NOEL EN VOYAGE Rétrospective 2010

» Publié par sur 16, Déc 2011 dans Non classé | 0 commentaire

NOEL EN VOYAGE Rétrospective 2010

L’année 2010 commence sur des chapeaux de roue! Nous traversons le canal du Panama. Ce passage reste une expérience unique, tant sur le plan humain que de la découverte des écluses, de leur fonctionnement et l’impression inouïe de se mêler aux plus grosses unités du monde dans l’un des endroits « maritimes » les plus exigus qui soit. Nos premiers jours en eaux pacifiques sont inoubliables. Panama City est une ville trépidante, l’une des dernières mégapoles que nous fréquentons avant longtemps, désormais notre étrave ne pointera que des terres grandes comme des têtes d’épingle.

La Perlas, l’archipel aux tons pastels, aux eaux silencieuses, aux îles presque désertes, nous en gardons un souvenir romantique. Puis nous nous élançons sur le Pacifique, la navigation de 9 jours vers les Galapagos est extraordinairement bien négociée, l’un de nos meilleurs souvenirs de navigation. Le passage de l’équateur se fait de conserve avec un couple de baleines. Et c’est l’arrivée sur les Galapagos. Vingt cinq jours à partager notre cockpit avec Caroline, l’otarie à fourrure qui nous adopte dès la première nuit. Nos randonnées nous mènent au sommet de la Sierra Negra, le volcan le plus haut d’Isabela. Nous croisons des tortues géantes, des iguanes marins, des oiseaux insolites. En mer nous nous baignons pour la première fois avec des requins, des raies mantas, des tortues immenses, des pingouins… Les Galapagos sont comme un conte de fées pour qui aime se mêler à la faune sauvage!

Notre traversée du Pacifique ne l’est pas du tout! Il nous chamboule, nous remue et nous maltraite pendant 16 jours sur 20 jours. Cela dit nous n’aurons jamais été si vite. Nous alignons 1000 milles les cinq premiers jours, puis à nouveau 1000 milles les six suivants… Petit répis de quatre jours, et l’alizé reprend de plus belle, avec ses inimitables houles croisées du Pacifique. Nous en comptons 3 sous la coque de notre Étoile qui ne sait plus où donner de la quille!

Nous arrivons littéralement épuisés aux Marquises. Epuisés, mais heureux ! L’archipel happe littéralement Dom. Il est envoûté par les reliefs austères, la sauvagerie de la nature. Je me sens plus à l’aise avec les Marquisiens qu’avec leurs paysages. Et nous séjournons 7 mois dans des conditions d’inconfort qui frisent le masochisme. Mais au final, il ne reste que les images fortes, et nous avons bien fait d’en profiter, il est peu probable (à moins de rempiler pour un deuxième tour) que nous y revenions. Au bout de 7 mois d’émotions fortes, nous retrouvons la haute mer et rallions les Tuam’s! Ha, j’en rêvais, autant qu’une midinette de Diam’s! Mais le sort, le destin… ou tout ce qui se met parfois en travers ne m’y offrent que 7 petits jours. Petits, mais intenses!

Le premier décembre nous arrivons à Tahiti, par beau temps, belle mer. Le vrai Pacifique! Et c’est le coup de foudre! Nous revenons à « un peu » de civilisation. Papeete offre pour ce dernier mois de l’année des animations à ne plus finir. Tout cela tombe très bien, pour ce mois d’anniversaire du mouss, de Noël et de passage à 2011!

A plus, et vous retrouverez bientôt la rétrospective de 2011, ainsi que notre Noël de cette année!
Nat et Dom
www.etoiledelune.net

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>