MOOREA : marina de Vaiare

» Publié par sur 2, Fév 2012 dans Escales, Polynésie | 0 commentaire

MOOREA : marina de Vaiare

17:31.4044S 149:46.6303W

Bonjour,

Voici notre Etoile ficelée à un quai, cela fait deux ans exactement que nous n’avions poussé notre étrave dans une marina. La dernière fois c’était à Colon, juste avant de passer le canal de Panama.
Qu’est-ce qui a bien pu nous décider à nous passer du grand large, des lagons, de l’eau cristalline?

Hé bien, depuis fin octobre, nous subissons quasiment deux fois par mois des coups de vent agrémentés de grains et toutim . Ces coups de vent durent plus longtemps que les ondes tropicales de la Caraïbe. Quand le mauvais temps s’installe, c’est pour une dizaine de jours. Pendant ce temps, nous n’avons d’autre choix que de subir à bord, accrochés à nos ancres, sans réellement pouvoir descendre à terre. Nous guettons les accalmies, nous nous tenons prêts à descendre l’annexe du portique, mais le temps de tout préparer, et le grain suivant est sur nous et … tout est à refaire. On dira qu’on a des occupations à bord. Mais la couverture nuageuse est telle que les panneaux solaires ne donnent rien. L’éolienne ne tourne que dans les grains à rafales. Bref pas d’énergie. J’avance péniblement dans mes petits travaux de blog qui nécessitent l’ordi gros consommateur d’Ampères. Dom s’occupe avec ses équations, son rubik’s cube à douze faces, ses bouquins. Lui, il sait comment ne pas consommer un Ampère. Je suis son exemple, je lis, je déniche un vieux stylo, mes carnets de voyage, j’y colle nos photos et j’y écris à la main, avec de l’encre, sur du bon vieux papier mes commentaires que personne ne lira, sauf nos équipets qui à la fin du voyage deviendront drôlement érudits en matière de voyage!!! Nous alternons avec des nettoyages (l’eau ne manque pas!) des vérifications de coffres. On vide, on re-range… Depuis fin octobre qui ne nous a laissé en réalité que deux périodes de 2 semaines consécutives de beau temps, le bateau a été revisité de fond en comble. Il est sain, il est beau, tout est propre.

Bon, ben on pourrait passer à autre chose, non?
Ben non!
Nous sommes encore en pleine saison cyclonique et ce régime d’alternance entre le soleil et le mauvais temps va durer encore au moins deux mois. Et au dernier coup de vent, on aurait dit deux lions dans la même cage! Décision est prise de rentrer en marina. En attachant notre Etoile au quai, nous serons, paradoxalement plus libres. Dom doit refaire son passeport (ce qui, lorsqu’on est SDF avéré, n’est pas une partie de plaisir!). Nous pourrons quelque soit le temps descendre à terre, et nous rendre où bon nous semble.

A peine rentrés en marina, le beau s’installe à nouveau, chaleur, sans vent, ciel azuréen sans le moindre nuage. Nos amis, qui habitent la marina depuis une dizaine d’années se rient de nous : « vous avez drôlement bien fait de rentrer en marina! »… Donc nous achetons des vélos, pour goûter à la vie terrienne. Acheter, plutôt que de louer, car en quelques jours de loc on rattrape le prix, nous les revendrons avant de partir à Bora. Nous partons en annexe dans le lagon. Côté confort, une amie nous prête sa machine à laver, et j’en profite pour laver tous les linges du bateau.

On s’adapte!
Finalement, le mauvais temps qui cautionne notre présence en marina est revenu. Depuis trois jours, nous subissons grains, rafales et pluies, et ce sans doute jusqu’à dimanche. Mais je ne vous mettrai pas de photos de cette météo, car je pense que vous avez droit (surtout ceux qui ont froid en Métropole) à des clichés qui réchauffent…

A plus, pour des nouvelles des îles
Nat et Dom
Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>