POLYNESIE : arc-en-ciel en pagaille

» Publié par sur 29, Jan 2012 dans Escales, Polynésie | 0 commentaire

POLYNESIE : arc-en-ciel en pagaille

Bonjour,

Je vous ai parlé de la difficulté de traduire les légendes polynésiennes. Il en est une que j’aime particulièrement, je vous l’ai contée dans le mail 96 (http://etoile-de-lune.net/edl/mails/mail96.html), c’est celle où l’on voit le dieu Oro chevaucher l’arc-en-ciel pour descendre sur Terre et rejoindre sa dulcinée sur l’île de Bora.

Je n’ai jamais tant fait de photos d’arc-en-ciel qu’en Polynésie, pays des couleurs par excellence!

jpgEq9btJURYZQue ce soient les lagons, le ciel au coucher ou au lever de soleil, ou bien les arcs-en-ciel, ici l’on vit rarement dans le gris! Bien sûr, vous le savez, il pleut, sans quoi, la nature ne serait pas si belle. La période des pluies se situe dans l’archipel de la Société et Tuamaotu, plutôt entre novembre et janvier. Le mois de juillet est parfois également sujet à des successions de grains. Par contre aux Marquises la saison est inversée. La pluie arrive en avril et s’éclipse vers le mois de septembre. Raison pour laquelle les marins qui s’établissent dans l’archipel passent l’hiver austral entre Société et Tuamotu, et l’été aux Marquises.

Ces périodes de pluies, si elles sont lassantes à l’aune des humains sont absolument nécessaires pour la nature. L’année 2011 avait été particulièrement sèche, partout dans l’archipel et nous avons rapidement eu conscience des dégâts. Les Marquises partaient en fumée, ses cascades légendaires n’étaient plus que fin filet d’eau, les agrumes se rabougrissaient sur leur branche. Dans la Société, même topo. Et j’avoue que je déteste voir des montagnes entières dévorées par les flammes. C’est l’un des spectacles les plus affligeants, qui me ronge jusqu’au tréfonds de l’âme. Il faut avouer que j’ai connu le goût de cendre, tandis que j’étais enfant, et que je regardais les collines du Var rongées par les flammes attisées par les pyromanes et immaîtrisables en raison du mistral.

jpgx5omQjpisx La nature a besoin d’eau et comme pour remercier l’homme de sa patience à souffrir les longues journées de pluie, elle lui offre un festival de couleurs plus vives encore!

C’est au tour des fleurs de voler la vedette au lagon, et aux cieux!

Voici un florilège d’arc-en-ciel, en attendant celui des fleurs…
A plus pour d’autres clins d’oeil des îles
Nat et Dom
Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>