HAWAIKI NUI le suspens reste intact

» Publié par sur 11, Nov 2011 dans Escales, Polynésie | 0 commentaire

HAWAIKI NUI le suspens reste intact

Bonjour,

Papeete s’est vidée de ses habitants, Tahiti est calme comme jamais, tout le monde s’est envolé pour ce long week de la Hawaiki nui, vers les Îles sous le Vent.

Nous suivons l’événement depuis Tahiti, en attendant la venue de notre amie, Karinou. Entre deux flashs d’infos sur la course, je prépare le bateau et tente de résoudre l’énigme suivante :
« Comment trouver une place pour notre amie, dans un bateau archi plein? »

jpgL55e2_oX5bL’Etoile de Lune est notre maison, nous sommes comme l’escargot, nous trimbalons nos effets avec nous. Mis à part que l’escargot des océans se remplit à chaque escale de souvenirs et qu’on ne peut pousser les murs! Et bien, hier, un miracle s’est produit! Comme par magie, la cabine arrière s’est vidée, une armoire s’est libérée, et tout a disparu dans les cales qui n’étaient pas si pleines que ça, mais où l’on ne peut plus glisser le moindre tee-shirt à présent!

Mais revenons à la Hawaiki Nui, l’an dernier, Shell avait gagné la première étape, mais il a été talonné par les « guerriers de la poste » (Team OPT) et dès la seconde étape ceux-ci ont pris l’avantage. Il est certain qu’hier en donnant les coups de rame dans le lagon de Taha’a, Shell avait en tête cette cuisante défaite! Le premier jour, de cette vingtième édition, Shell a creusé l’écart arrivant avec plus de 4 minutes d’avance sur les autres équipages. Hier dans le lagon, au sprint, ils ont gardé l’écart et ce matin, ils partent avec 5 minutes 35 secondes d’avance au classement général.

Aujourd’hui, pour cette dernière journée de compétition les rameurs parcourront 58 km entre Taha’a et Bora Bora, pour finir la course sur l’une des plus belles plages de Polynésie, la plage de Matira.

Mais au fait, comment est née la Hawaiki Nui?

jpgftwHjRsLc7Cette course est née d’une association de copains, amoureux de va’a en haute mer. L’initiateur se nomme Edouard Maamaatuaiahutapu, originaire de Taha’a, passionné de va’a, il désirait trouver un équivalent polynésien à la célèbre Molokai d’Hawaii. Il la désirait aussi prestigieuse, mais plus ardue, capable de révéler la puissance physique et morale des rameurs.

jpgXbTGlbk__LEn 1983, il fit part à ses amis de son désir d’inventer une nouvelle course, qui mettrait non seulement à l’honneur le va’a, mais également les îles sous le vent qu’il aimait tant. Fondre ces deux volontés l’une dans l’autre donnait naissance à la Hawaiki Nui qui rallierait toutes les îles sous le vent entre elles. En 1984, il s’entoura de ses amis, aficionados de va’a tout comme lui : Gaston et Yvonne TEIHOARII, Jo GALENON, Marcel THUNOT, Henri GUILBAULT, Damas ROCHETTE, Julien MAURIN.

Chacun d’eux prit son bâton de pèlerin et vogua d’île en île pour présenter le projet, qui parut à première vue utopique à tous les représentants publics. L’accueil mitigé du début, et les contraintes financières, notamment en matière de bateaux suiveurs que nécessite un tel projet eurent raison de l’enthousiasme de la troupe. En 1991, Rony Pouturu avec l’aide de Gaston Tong Sang, maire de Bora Bora, organise une course de haute mer sur le trajet Tahaa – Bora Bora. Dès lors, tout s’enchaîne à merveille. Le projet de course HAWAIKI NUI VA’A, initialement nommée RARO MATAI HOE (RARO MATAI = îles sous le vent, HOE = rame) est alors réactivé.

Les bonnes volontés se sont alors succédé au chevet du projet. Louis Maiotui, Jacques Bonno, M. Gaston Tong Sang, Maire de Bora Bora, Vane Temauri, Maire de Huahine, Narii Faugerat de Nippon Auto-Moto, Jean-Pierre Fourcade de la Brasserie de Tahiti ont apporté soutien économique et logistique à cette nouvelle course. Puis, les institutions du pays, conscientes de l’apport d’une nouvelle course ont mis à disposition les moyens nécessaires à son développement, sa publicité et sa réalisation.

La première édition eu lieu les 12/13 et 14 novembre 1992 et ce fut une très belle réussite.

« Au crépuscule de sa vie, Edouard disait : nous avons reçu un bel héritage de nos ancêtres : le VA’A. Et, il est de notre devoir d’en prendre soin afin de le transmettre à nos enfants qui en feront de même. N’oublions pas que nous sommes les garants de sa pérennité. La HAWAIKI NUI VA’A DOIT PERDURER »

Aujourd’hui cette course est la plus prestigieuse du Pacifique Sud!

A plus, Nat et Dom

Site officiel de la course : http://www.hawaikinuivaa.pf/
Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>