MOOREA coup de vent de Nord Ouest

» Publié par sur 1, Nov 2011 dans Escales, Polynésie | 0 commentaire

MOOREA coup de vent de Nord Ouest

Position 17:32.0036S 149:46.1963
Vaiare sur l’île de Moorea

Bonjour,

Selon la météo annoncée, nous changeons de mouillage, Opunohu et Vaiare sont les deux mouillages les plus sécuritaires de Moorea.

jpgwDCYatOWKRA Opunohu, où nous logions depuis deux semaines, nous trouvons abri contre les coups de mara’amu (vent de sud-est et houle de sud-ouest). Le mara’amu est un vent résiduel occasionné par les dépressions qui rôdent dans les latitudes australes entre juin et octobre. Par contre, Vaiare est très exposé au mara’amu. Le fetch y est suffisamment long pour recréer un clapot désagréable et la houle est assez puissante pour passer par dessus la barrière de corail.

Cette semaine un autre coup de vent est annoncé. Mais celui-ci est vraiment très particulier. Vous les savez, les latitudes tropicales sont sous l’influence des alizés (vent à dominante est). Lorsque nous auscultons les fichiers météos nos regardent portent à l’est, afin d’anticiper le temps à venir. Par contre, pour cette semaine, à notre grand étonnement, une dépression se dirige du nord-ouest vers le sud-est, contrariant donc les grands flux généraux de la zone. Au passage, elle génèrera des vents de nord assez faibles, puis se renforçant, progressivement mardi de nord-ouest le tout accompagné d’une houle de même direction. La journée de mercredi sera sans doute la plus rude, jeudi progressivement le vent baissera, pour nous laisser dans la pétole.

Heureusement les épisodes désagréables sont de courte durée!

jpg_c0niOXcwQSi ce coup de vent de Nord est une première pour nous, nos amis marins qui vivent dans les parages depuis plusieurs années, se méfient plus de ces coups de vent là que du mara’amu. Les vents sont, selon eux, sous-estimés par les prévisionnistes. Aux Tuam’s tandis que les flèches des fichiers grib se teintent de vert tendre (signe de beau temps), le marin doit s’attendre à tout. Le vent peut rester faible, mais sans crier gare, il se lève et fait grimper l’anémomètre à plus de 40 noeuds. Ces conditions sont scabreuses pour les bateaux qui logent en général dans les parties est et sud est des atolls. Ceux-ci forment de réelles mers intérieures, et le fetch est trop long pour espérer s’en tirer sans qu’un abominable clapot s’ajoutant au vent ne fasse déraper les ancres et craindre de s’échouer sur le récif ou les motus qui ferment le lagon.

Gare donc aux coups de Nord Ouest dans les Tuam’s!

En ce qui nous concerne, nous avons migré dans la partie est de Moorea. Nous serons à l’abri de la houle, par contre il est difficile d’apprécier l’effet venturi que génèreront les montagnes. Vont-elles favoriser un couloir à vent et assommer notre Etoile de rafales? Ou seront-elles, au contraire un rempart efficace contre le vent?

Voilà une inconnue que nous devrons gérer le moment venu.

En prévision de ces conditions, nous avons mouillé deux ancres empennelées sur la même chaîne. La longueur de celle-ci est de 45 mètres mouillés dans deux mètres cinquante d’eau. Il nous reste 55 mètres dans le puits, assez d’espace pour éviter. Les fonds de Vaiare sont d’excellente tenue. Il n’y a donc pas de soucis à se faire pour la sécurité, seul le confort risque d’être précaire pendant deux petits jours, qui passeront vite!

Si d’aventure, pendant un jour ou deux je ne mettais pas le blog à jour, c’est que les conditions nous empêchent de partir à terre en annexe avec nos ordinateurs. Aujourd’hui, les pluies ont à peine cessé, nous sommes passés entre les gouttes 😉

A plus, pour des nouvelles des îles
Nat et Dom

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>