NAVIGATION VERS WALLIS nuit d orages

» Publié par sur 4, Mai 2012 dans Navigation | 0 commentaire

NAVIGATION VERS WALLIS nuit d orages

Position : 15:20.824s 156:32.60w
position à 10h40 locale (20h40 UTC ou 22h40 en France)
Distance restant à parcourir : 1152 milles nautiques
Cap suivi : 270/300
vitesse 4/5 noeuds

Bonjour chers amis du voyage,

Cette bourrique de Pacifique nous en a fait voir de toutes les couleurs.
Cette nuit, spectacle pyrotechnique donné par cette vieille bique aux chroniques sautes d’humeur.
Vieux géant, sorti du néant, nostalgique des météos du jurassique.
Il n’a nul besoin de narcotiques pour lever une mer d’hérétiques.
Hier soir, au coucher du soleil, le ciel psychédélique nous inspirait les plus mauvais pronostics.
De surcroît la température de l’eau indiquait des poussées des plus critiques.
Le diabolique attendit la nuit nous projeter dans sa politique tyrannique.
Échafaudage de nuages, brouillages de sillage, tapages d’orages,
Nous n’étions pas partis pour untel voyage!

Sans possible plaidoirie, il nous fallait accepter le conflit.
Mettre au point une stratégie, afin de nous mettre à l’abri.
Faire fi des duperies, quitte à transformer notre Etoile en toupie.
Avec diplomatie, éviter tout saccage et mettre notre cap au chômage.
En harmonie, l’équipage échappe aux nappes d’orages.

En sommes pour toute réplique à ces enfantillages,
Il nous a suffi d’une nuit d’insomnie et de quelques acrobaties…

Et ce matin, laissant derrière nous les frappes grondantes et colériques du Grand Pacifique
Nous devinons à l’étrave de larges cirques de cieux de la belle esthétique

Me pardonnerez-vous cet effet lyrique susceptible des plus vives critiques?
Cette grosse bête de Pacifique m’ayant octroyé à 5h du mat 42 minutes de sommeil, j’ai les idées quelque peu anarchiques…
Je vous ai épargné les classique « Ô Rage… Ô désespoir » (car il n’y en a point à bord!)
😉

En résumé : cette nuit nous avons échappé à une zone d’orages se développant sur notre route. Dès la tombée du jour, nous avons détangonné le génois, afin de nous rendre manoeuvrants. Bonne

décision, car on a fait toutes les allures, du près serré au grand vent arrière et sur les deux amures.

Nous avons préféré changer de direction, quitter la route ouest vers Wallis,et même parfois revenir dans le NE afin de trouver des « portes » entre les formations orageuses. Ces « portes » étaient

éclairées par la Lune, qui nous a vraiment bien aidés. (Merci à toi… grand clin d’oeil vers son Etoile…)

La stratégie a été payante. Au moment où je vous écris, les amas nuageux sont derrière nous. Par contre, la température de l’eau a été un indicateur précieux. Les eaux chaudes étant

particulièrement propices aux formations de convections. Elle avait pris 2 degrés (passant de 28.8 à 30.9) en quelques heures à peine. La saison cyclonique est passée, mais nous savons que le stade

fatidique à ne pas dépasser est de 30°. A présent, elle est toujours élevée (sup à 30°) mais elle baisse progressivement et j’ai bon espoir qu’elle revienne à de « meilleures intentions ».

Conditions actuelles:
Mer relativement calme, longue houle de 2 m max.
Vent de Nord-Nord-Est faible, 10 noeuds max.
Sommes sous génois seul pour le moment
Bateau stable et repos en perspective

Nat et Dom

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>