MOOREA : le CYCAS des Fifis un appel de plus vers l’Asie

» Publié par sur 10, Fév 2012 dans Escales, Polynésie | 0 commentaire

MOOREA : le CYCAS des Fifis un appel de plus vers l’Asie

Bonjour,

En allant chez nos amis, les Fifis de Opunohu, nous avons découvert une plante qui érigeait un drôle d’appendice. En demandant à Fifi ce que c’était, elle m’a dit, c’est un cycas. Ma mémoire me ramena immédiatement à Madère, où j’ai vu pour la première fois un cycas. J’ai pensé que c’était une sorte de palmier, mais en réalité, il n’en est rien. Ni palmier, ni fougère, cet arbuste a été répertorié pour la première fois, par un Suédois en 1782. Il le nomma Revoluta Cycas (revoluta du latin revolutus enroulé, allusion aux marges des folioles révolutées)

A Madère, il avait déjà, des petits airs « japonnais »… Son port évasé, un gros chou au milieu, comme une énorme soupière posée au milieu du jardin m’y faisait penser. Par contre, à Moorea, j’ai bien du mal à me convaincre qu’il n’est pas de l’ordre des palmiers, mais d’une plante spermatophyte (c’est-à-dire une plante à graines), ayant conservé un caractère archaïque qui saute aux yeux des botanistes…

jpgXlZbkv_RvtCet arbuste peut atteindre au mieux 6 à 7 mètres et vivre très longtemps, soit une centaine d’années pour les doyens. C’est une plante dioïque (dont les pieds mâles et femelles sont dissociés) Le mâle porte une inflorescence spectaculaire qui se développe au centre de la touffe de feuilles. Ce gros cône de 30-60 cm est formé d’écailles allongées avec sur leur face inférieure des sporanges. Là sont engendrés les grains de pollen qui seront dispersés par le vent ou les insectes.

Lorsque les grains de pollen rencontrent un pied femelle, cela donne « naissance » à des graines volumineuses et rouge vif.

Ses noms vernaculaires sont sagoutier, cycas du Japon, ou petit rameau aux Antilles françaises. Il fait partie de la famille de Cicadacées. Les différentes espèces de cycas sont originaires de zones tropicales et subtropicales, principalement d’Afrique et d’Asie. A l’état sauvage, l’arbuste se trouvait originellement dans les îles Nansei ou Ryukyu au Japon et dans la province côtière du Fujian en Chine. Il avait jadis une large répartition dans l’est du Fujian, mais en raison des prélèvements des collecteurs et de la destruction des habitats, il était devenu très rare dans les années 1960 et on ne sait pas s’il existe encore aujourd’hui des populations sauvages. Par contre il est bien représenté au Japon, et des spécimens centenaires ne sont pas rares dans les temples bouddhiques d’Asie, car il sont protégés par les moines.

Attention cette plante est toxique. Elle synthétise un glucoside et un acide aminé neurotoxique. Douze heures après une ingestion de feuilles par un animal, celui-ci va commencer à vomir, avoir des diarrhées, des saignements de nez, et d’autres symptômes pouvant conduire jusqu’à la mort.

Toutefois les tiges de cycas riches en amidon sont consommées en milieu tropical, mais elles doivent être bouillies longuement pour annihiler les effets neurotoxiques de la cycasine. Au Japon, l’arbre est activement propagé et sert à fabriquer un faux sagou.

(Pour info : Le vrai sagou est une fécule alimentaire extraite de la pulpe du tronc du sagoutier (un type de palmier). C’est l’aliment de base des Papous. C’est également l’alimentation de base des Punans, qui sont les derniers nomades du Sarawak dans la jungle de l’île de Bornéo et des Mentawais. Il est traditionnellement cuisiné et consommé sous plusieurs formes, notamment roulé en boule, cuit dans l’eau bouillante, ou bien sous forme de galettes.) Mais cela, nous aurons l’occasion de vous en parler, très certainement dans les mois prochains, puisque nous nous dirigerons par là dès que la saison cyclonique sera finie…

A plus, pour d’autres nouvelles des îles
Nat et Dom
Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>