NOEL EN VOYAGE Rétrospective 2009

» Publié par sur 16, Déc 2011 dans Non classé | 0 commentaire

NOEL EN VOYAGE Rétrospective 2009

Épisode 6 de la série Noël en Voyage : 2009, Entre San Blas et le canal de Panama…

Bonjour,

Que de choses vécues cette année 2009!

Nous avons commencé l’année comme nous avions fini celle de 2008, en Robinson aux Aves. Puis quittant à regret notre retraite, nous rallions les îles ABC (Aruba, Bonaire et Curaçao). Des trois, nous aimons Bonaire pour ses eaux limpides et son rythme lent, hors du temps. Nous apprécions beaucoup Aruba, bien que touristique et donc trépidante, les gens y sont affables. Les plages et la couleur de l’eau sont un avant-goût des archipels du Pacifique… Curaçao joue les troubles fêtes dans ce trio. Les insulaires y sont peu aimables, les bateaux sont parqués, mal venus dans une île qui a d’autres prétentions… Néanmoins nous laissons au mois de juin notre Étoile dans le trou à cyclone de cette île pour nous envoler vers le Québec.

Depuis plusieurs années, le Mouss du bord s’égosille sur les ondes radio-amateurs du Réseau du Capitaine. Cette fidélité quotidienne a tissé des liens forts avec nos amis québécois qui sont là, chaque matin pour accompagner les marins. Nous décidons avant de quitter les eaux de la Caraïbe de leur rendre visite. André et Louise nous accueillent, ainsi que Nycole, Pierre, Roger, Jean-Yves… Ils sont tous là et nous formons une joyeuse bande. Pendant 5 semaines, André et Louise nous entraînent de Montréal aux îles de la Madeleine, en passant par Tadoussac, Matane, la Gaspésie et retour sur l’admirable ville de Québec. Nous croisons sur le fleuve Saint-Laurent, nous quittons ses rives pour nous enfoncer dans les montagnes des Laurentides. Là-bas, nous rencontrons le vrai père Noël en plein mois de juillet!

Puis il est temps, le coeur gros, de quitter nos amis! De revenir vers notre Étoile, Dom reste à bord et veille au changement de sa garde-robe, aux multiples améliorations… Et moi je m’envole, vers ma petite maman, pour la serrer dans mes bras avant de nous élancer vers l’ouest, car, cette fois, le grand saut est programmé!

Nous ne voyons pas passer les mois de cette année, déjà, nous saluons nos amis de Colombie.
Nous reverrons-nous?
Qui sait?

Notre Étoile piaffe, son étrave est intenable, nous rallions rapidement les San Blas. Nous connaissions déjà la partie sud, préservée culturellement et géographiquement. Nous découvrons la partie nord, beaucoup plus touristique! Dans le sud nous avons passé trois mois, sans rencontrer plus de quatre voiliers. Quant aux touristes, ils ne se perdent pas dans les parages. Les seuls étrangers aux Kunas que nous ayons vus sont les Colombiens qui commercent avec les Kunas. La Colombie n’a pratiquement pas de cocotiers, elle vient chercher les noix chez les Kunas et les échanges contre toutes denrées et tous produits manufacturés que les Kunas ne possèdent pas. Il en résulte un ballet de lanchas et une ambiance intense au moment des livraisons. Pendant notre séjour, je sympathise avec Nuelia, une femme du même âge que moi. Nuelia ne parle que le Kuna. Pourtant des affinités fortes se développent entre nous et sa famille. Elle nous ouvre grand la porte de sa hutte, nous partageons avec sa famille une intimité touchante. C’est un souvenir poignant, et la preuve qu’il n’est pas nécessaire de parler la même langue, de porter les mêmes vêtements, de partager la même culture pour se comprendre…

Noël en voyage, Noël sous les Tropiques n’a pas une grande signification, mais chez les Kunas, cette fête ne revêt plus aucun sens. Dans le nord, où les insulaires voient beaucoup d’étrangers, j’ai vu sur une des 365 îles , un sapin décoré, mais il avait été mis en place pour les touristes, sans partage d’émotion des Indiens eux-mêmes. Dans le sud, Noël est totalement transparent. S’il nous arrive de voir traîner un bonnet rouge, il aura été laissé par un voyageur éphémère, et il sert de casquette, ou de chapeau rigolo…

Les Kunas ont leurs propres fêtes, leurs propres croyances et il est essentiel de ne pas mondialiser les pratiques culturelles…

À bord de l’Étoile de Lune, je n’ai aucune envie de sortir les décorations, nous avons la tête à autre chose! Le Canal de Panama, ses écluses nous attendent…

Un bonus pour ce message, le lien vers « les copains d’abord » du Québec : http://s121758490.onlinehome.fr/edl/photos_copains/index.html

À plus, pour le 7e épisode de la série Noël en Voyage
Nat et Dom
www.etoiledelune.net

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>