intérieur de l’île comprenait de nombreux villages, et ce jusqu’à une altitude de 500 mètres dans les montages. Puis, avec l’arrivée des missionnaires, les populations migrèrent vers la côte et se réunirent autour des temples et églises. Aujourd’hui, avec les migrations de familles venues des îles environnantes l’intérieur de l’île se repeuple très lentement.

Efaté accueille le plus grand village de l’archipel : Mele, ainsi que la capitale de la jeune république. Port Vila doit son nom à une dérive du toponyme de l’îlot d’entrée de sa baie : Ifira qui s’écrivait avant l’indépendance : Fila. Ces changements de noms sont répandus dans tout le Vanuatu en raison des nombreuses langues vernaculaires, des différences de prononciations dans chacune d’elles, ainsi qu’une confusion entre les V et les F du Bichlama langue commune à toutes les entités linguistiques. Par voie de conséquence, il règne dans la cartographie locale des approximations et une certaine équivoque.

Pour documenter ce sujet, voici quelques paysages de l’est et du nord de Efate, un jour où… MIRACLE, il faisait beau!
Oui, oui, cela arrive parfois!
Nat et Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>