BORA BORA la grotte Anao Pe’a et la grotte aux oiseaux du mont Pahia et Otema

» Publié par sur 28, Oct 2011 dans Escales, Polynésie | 0 commentaire

BORA BORA  la grotte Anao Pe’a et la grotte aux oiseaux du mont Pahia et Otema

La saga des ISLV : Bora la grotte Ana o Pe’a et la grotte aux oiseaux du mont Pahia et Otemanu

Bonjour,

Lorsque nous avons mis le pied à terre pour la première fois à Bora, nous avons demandé à la responsable de l’office du tourisme, s’il était possible d’effectuer quelques randonnées sur l’île. D’une voix tranchante elle nous dit : »aucune marche possible, sauf dans le village de Vaitape. »

L’oreille basse, l’oeil déçu nous sortons de l’antre du tourisme, sans aucune perspective de visite. Mais fort heureusement à la faveur de rencontres avec les habitants, notre horizon s’est ouvert à notre curiosité insatiable. Bora se prête à de merveilleuses randonnées de divers degrés de difficulté. La plus facile est celle qui mène aux canons qui surplombent Vaitape, le village principal. Une autre est celle de la crête des Américains, sans difficulté, elle demande néanmoins une petite endurance pour une marche de 1h30 aller-retour tout en grimpette. Puis, il y a la randonnée « qui tue », celle qui n’est pas conseillée sans guide local (pour des raisons de réelle sécurité (?) ou d’esprit de lucre certain) je veux parler de l’ascension du mont Pahia.

Sans céder aux extrêmes, le tour de l’île à vélo est également un « must » à Bora. Il se fait aisément en une journée, et permet de nombreux arrêts, ainsi qu’une observation détaillée de sa montagne centrale.

Les sommets des monts centraux de Bora sont creusés de grottes naturelles qui inspirent les âmes d’ermites. A flanc du mont Pahia, la grotte Ana o Pe’a (ana = grotte en tahitien). Le ope’a (hirindo tahitica) est une petite hirondelle au plumage noir et aux reflets rouges qui était l’émanation des déesses de l’air. La grotte serait haute de 25 mètres, elle est le refuge des perruches, et représente aux yeux des tupunas le « lieu de séjour privilégié des âmes ».

Lorsque nous regardons en direction de cette grotte chère au coeur des ancêtres de Bora, nous y voyons l’incrustation d’une demi-lune. Peut-être l’âme de notre moussaillon à quatre pattes que nous appelions « Lune » et qui aujourd’hui nous protège du haut de son Etoile…

A plus, pour des nouvelles des îles
Nat et Dom

Sources pour la légende :www.tahitiheritage.pf
Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom

Nat&Dom
jpgXAcXIA6jSH

Valider le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>